Extension Factory Builder
02/11/2012 à 13:08
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Le 22 octobre, l'Union cycliste internationale (UCI) a rendu un verdict implacable : Lance Armstrong n'a rien à faire dans le cyclisme. Bravo ! Pour peu que vous vous intéressiez à la marche bancale du monde, cette sanction à l'encontre d'un coureur accusé depuis plusieurs années de dopage ne vous aura pas échappé. Le coupable - je n'irai pas jusqu'à le qualifier de voyou comme l'ont fait certains - n'est pas n'importe qui. L'homme qui a remporté sept fois, oui, sept, la compétition la plus prestigieuse de sa discipline, entendez le Tour de France, avait quelque chose d'inqualifiable, une espèce de charisme sous son regard perçant. C'est sans doute cette aura se dégageant de sa personne qui a poussé des millions de gens à travers le monde à s'intéresser à la petite reine, passant des journées entières à regarder la compétition sur le petit écran. Même si, vous en conviendrez avec moi, en termes de spectacle, le cyclisme ne vaut pas le football. Mais, des goûts et des couleurs, vous savez... Qu'on l'aime ou qu'on le déteste, la perspective d'une victoire d'Armstrong était vécue comme un moment extraordinaire.

Hélas, à chaque victoire du Texan, les soupçons de dopage revenaient au galop. Personnellement, j'avais du mal à y croire. Car ma logique était toute simple : faut-il se doper pour gagner quand on est un coureur cycliste ? À supposer que ce soit vrai, on peut penser que tous les cyclistes ne s'en privent pas. Pris la main dans le sac, ils jurent que c'était à l'insu de leur plein gré. La belle formule. Quoi que l'on dise, je suis tenté de tirer mon chapeau au coureur américain. Dans un sport où la tricherie semble la norme, il a réussi, à sept reprises, à ne pas se faire prendre et à savourer ses victoires sur les Champs-Élysées. J'imagine la fureur contenue de l'organisateur du Tour de France. Celle aussi des adversaires d'Armstrong l'alchimiste, qui savaient qu'il savait qu'ils savaient, ce qui ne l'empêchait pas de les battre et de les narguer. Mais pouvait-il gagner sept fois s'il n'avait pas été le meilleur, le plus fort, même dans la façon de se doper ? À dopage, dopage et demi. Les autres coureurs, plutôt que de chercher, en vain, à le priver de maillot jaune, auraient dû revoir à la hausse la dose de leurs produits dopants.

Peut-on encore parler de valeurs sportives après cet énorme scandale qui éclabousse avant tout l'UCI ? On accuse, en effet, ses dirigeants d'avoir fermé les yeux sur le cas Armstrong : ils ne voyaient rien, n'entendaient rien. C'était, vous vous en doutez, à cause de l'oseille que rapporte chaque compétition. De l'oseille, il y en a beaucoup dans le cyclisme, qui reste l'un des sports les plus sponsorisés. Allez savoir pourquoi ! Il est temps que l'UCI repense le cyclisme. Pourquoi ne pas organiser autrement l'épreuve en permettant aux coureurs, qui sont condamnés à pédaler des journées entières, de descendre du vélo pour marquer une pause ? N'est-ce pas cet effort surhumain qui pousse les pauvres coureurs à se doper, au mépris de l'éthique sportive ?

Armstrong est une lance qui a percé nos coeurs. Il n'est pas le premier et ne sera pas le dernier à décevoir. Mais pourquoi continue-t-il de nier l'évidence ? Avoue, Armstrong, avoue. Tu ne peux pas être Superman tous les jours. Le rêve est en miettes !

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

AUTRES

RDC : le Parlement doit adopter la loi électorale sans l'alinéa litigieux

RDC : le Parlement doit adopter la loi électorale sans l'alinéa litigieux

La loi électorale à l'origine de violences meurtrières en République démocratique du Congo devait être adoptée dimanche par le Parlement, où le camp du président[...]

Le corps du Français Hervé Gourdel, décapité en Algérie, sera rapatrié lundi

Le corps du touriste français Hervé Gourdel, enlevé puis décapité fin septembre par des jihadistes algériens, doit être transféré lundi vers la France, douze jours ap[...]

Égypte: une manifestante tuée à la veille de l'anniversaire de la révolution de 2011

Une manifestante a été tuée samedi soir au Caire lors de heurts avec la police durant une rare manifestation d'un mouvement de gauche, a indiqué un responsable à la veille du quatrième a[...]

Égypte : une révolution en perdition

Au jour du 4è anniversaire de la révolution, l’Égypte est plus que jamais déchirée entre une passion pour son nouveau dirigeant Abdelfatah al-Sissi et la peur de voir la révolution[...]

CAN 2015 : Les trois miracles du Congo de Claude Leroy

Vainqueur du Gabon lors de la deuxième journée du groupe A mercredi 21 janvier (1-0), le Congo n'est plus qu'à un match des quarts de finale. Pour cela, il devra battre le Burkina Faso ce dimanche (19h). Mais [...]

Mohamed al-Zehawi est mort, confirme le groupe terroriste libyen Ansar Asharia qu'il dirigeait

Le groupe libyen Ansar Asharia, classé comme "terroriste" par les Etats-Unis et l'ONU, a confirmé samedi soir dans un communiqué la mort de son chef Mohamed al-Zehawi, annoncée plus tô[...]

Edgar Lungu, candidat du pouvoir, remporte la présidentielle en Zambie

Le candidat du pouvoir en Zambie, le ministre de la Défense Edgar Lungu, a remporté l'élection présidentielle, a annoncé samedi la commission électorale.[...]

CAN 2015 : L'égalité parfaite entre le Cameroun, la Guinée et les autres

Après le match nul entre le Cameroun et la Guinée dimanche 24 janvier à Malabo (1-1), toutes les équipes du groupe D sont à égalité parfaite. Il n'y a plus de favori avant la derni&[...]

La malédiction de la CAN 2015 frappe le Mali

La Côte d'Ivoire a égalisé en toute fin de match face au Mali (1-1) après avoir pris tous les risques. Les deux équipes sont au coude à coude dans un groupe qui n'a accouché que de m[...]

CAN 2015 : en Guinée Équatoriale, des couacs mais pas le chaos redouté

La catastrophe redoutée a, pour l'instant, été évitée en Guinée Équatoriale, qui n'a eu que 50 jours pour se préparer à l'organisation de la CAN-2015 après la[...]

Nigeria : Boko Haram tue 15 villageois dans le nord-est

Des combattants du groupe islamiste armé Boko Haram ont abattu vendredi 15 personnes dans un village proche de leur fief historique de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, a-t-on appris samedi auprès d'un t&eac[...]

Violences en RDC : la police mise en cause, blocage au Parlement

Le président de l'Assemblée nationale congolaise a dénoncé samedi un "dérapage" de la police, qui a tiré dans la foule à Kinshasa durant les violences meurtrières[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers