Extension Factory Builder
06/11/2012 à 10:53
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le 22 octobre, les douanes françaises ont saisi 600 kg de viandes prohibées. Le 22 octobre, les douanes françaises ont saisi 600 kg de viandes prohibées. © Glez

Le 22 octobre à Roissy, les douanes françaises ont saisi près de 600 kg de viande de brousse tout droit venue de Kinshasa.

Aéroport international Roissy-Charles-de-Gaulle, le 22 octobre. Les douanes françaises, en collaboration avec les services phytosanitaires et l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement, préparent une opération coup de poing. Objectif ? Débusquer les importateurs illégaux de denrées alimentaires. Ce jour-là, ils ciblent les deux vols en provenance de Kinshasa, capitale de la RDC. En quelques heures de fouilles - parfois ponctuées de vifs échanges avec des passagers -, la moisson est impressionnante : 600 kg de marchandise prohibée, de la « viande de brousse » pour l'essentiel : viande de singe, crocodile, pangolin, porc-épic, antilope, fraîche ou boucanée et parfois sommairement empaquetée.

Ce n'est pas la première fois que les douanes procèdent à ce genre de contrôle. En mai 2011, neuf jours d'opérations avaient même abouti à une saisie record : plus de une tonne de poisson et de viande d'animaux sauvages, dont des varans, des pythons, de la chair d'éléphant, des chenilles... et une peau de léopard.

Hygiène

Au mieux, ces viandes ne disposent pas d'autorisation sanitaire délivrée par les services d'hygiène des pays d'origine. Au pis, il s'agit d'espèces protégées par la convention internationale de Washington, qui date de 1973. Ladite convention liste plus de 34 000 espèces végétales et animales et surprendrait plus d'un gourmet subsaharien, tant ces dernières sont disponibles à foison sur les marchés.

« Dans la plupart des saisies, on constate qu'il s'agit de petites quantités de viande destinées à la consommation personnelle », expliquent les douanes françaises. « Mais, mises bout à bout, ces petites quantités sont un véritable danger pour l'écosystème et pour la santé », précisent-elles, en soulignant le risque qu'elles introduisent sur le territoire français des maladies graves comme la fièvre aphteuse ou le virus Ebola.

Si ces opérations servent aussi à informer consommateurs et passagers, elles visent avant tout les trafiquants. En mai 2012, 52 kg d'écailles de pangolin - l'équivalent d'une trentaine d'animaux tués - ont été saisies, toujours à Roissy. En provenance de Côte d'Ivoire, elles étaient destinées au marché asiatique, où elles sont, paraît-il, très prisées pour leurs supposées vertus aphrodisiaques

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : opération 'villes mortes' dans les grandes agglomérations du Nord-Kivu

RDC : opération "villes mortes" dans les grandes agglomérations du Nord-Kivu

Une opération "villes mortes" a été organisée mardi dans la plupart des grandes agglomérations du Nord-Kivu (est de la RDC) pour protester contre l'insécurité aprè[...]

"Mbata ya bakolo" : au Congo, la vie sans les "Zaïrois" de RDC

Comment vivre sans les "Zaïrois" ? Lancée début avril, l’opération "Mbata ya bakolo" ("La gifle des aînés" en lingala) a laissé des traces dans[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

RDC : après les massacres à Béni, la ville n'a plus confiance dans l'armée

Les rebelles ougandais de l'ADF-Nalu (Forces démocratiques alliées – Armée de libération de l’Ouganda) sèment la terreur à Beni, dans l'est de la RDC.[...]

Ebola : l'épidémie en RDC est dûe à une nouvelle souche

Le virus Ebola qui sévit actuellement en RDC est issu d'une nouvelle souche. C'est la conclusion d'une étude publiée dans la revue américaine The New England Journal of Medicine.[...]

RDC : nouveau massacre de civils par les rebelles ougandais

Vingt-deux personnes, majoritairement des femmes et des enfants, ont été massacrées vendredi soir lors d'une nouvelle tuerie commise par des rebelles ougandais dans l'est de la République[...]

RDC : Kinshasa veut expulser le responsable des droits de l'homme de l'ONU

Kinshasa a demandé jeudi le rappel de Scott Campbell, chef du bureau de l'ONU pour les droits de l'homme en RDC, au lendemain de la publication d'un rapport de ses services dénonçant des crimes commis par[...]

RDC : 26 morts dans une attaque à Beni, attribuée à l'ADF-NALU

Des rebelles ont attaqué le village de Beni, à l'est de la RDC, dans la nuit de mercredi à jeudi. Vingt-six personnes ont été tuées.[...]

RDC : Lambert Mende répond à Linda Thomas-Greenfield

Lambert Mende Omalanga est ministre des Médias et porte-parole du gouvernement de la RDC.[...]

Prostitution et sexe 2.0 en Afrique

Nouvelles technologies, marketing, offre et demande, concurrence... À bien des égards, en Afrique aussi, les relations tarifées ressemblent de plus en plus à un business comme un autre.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers