Extension Factory Builder
22/11/2012 à 09:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le nouveau billet de 500 F CFA. Le nouveau billet de 500 F CFA. © DR

Le 30 novembre, le billet de 500 F CFA sera réintroduit dans la sous-région.

Pour Mama Djiré, vendeuse au marché de Cocody à Abidjan, le retour du billet de 500 F CFA (0,76 euro) dès le 30 novembre est une très bonne nouvelle : « Quand on a un billet dans la main, on sait que c'est de l'argent, explique-t-elle en riant. Alors qu'une pièce, ce n'est rien. »

Annoncé le 3 novembre, le retour du billet de 500 F CFA réjouit les commerçants des huit pays de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Jusqu'en 2003, date de son retrait, le billet de 500 F CFA était la plus petite monnaie papier en circulation et la plus utilisée. Au point que, lors de son remplacement par une pièce, commerçants et fonctionnaires étaient persuadés de l'imminence d'une nouvelle dévaluation du franc CFA.

"Faire des économies"

Cette décision avait des motifs plus pragmatiques : tout en luttant contre les risques de contrefaçon, la pièce de 500 F CFA était censée faciliter les échanges. Mais la mesure n'a pas eu les effets escomptés. Elle a même développé, sur les marchés d'Abidjan, de Lomé ou de Bamako, un nouveau genre de commerce : la revente de monnaie. Des commerçants retiennent les pièces pour créer une pénurie, puis les échangent contre des billets moyennant une commission pouvant aller jusqu'à 10 %.

Aussi la Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) tente-t-elle une nouvelle formule : mettre en circulation les billets en même temps que les pièces, comme cela se fait en Afrique centrale. Les utilisateurs, eux, se contentent de célébrer le retour du billet, qui va leur permettre de « faire des économies ». « Quand vous allez à un mariage, il est de bon ton de donner des billets aux griots ou aux mariés, donc on distribuait des billets de 500 F CFA, raconte Nafi Mbaye, cadre de banque à Abidjan. Quand ils ont supprimé le billet, ils nous ont compliqué la tâche : la plus petite coupure c'était 1 000 F CFA et les distributions revenaient trop cher. »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique Subsaharienne

Affaire Karim Wade - Cheikh Diallo : 'J'ai dit la vérité, rien que la vérité'

Affaire Karim Wade - Cheikh Diallo : "J'ai dit la vérité, rien que la vérité"

Ex-conseiller du président Abdoualye Wade, Cheikh Diallo a connu la descente aux enfers. Soupçonné par la justice d'être un complice de Karim Wade dans l'acquisition illicite de divers biens, il aura [...]

Mali : les cinq humanitaires capturés en février ont été libérés par l'armée française

Les cinq humanitaires maliens, dont quatre employés du Comité international de la Croix-Rouge au Mali, capturés le 8 février ont été libérés jeudi par l'armée[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisation sous-régionale, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leurs territoires. Grâce à une carte[...]

Burundi : un diplomate de l'ONU est expulsé du pays

Le Burundi a expulsé un diplomate de l'ONU, a annoncé jeudi le ministère des Relations extérieures du pays. Cette décision fait suite à la diffusion d'une note interne des Nations unies[...]

Mali : IBK au Sénégal, les raisons d'une visite

Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a fait une visite d'État au Sénégal, du 13 au 16 avril. Retour sur les raisons de cette visite.[...]

Soudan du Sud : une base de l'ONU attaquée, au moins 20 morts

Au moins 20 personnes ont été tuées, jeudi, près de Bor au Soudan du Sud, dans l'attaque d'une base de l'ONU. Cette base héberge près de 5 000 civils ayant fui les combats dans une des[...]

Sénégal : en attendant son procès, Karim Wade, en détention depuis un an, reste en prison

En attendant son procès, Karim Wade va rester en détention provisoire. En prison depuis un an jour pour jour, le fils de l'ancien président sénégalais, Abdoulaye Wade, sera jugé dans[...]

Daniel Kablan Duncan : en Côte d'Ivoire, "nul n'échappera à la justice"

Aujourd'hui Charles Blé Goudé, demain Simone Gbagbo... Le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan, insiste sur la nécessité de juger tous les acteurs de la crise postélectorale.[...]

Côte d'Ivoire : le gouvernement lance les travaux aux urgences du CHU de Cocody

Le porte-parole du gouvernement ivoirien, le ministre des Postes et des Nouvelles technologies de l’information et de la communication, Bruno Nabagné Koné, a annoncé à l’issue du conseil[...]

Rwanda : le génocide, la France, Kagamé et sa conscience

Le 9 avril, lors d'un café littéraire à Kigali, le président rwandais, Paul Kagamé, a évoqué ses récentes déclarations sur le rôle de la France pendant le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers