Extension Factory Builder
02/11/2012 à 07:33
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Cheikh Béthio Thioune a été écroué le 26 avril. Cheikh Béthio Thioune a été écroué le 26 avril. © www.cheikhbethio.net

Soupçonné d'avoir couvert deux meurtres, Béthio Thioune, le marabout iconoclaste, est incarcéré depuis avril. Au grand dam de ses disciples.

En début d'année, alors qu'il s'apprêtait à apporter son soutien à Abdoulaye Wade à l'élection présidentielle, le marabout Cheikh Béthio Thioune revendiquait 12 millions de disciples. Ses talibés sont en réalité bien moins nombreux. Mais ils ont démontré ces derniers jours qu'ils étaient prêts à tout pour leur guide.

Soupçonné par la justice d'avoir couvert le meurtre de deux de ses adeptes, ce dernier a été arrêté le 23 avril et incarcéré. Depuis, les thiantacounes (ses élèves) ne cessent de réclamer sa libération. Après son transfert de la prison de Thiès à celle de Dakar, mi-octobre, pour des « raisons de santé », leur colère est montée d'un cran. Le 22 octobre, des dizaines de ses partisans ont saccagé le centre-ville de la capitale. Selon la police, 127 véhicules ont été endommagés et trois personnes (dont deux policiers) blessées. « Tout cela a été préparé en amont », accuse un collaborateur du président Macky Sall. Le même jour, des « thiant' » ont manifesté dans plusieurs villes du pays, tandis que d'autres ont tenté de prendre d'assaut l'ambassade du Sénégal à Paris. Ils ont fait entendre leur voix jusqu'aux États-Unis.

Ce n'est pas la première fois que Thioune crée la polémique. Il est l'un de ces marabouts iconoclastes que l'intellectuel Abdoul Aziz Mbacké qualifie de « mouridophages ». En d'autres termes, « ils vivent sur le dos du mouridisme et l'utilisent dans leur propre intérêt ».

Fortune

Né vers 1938, Thioune n'a été durant la majeure partie de sa vie qu'un simple fonctionnaire. Son titre de cheikh, acquis en 1987, son influence et sa fortune, il ne les doit qu'à sa proximité avec Serigne Saliou Mbacké, cinquième khalife général des mourides, qui dirigea la confrérie de 1990 à 2007 et qu'il connaissait depuis l'enfance. Celui-ci a fait en sorte qu'il dirige la communauté de Touba, coeur du mouridisme, entre 1996 et 2002.

Reste qu'Abdoul Ahad Mbacké, le troisième khalife général, avait prévenu Saliou : « Il va te créer des problèmes. » Aujourd'hui, c'est à Macky Sall qu'il en pose. Son gouvernement a beau répéter que la justice est indépendante, l'entourage du marabout est persuadé que sa détention prolongée est une riposte à son soutien à Wade. « C'est de l'acharnement. Le cheikh est malade », déplore l'un de ses fils, le député Khadim Thioune.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

CAN 2015 : Le Sénégal arrache un point précieux

CAN 2015 : Le Sénégal arrache un point précieux

Le Sénégal a été tenu en échec par les Bafana Bafana (1-1) vendredi 23 janvier à Mongomo lors de la deuxième journée de la phase de poule. Menés au score dès le[...]

Sénégal - Mame Mactar Gueye : "'Charlie Hebdo' a jeté de l'huile sur le feu"

Mame Mactar Gueye est le vice-président de l'ONG islamique Jamra, à Dakar. À la veille de la manifestation anti-"Charlie Hebdo" prévue dans la capitale sénégalaise, il donne[...]

Foot : avant son exploit avec le Congo, les sept CAN de Claude Le Roy

Avec le Congo, Claude Le Roy dispute en Guinée équatoriale (17 janvier-8 février) sa huitième phase finale, un record. Le technicien français, champion d’Afrique en 1988 avec le Cameroun,[...]

Sénégal : le procès de Karim Wade dans l'impasse

Nouveau rebondissement au procès de Karim Wade : tandis que le principal accusé, qui dénonce "une parodie de justice", refuse d'assister aux audiences, les avocats des différents[...]

CAN 2015 : Le Sénégal est renversant !

Les Lions de la Teranga ont battu le Ghana dans le premier choc du groupe C grâce à un but de Moussa Sow à la dernière seconde de jeu (2-1). Un succès mérité pour des[...]

CAN 2015 : Algérie, Cameroun, Ghana, Sénégal... 4 favoris vus par 4 spécialistes

Alors que la CAN a débuté samedi 17 janvier, "Jeune Afrique" a demandé à quatre spécialistes du football africain de livrer le nom de leur favori pour la compétition. En[...]

CAN 2015 : ça s'annonce corsé...

Le Nigeria, tenant du titre, ne sera pas là, et une bonne demi-douzaine de sélections peuvent prétendre à sa succession. Avec, dans le costume du favori, l'Algérie. Suspense assuré[...]

Un vent de francophonie sur la CAN 2015

Cinq entraîneurs, onez pays francophones, une majorité de joueurs de Ligue 1, la CAN 2015 qui se tient en Guinée-Equatoriale du 17 janvier au 8 février ressemblerait presque à une coupe de la[...]

Foot : le top 10 des joueurs à suivre pendant la CAN 2015

Déjà connus ou en quête de reconnaissance, certains joueurs vont profiter de la CAN 2015 pour tenter de frapper les esprits. Jeune Afrique en a sélectionnés dix, toutes nationalités[...]

Sénégal : Mokhsine Diouf, le vin, c'est sa passion

Rien ne prédestinait pourtant Mokhsine Diouf à se faire un nom dans le milieu. À Dakar, il organise des dégustations et compte bientôt ouvrir une cave.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2703p023.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2703p023.xml0 from 172.16.0.100