Extension Factory Builder
15/11/2012 à 14:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Accusé de complicité de détournement de fonds publics, Annadif a été incarcéré trois mois. Accusé de complicité de détournement de fonds publics, Annadif a été incarcéré trois mois. © Vincent Fournier / J.A

L'ancien secrétaire général de la présidence du Tchad, Mahamat Saleh Annadif, est revenu en pleine lumière. Le 1er novembre, il a été nommé représentant de l'UA en Somalie. Avec pour mission de mettre le pays des Shebab sur la voie de la stabilité.

Ses ennuis judiciaires ? Il a tourné la page. Le 1er novembre, Mahamat Saleh Annadif, ancien secrétaire général de la présidence du Tchad, a été nommé chef de la Mission de l'Union africaine (UA) en Somalie (Amisom). Un rôle taillé sur mesure pour ce diplomate chevronné de 55 ans, qui fut ministre des Affaires étrangères du chef de l'État Idriss Déby Itno pendant six ans, puis ambassadeur de l'UA auprès de l'Union européenne. Et une nomination qui tombe à pic, au moment où cet ancien ingénieur en télécommunications souhaitait tirer un trait sur sa carrière gouvernementale.

Les défis qui l'attendent à Mogadiscio seront d'un autre ordre. Il devra tenter d'engager l'indispensable et difficile reconstruction de l'État et de l'économie, afin de stabiliser la Somalie, enlisée dans une guerre civile depuis 1991.

Affaire d'État

En acceptant ces nouvelles responsabilités, Annadif veut laisser derrière lui ce qui était très vite devenu une affaire d'État. Arrêté le 17 avril dernier pour « complicité de détournement de fonds publics » appartenant à la direction générale des grands travaux présidentiels, il a été incarcéré trois mois dans les geôles de Moussoro, à 300 km de N'Djamena, la capitale. Clamant son innocence, il a toujours assuré avoir obéi aux ordres de son supérieur hiérarchique, le président Idriss Déby Itno.

Niant tout détournement, il estime avoir été victime d'un complot politique visant à l'écarter. Finalement libéré le 17 juillet par la justice tchadienne pour vice de procédure, Annadif, qui a été reçu par Idriss Déby Itno après sa sortie de prison et qui n'aurait pu être nommé à ce poste sans l'accord de ce dernier, met en cause deux personnes de l'entourage présidentiel. Avant de partir pour Mogadiscio, il envisageait de porter plainte contre eux.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Tchad

Nigeria : l'aviation tchadienne bombarde la ville de Gamboru, tenue par Boko Haram

Nigeria : l'aviation tchadienne bombarde la ville de Gamboru, tenue par Boko Haram

L'aviation tchadienne a bombardé samedi la ville nigériane de Gamboru, située à la frontière camerounaise et tenue depuis plusieurs mois par le groupe islamiste Boko Haram, a-t-on appris de sourc[...]

Cameroun : 3 soldats tchadiens et 123 islamistes tués lors d'attaques de Boko Haram

Trois soldats tchadiens ont été tués lors d'attaques menées par le groupe islamiste nigérian Boko Haram dans le nord du Cameroun, selon un communiqué de l'armée tchadienne[...]

Boko Haram : intervention tchadienne, présence française et métastases

La lutte contre Boko Haram est LE sujet du sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'Union africaine qui se tient du 30 au 31 janvier à Addis-Abeba. Dernières nouvelles du front.[...]

L'UA souhaite une force multinationale de 7500 hommes contre Boko Haram

Le conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine s'est fermement engagé jeudi soir en faveur de la création d'une force multinationale contre Boko Haram. Les dirigeants africains plaident aussi[...]

ONU - Hiroute Guebre Sellassie : "Boko Haram nous concerne tous"

Pour Hiroute Guebre Sellassie, l’envoyée spéciale de Ban Ki-moon au Sahel, Boko Haram n’est pas que le problème du Nigeria et la communauté internationale doit se mobiliser avant[...]

Jusqu'où ira Boko Haram ?

Le monstre grandit aux confins du Nigeria. Villes et villages tombent les uns après les autres, toujours dans le sang, et personne ne paraît en mesure d'arrêter les islamistes armés. Ni le[...]

Boko Haram : Shekau menace Déby, Biya et Issoufou

Dans une mise en scène vidéo dont il est coutumier, Abubakar Shekau, le chef de Boko Haram, a défié les pays voisins du Nigeria de l'attaquer, au moment où ceux-ci se sont réunis[...]

Sécurité : à Niamey, la communauté internationale s'est réunie contre Boko Haram

Une vingtaine de pays et d'organisations régionales et internationales se sont réunies ce mardi à Niamey pour tenter de mettre sur pied une force multinationale efficace contre l'avancée du groupe[...]

L'armée tchadienne poursuit son déploiement au Cameroun pour lutter contre Boko Haram

L'armée tchadienne poursuivait lundi son déploiement dans le nord du Cameroun pour lutter contre Boko Haram. Mais entre les contraintes opérationnelles et diplomatiques, l'offensive ne devrait pas être[...]

Justice tchadienne : retour vers le passé pour Baba Laddé

À Bangui et à N'Djamena, les spéculations vont bon train depuis l'arrestation de Baba Laddé, le 8 décembre en Centrafrique, et plus encore depuis son inculpation par la justice[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2705p019.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2705p019.xml0 from 172.16.0.100