Extension Factory Builder
02/11/2012 à 07:33
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Cheikh Béthio Thioune a été écroué le 26 avril. Cheikh Béthio Thioune a été écroué le 26 avril. © www.cheikhbethio.net

Soupçonné d'avoir couvert deux meurtres, Béthio Thioune, le marabout iconoclaste, est incarcéré depuis avril. Au grand dam de ses disciples.

En début d'année, alors qu'il s'apprêtait à apporter son soutien à Abdoulaye Wade à l'élection présidentielle, le marabout Cheikh Béthio Thioune revendiquait 12 millions de disciples. Ses talibés sont en réalité bien moins nombreux. Mais ils ont démontré ces derniers jours qu'ils étaient prêts à tout pour leur guide.

Soupçonné par la justice d'avoir couvert le meurtre de deux de ses adeptes, ce dernier a été arrêté le 23 avril et incarcéré. Depuis, les thiantacounes (ses élèves) ne cessent de réclamer sa libération. Après son transfert de la prison de Thiès à celle de Dakar, mi-octobre, pour des « raisons de santé », leur colère est montée d'un cran. Le 22 octobre, des dizaines de ses partisans ont saccagé le centre-ville de la capitale. Selon la police, 127 véhicules ont été endommagés et trois personnes (dont deux policiers) blessées. « Tout cela a été préparé en amont », accuse un collaborateur du président Macky Sall. Le même jour, des « thiant' » ont manifesté dans plusieurs villes du pays, tandis que d'autres ont tenté de prendre d'assaut l'ambassade du Sénégal à Paris. Ils ont fait entendre leur voix jusqu'aux États-Unis.

Ce n'est pas la première fois que Thioune crée la polémique. Il est l'un de ces marabouts iconoclastes que l'intellectuel Abdoul Aziz Mbacké qualifie de « mouridophages ». En d'autres termes, « ils vivent sur le dos du mouridisme et l'utilisent dans leur propre intérêt ».

Fortune

Né vers 1938, Thioune n'a été durant la majeure partie de sa vie qu'un simple fonctionnaire. Son titre de cheikh, acquis en 1987, son influence et sa fortune, il ne les doit qu'à sa proximité avec Serigne Saliou Mbacké, cinquième khalife général des mourides, qui dirigea la confrérie de 1990 à 2007 et qu'il connaissait depuis l'enfance. Celui-ci a fait en sorte qu'il dirige la communauté de Touba, coeur du mouridisme, entre 1996 et 2002.

Reste qu'Abdoul Ahad Mbacké, le troisième khalife général, avait prévenu Saliou : « Il va te créer des problèmes. » Aujourd'hui, c'est à Macky Sall qu'il en pose. Son gouvernement a beau répéter que la justice est indépendante, l'entourage du marabout est persuadé que sa détention prolongée est une riposte à son soutien à Wade. « C'est de l'acharnement. Le cheikh est malade », déplore l'un de ses fils, le député Khadim Thioune.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

Giresse : 'Pourquoi le Sénégal n'a-t-il jamais rien gagné ?'

Giresse : "Pourquoi le Sénégal n'a-t-il jamais rien gagné ?"

Alain Giresse, l’ancien sélectionneur du Sénégal, n’a pas été épargné par une partie de la presse locale. S’estimant victime d’attaques excessivement viole[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Après les délestages, la Senelec voit enfin le bout du tunnel

Avec le redressement de la Senelec, le pays sort de sa crise énergétique. Et mise désormais sur le privé pour augmenter sa production.[...]

Sénégal : Abdoulaye Wade, égaré entre "esclaves" et "anthropophages"

Abdoulaye Wade a publiquement taxé Macky Sall, mardi, de "descendant d'esclaves" et d'"anthropophages" dont les parents "mangeaient les bébés". Une sortie unanimement[...]

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Plusieurs pays d'Afrique francophone ont adopté un statut officiel de "chef de file de l'opposition". D'autres ont voté des textes mais attendent toujours la désignation de leur opposant en chef.[...]

L'Afrique a-t-elle l'alimentation la plus saine du monde ?

Selon une étude de l'université de Cambridge, qui casse les clichés sur l'Afrique, le continent africain abriterait neuf des dix pays qui mangent le plus sainement au monde. Parmi eux, certains[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Sénégal : Suneor va céder son activité trituration au français Avril

Exclusif : Selon les informations de Jeune Afrique, Advens, actionnaire majoritaire de l'huilier sénégalais Suneor, et le Groupe Avril (ex Sofiproteol) ont signé le 13 février dernier un protocole[...]

Sénégal : l'affaire Wade

Le procès Karim Wade, véritable marathon judiciaire entamé le 31 juillet 2014 à Dakar, s'est achevé ce 19 février. Jugement attendu le 23 mars. L'enjeu est[...]

Sénégal : Macky Sall fait les yeux doux à la Casamance

Le président sénégalais a entamé jeudi une tournée d'une semaine en Casamance. Annonces en faveur du tourisme local, développement de son assise politique dans la région,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2703p023.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2703p023.xml0 from 172.16.0.100