Extension Factory Builder
24/10/2012 à 19:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
En 2011, Zeidan (g.) a fait la tournée des capitales occidentales pour défendre la cause rebelle. En 2011, Zeidan (g.) a fait la tournée des capitales occidentales pour défendre la cause rebelle. © Vincent Fournier/J.A.

Ancien militant des droits de l'homme, Ali Zeidan a été élu Premier ministre par le Parlement, le 14 octobre. Sa priorité : former un gouvernement et rétablir la sécurité.

Éliminé de la course au perchoir au profit de Mohamed al-Megaryef en août, Ali Zeidan a fait son grand retour en se faisant élire Premier ministre, le 14 octobre. Il dispose de deux semaines pour former une équipe et s'attaquer aux problèmes de sécurité (démilitarisation des milices, création d'une police et d'une armée nationales) qu'il s'est engagé à traiter en priorité.

Ancien diplomate, il a lâché le régime Kadhafi en 1980 avec Megaryef, alors ambassadeur en Inde. Leurs chemins se séparent quelques années plus tard, quand Zeidan quitte le Front national pour le salut de la Libye, la principale formation d'opposition en exil. En 1989, il fonde la Ligue libyenne des droits de l'homme, dont il sera le porte-parole jusqu'au début de la révolution, en février 2011. Fort de ses réseaux tissés en Europe, il est choisi comme conseiller par Mustapha Abdeljalil, président du Conseil national de transition (CNT).

Zéro compromission

Avec Mahmoud Jibril, l'un des leaders du CNT, il sillonne les capitales pour défendre la cause de la rébellion. C'est à ses côtés que s'assied Bernard-Henri Lévy le 10 mars 2011, jour de la première entrevue de Nicolas Sarkozy avec les anti-Kadhafi. Dans La Guerre sans l'aimer, l'écrivain français dresse de lui un portrait flatteur : « Le geste précis. La voix nette et bien timbrée. Le cheveu, grisonnant et ras, dénote une certaine élégance. Il vit en Allemagne [...]. Opposant parfait. Zéro contact ni compromission avec le régime. »

Élu en juillet dernier représentant du district de Joufra (centre du pays) au Congrès national général, ce fils de commerçants de l'oasis de Waddan dirigeait jusque-là le Parti de la nation pour le développement et la prospérité, qui n'a pas rejoint, comme on a pu le lire, l'Alliance des forces nationales de Jibril. Ce dernier l'a tout de même soutenu. L'on ne peut donc que s'étonner de voir certains commentateurs dépeindre Zeidan en islamiste, alors qu'il a été élu Premier ministre face à Mohamed Herrari, le candidat des Frères musulmans. Lesquels n'ont pas manqué de l'attaquer pour son « amitié avec le dénommé Henri Lévy »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Libye

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Attention : dangers

J'ai la curieuse et désagréable impression que notre pauvre monde ressemble en ce moment à un avion sans pilote, alors qu'il est entré dans une zone de turbulences. Comment ne pas en être[...]

Libye : qui arrêtera Daesh ?

D'un côté, un pays déchiré par les milices, squatté par l'État islamique et sur lequel prétendent régner deux gouvernements. De l'autre, des voisins africains et des[...]

Libye : suspension du dialogue pour une sortie de crise

Le Parlement libyen siégeant à Tobrouk (Est), reconnu par la communauté internationale, a décidé lundi de suspendre sa participation au dialogue sur une sortie de crise parrainé par[...]

Libye : attentat de l'EI contre la résidence de l'ambassadeur iranien, pas de victimes

La résidence de l'ambassadeur iranien à Tripoli, la capitale libyenne désertée par la majorité des diplomates étrangers, a été visée dimanche par un double attentat,[...]

Libye : un nouveau foyer jihadiste qui inquiète l'Europe et les pays voisins

Aux portes de l'Europe, le nouveau foyer jihadiste qui se développe en Libye alimente les pires craintes du Vieux continent mais inquiète aussi les voisins immédiats du pays, qui craignent un renforcement de[...]

Libye : 195 égyptiens évacués via la Tunisie

195 ressortissants égyptiens ont fui lundi la Libye en direction de la Tunisie après l’assassinat de 21 chrétiens coptes par le groupe État islamique (EI). Le gouvernement tunisien craint[...]

La Libye demande la levée de l'embargo sur les armes aux Nations unies

Mohammed al-Dairi, le ministre libyen des Affaires étrangères, a demandé mercredi à l'ONU de lever l'embargo sur les armes imposé à son pays afin de mieux lutter contre les groupes[...]

ONU : Égyptiens et Occidentaux divisés sur la stratégie à suivre contre le terrorisme en Libye

Pendant que le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi réclame publiquement une intervention militaire internationale en Libye, les pays occidentaux défendent l'option d'une solution politique et la[...]

ONU 

Égypte : Sissi réclame une résolution de l'ONU pour l'intervention d'une coalition en Libye

Le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, a réclamé mardi l'adoption d'une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU afin d'aller vers l'intervention d'une coalition contre[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2702p014-015.xml2 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2702p014-015.xml2 from 172.16.0.100