Extension Factory Builder
15/11/2012 à 17:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'armée égyptienne est considérée comme la première du continent. L'armée égyptienne est considérée comme la première du continent. © AFP

Au classement des cinquante-cinq premières armées du monde élaboré par le site Global Firepower, l'Afrique est représentée par l'Égypte, l'Afrique du Sud, l'Algérie, la Libye et l'Éthiopie.

Le site spécialisé Global Firepower, qui étudie les armées conventionnelles (à l'exclusion de l'armement nucléaire) en fonction de quarante-cinq critères affinés chaque année, a diffusé début novembre son index 2012. Si le classement des cinq premières armées du monde ne présente pas de surprises (dans l'ordre : États-Unis, Russie, Chine, Inde, Royaume-Uni), la France n'apparaît qu'en huitième position, devancée par la Turquie et la Corée du Sud. Avec son budget annuel de 16 milliards de dollars, ses 2 000 avions et ses quelque 3 000 blindés, Israël dispose de la dixième armée, alors que l'Iran (9 milliards de dollars et un millier d'avions) pointe à la douzième place.

Le Maroc absent

En Afrique, c'est l'armée égyptienne (16e place) qui est considérée comme la plus forte (7 milliards de dollars, 880 appareils, 4 000 blindés), devant la sud-africaine (qui dispose de la deuxième marine de guerre du continent et figure à la 31e place), l'algérienne (38e place avec 6 milliards de dollars, 440 avions et un millier de blindés), la libyenne (39e place pour un budget de 1,5 milliard de dollars) et... l'éthiopienne (44e place). En 2011, le gouvernement d'Addis-Abeba a consacré 450 millions de dollars à la Défense. Curieusement, l'armée marocaine, avec ses 3 milliards de dollars de budget annuel, ses quelque 200 avions et ses 3 000 blindés, ne figure pas dans ce classement des cinquante-cinq premières armées du monde.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique Subsaharienne

Niger - Burkina : Mahamadou Issoufou, entre Salif Diallo et Blaise Compaoré

Niger - Burkina : Mahamadou Issoufou, entre Salif Diallo et Blaise Compaoré

Comment le président nigérien Mahamadou Issoufou a-t-il résolu le dilemme de la rupture entre son ami Salif Diallo et son allié Blaise Compaoré ?[...]

RDC : Tshisekedi toujours "pas actif"

L'opposant historique Étienne Tshisekedi, leader de l'UDPS, était toujours hospitalisé mi-juillet. Les détails sur son état de santé n'ont pas été dévoilés par[...]

La ministre rwandaise Louise Mushikiwabo en visite officielle en Israël

Louise Mushikiwabo, ministre rwandaise des Affaires étrangères, séjourne depuis dimanche à Tel Aviv. Une visite officielle de deux jours en pleine crise israélo-palestinienne.[...]

Ramtane Lamamra : "Un accord dans cent jours" sur le Nord-Mali

Le chef de la diplomatie algérienne fait le point sur le dialogue inter-malien, entamé le 16 juillet, et qui devrait être suspendu le 24 juillet avant une reprise à la mi-août. Première[...]

Côte d'Ivoire : Drogba, le retour de l'enfant prodige à Chelsea

Selon le quotidien "L'Équipe", Didier Drogba est attendu dans la semaine à Londres pour parapher un contrat d'un an avec Chelsea. Il devrait par la suite entamer une reconversion dans le staff technique du[...]

Burundi : toujours pas de liberté provisoire pour Pierre Claver Mbonimpa

En appel, la justice burundaise a rejeté lundi la demande de libération provisoire de Pierre Claver Mbonimpa. Le militant des droits de l'Homme, accusé d'atteinte à la sûreté de[...]

Choléra : au moins six morts dans le nord du Nigeria

Sur 46 cas de choléra enregistrés dans le nord du Nigeria, au moins six personnes sont mortes à Kafin Dalawa, dans l'État de Kano. Une flambée d'épidémie récurrente pendant[...]

Qui est responsable de la mort d'une dizaine de civils dans le nord du Darfour ?

Soupçonnés d'avoir massacré 13 civils samedi près civils près d'El-Facher, la capitale du Darfour-nord, les groupes rebelles soudanais ont démenti lundi toute implication de leurs forces,[...]

Burkina - Blaise Compaoré : "Il faudra bien partir un jour..."

Son avenir après 2015, la révision de la Constitution, l'opposition, la crise malienne, Hollande, Gbagbo, Sankara... Le chef de l'État burkinabè n'élude aucune question, même s'il[...]

Centrafrique : ouverture à Brazzaville du "Forum pour la réconciliation nationale"

Un "Forum pour la réconciliation nationale et le dialogue politique" en Centrafrique se tient à Brazzaville du 21 au 23 juillet. Mais ses participants sont divisés et l'on voit mal comment les[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers