Extension Factory Builder
07/11/2012 à 09:28
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Incidents après Espérance Tunis - Al-Saad au Mondial des clubs. Incidents après Espérance Tunis - Al-Saad au Mondial des clubs. © AFP

Injures, interruptions de matchs, gestes violents... La Confédération africaine de football (CAF) a publié la liste des sanctions frappant joueurs, clubs et staffs sportifs africains.

Le suspense a pris fin le 24 octobre. À l'Inkosi Albert Luthuli Convention Centre de Durban, les seize équipes qualifiées pour la CAN 2013 (19 janvier-10 février) ont été réparties en poules de quatre, à l'issue d'une grandiose cérémonie de tirage au sort. Alors que la Côte d'Ivoire, meilleure équipe du continent, hérite du groupe le plus relevé, aux côtés de la Tunisie, de l'Algérie et du Togo, les trois autres têtes de série (Afrique du Sud, Zambie et Ghana) s'en sortent plutôt bien. Ainsi, l'hôte sud-africain affrontera au premier tour l'Angola, le Maroc et le Cap-Vert. Un instant de fête qui pourrait faire oublier le tableau noir des sanctions infligées à plusieurs sélections nationales, publié le 20 octobre sur le site de la Confédération africaine de football (CAF).

Le jury disciplinaire de la CAF a tenu, en effet, à ne pas passer sous silence les « incidents » qui ont récemment émaillé plusieurs matchs disputés sur les pelouses africaines. Chez les séniors, la palme de l'indiscipline revient aux Chevaliers de la Méditerranée, ex-Verts. L'équipe nationale libyenne a écopé d'une amende de 10 000 dollars (7 700 euros) pour « avoir agressé des photographes après le coup de sifflet final » du match aller du dernier tour éliminatoire de la CAN 2013 face aux Fennecs d'Algérie, mi-septembre, à Casablanca. Cette rencontre sous tension s'était conclue par des heurts entre joueurs rivaux. « Djebbour [l'attaquant algérien, NDLR] nous [avait] traités de rats et de chiens de l'Otan et n'arrêtait pas de crier : "Vive Kadhafi" », avait alors tenté de se justifier le défenseur libyen Ali Salama.

Commentaires racistes

Les moins de 20 ans n'ont pas non plus été exempts de tout reproche lors de la phase éliminatoire de la CAN U20, qui doit se disputer du 16 au 30 mars 2013 en Algérie. Parmi les trublions, le Dr Mude Munana, le médecin de l'équipe nationale de la RD Congo. Suspendu pour deux matchs, il devra verser une amende de 5 000 dollars pour avoir proféré des « propos injurieux » lors de la confrontation aller entre les Lions indomptables du Cameroun et les Léopards congolais. Du côté des footballeurs eux-mêmes, la médaille d'or de l'antijeu a été décernée au Guinéen Yansané Mory et au Tunisien Benouanas Mortada : trois matchs de suspension et une amende de 5 000 dollars chacun, pour « comportement violent et agressif ».

Enfin, la commission de discipline de la CAF n'a pas épargné les équipes engagées dans les deux compétitions africaines interclubs. En Ligue des champions, sept clubs sont condamnés à des peines d'amende allant jusqu'à 31 000 dollars pour l'Étoile sportive du Sahel, notamment pour « interruption du match » l'opposant à l'Espérance sportive de Tunis. En Coupe de la confédération, le club marocain MAS de Fès devra verser 100 000 dollars : l'un de ses joueurs s'était livré à des « commentaires racistes et indécents sur l'arbitre » (angolais) du match contre les Léopards de Dolisie. 

_________

Trésor Kibangula (@Tresor_k)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Continental

Rien n'arrête la locomotive Bolloré

Rien n'arrête la locomotive Bolloré

Deux ans après avoir raflé le deuxième terminal à conteneurs du port d'Abidjan, le groupe français double la concurrence et décroche le futur chemin de fer reliant Lomé &agr[...]

Célibataires africaines et fières de l'être !

Rencontre avec des femmes qui, malgré la pression de sociétés globalement conservatrices, ont décidé que mieux valait être seule que mal accompagnée.[...]

Plus de 3400 migrants secourus en Méditerranée

Un total de 3427 migrants ont été secourus samedi en mer Méditerranée, après une série de naufrages meurtriers en avril. Les opérations de sauvetage se sont principalement[...]

Jean-Pierre Bat : "Houphouët-Boigny était la tête de pont du système" de la Françafrique

Les archives de Jacques Foccart, le premier "Monsieur Afrique" de la Ve République livrent leurs secrets. Entretien avec le chercheur qui a la charge de ce fonds d'une richesse exceptionnelle.[...]

En Égypte, c'est "la restauration"

Peu d'entre vous le savent : les États-Unis ont tranquillement repris, il y a un mois, leur aide militaire de 1,3 milliard de dollars par an à l'Égypte.[...]

Lettre à mon frère sud-africain

Akere Muna est avocat camerounais, militant de la lutte pour les droits de l'homme.[...]

Immigration : un naufrage africain

Mohammed Ali Malek a 27 ans, il est tunisien, et, pour les quelque 800 victimes du naufrage de son chalutier, le 19 avril, ce commandant qui les regardait sombrer avec un sourire narquois avait le visage du [...]

Les mystères de la Corsafrique

Feliciaggi, Tomi, Pasqua, Foccart, Bongo Ondimba, Sassou Nguesso, IBK... Bienvenue en Corsafrique ! Dans son numéro double, "Jeune Afrique" consacre une enquête à l'ascension des Corses en Afrique,[...]

Cour de justice de l'Uemoa : y a-t-il un pilote à la barre ?

Que se passe-t-il à la Cour de justice de l'Union économique et monétaire d'Afrique de l'Ouest (UEMOA) ?[...]

À la tête de l'Union africaine, Robert Mugabe en profite pour plaider ses causes dans le monde entier

De retour sur le devant de la scène internationale depuis qu'il occupe la présidence tournante de l'Union africaine, le chef de l'État zimbabwéen, Robert Mugabe, multiplie les voyages et profite de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2703p016.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2703p016.xml0 from 172.16.0.100