Extension Factory Builder
25/10/2012 à 16:08
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L’ancien archevêque de Cape Coast est un proche de Benoît XVI. L’ancien archevêque de Cape Coast est un proche de Benoît XVI. © Max Rossi/Reuters

En diffusant une vidéo islamophobe au Vatican, le Ghanéen Peter Turkson a déclenché une polémique. Un faux pas malvenu pour l'un des rares papabili noirs.

D'ordinaire, les sessions des synodes épiscopaux (assemblées d'évêques) sont calmes et policées, avec des interventions d'ecclésiastiques qui se succèdent sans faire de vagues. Celui sur la « nouvelle évangélisation », qui rassemble au Saint-Siège 262 prélats de tous les continents du 7 au 28 octobre, déroge à cette habitude. Et c'est le cardinal ghanéen Peter Turkson, 64 ans, qui, à la surprise générale, a joué les perturbateurs.

Lors de son intervention du 13 octobre, celui qui jusqu'alors était considéré comme une étoile montante parmi les « princes de l'Église » a diffusé une vidéo douteuse, intitulée Muslim Demographics. Disponible sur internet, elle pronostique la disparition de l'Europe chrétienne, menacée par la forte natalité des musulmans. En anglais, sur fond de musique lugubre, l'avènement d'une république islamique en France y est annoncé pour 2050. Les statistiques utilisées pour étayer cette démonstration sont pour le moins fantaisistes : le nombre d'enfants dans les familles musulmanes de France y est estimé à 8,1 par femme, et la proportion de Belges musulmans à 25 % (contre 6 % en réalité).

La projection de cette vidéo a immédiatement déclenché une vive polémique. « Cette session de discussion libre a été, de loin, la plus animée », a noté le père Thomas Rosica, de la télévision catholique canadienne Sel et Lumière. Même si le synode se tenait à huis clos, plusieurs évêques ont fait part à l'extérieur de leur indignation. Mgr André Vingt-Trois, l'archevêque de Paris, a ainsi exprimé son « désaccord très net » avec les thèses d'une vidéo « qui s'apparente à de la propagande », indiquant qu'il ne fallait pas que « la nouvelle évangélisation devienne une croisade ». Les évêques africains contactés ont préféré ne pas commenter.

Modéré

Ceux qui connaissent l'ancien archevêque de Cape Coast (Ghana), un diocèse où les musulmans sont peu nombreux, sont surpris. « Il est d'accès facile, cordial et modéré. À la tête du Conseil national pour la paix, il a joué un rôle d'apaisement lors des élections de 2008 au Ghana et dans la mise en place du système de santé pour tous, chrétiens comme musulmans », se souvient un coopérant catholique français qui travaillait à l'époque avec lui. C'est d'ailleurs pour son sens du dialogue que le pape Benoît XVI l'avait nommé le 24 octobre 2009 à la tête du prestigieux conseil pontifical Justice et Paix, qui porte la voix de l'Église catholique sur les questions sociales, environnementales et économiques.

"Je n'ai aucune intention d'attaquer l'islam. Pour moi, ce serait comme attaquer ma propre famille", s'est défendu le prélat ghanéen, rappelant sa proximité avec son oncle paternel musulman.

« Ce qui m'étonne le plus, c'est que ce petit film de sept minutes a été concocté en 2009 par des évangéliques américains, qui ne sont pourtant pas en odeur de sainteté à Rome », confie, perplexe, un journaliste catholique au Vatican. Dans une interview au quotidien italien La Stampa, Mgr Turkson a dit regretter une diffusion maladroite. « En montrant cette vidéo, je souhaitais mettre en garde contre les conséquences de la culture occidentale "anti-vie" [maîtrise des naissances, NDLR] sur la démographie. Je n'ai aucune intention d'attaquer l'islam. Pour moi, ce serait comme attaquer ma propre famille », s'est défendu le prélat ghanéen, rappelant sa proximité avec son oncle paternel musulman.

Reste que, maladresse ou pas, la polémique devrait laisser des traces pour ce proche de Benoît XVI. Surnommé dans la presse anglo-saxonne « le futur premier pape noir » depuis qu'il est devenu cardinal en 2003, Peter Turkson pourrait, après cette affaire, perdre ce statut de papabile.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Ghana

CAN 2015 : Le Ghana met fin au miracle guinéen

CAN 2015 : Le Ghana met fin au miracle guinéen

Plus forts et plus expérimentés, les Black Stars ont largement dominé la Guinée (3-0) dimanche à Malabo en quarts de finale de la CAN 2015. Le Ghana affrontera la Guinée équatoriale[...]

CAN 2015 : L'Algérie et le Ghana arrachent leur ticket pour les quarts

L'Algérie, très vite devant au score face au Sénégal, n'a jamais tremblé et assume son statut de favori grâce à son succès (2-0). Les Sénégalais d'Alain Giresse,[...]

CAN 2015 : le Ghana renverse l'Algérie au bout du temps additionnel !

Dans un match fermé, les Black Stars ont surpris l'Algérie à la dernière seconde grâce à leur attaquant vedette Asamoah Gyan. Grâce à ce succès, le Ghana passe devant[...]

Foot : avant son exploit avec le Congo, les sept CAN de Claude Le Roy

Avec le Congo, Claude Le Roy dispute en Guinée équatoriale (17 janvier-8 février) sa huitième phase finale, un record. Le technicien français, champion d’Afrique en 1988 avec le Cameroun,[...]

CAN 2015 : Le Sénégal est renversant !

Les Lions de la Teranga ont battu le Ghana dans le premier choc du groupe C grâce à un but de Moussa Sow à la dernière seconde de jeu (2-1). Un succès mérité pour des[...]

CAN 2015 : Algérie, Cameroun, Ghana, Sénégal... 4 favoris vus par 4 spécialistes

Alors que la CAN a débuté samedi 17 janvier, "Jeune Afrique" a demandé à quatre spécialistes du football africain de livrer le nom de leur favori pour la compétition. En[...]

Football : y a-t-il un favori pour la CAN 2015 ?

La CAN 2015 est sûrement l'une des éditions les plus ouvertes de ces dernières années. Le tenant du titre, le Nigeria, n'est même pas qualifié, et depuis la domination égyptienne[...]

Architecture : David Adjaye, des murs qui rassemblent

Ce Britannique d'origine ghanéenne compte parmi les créateurs les plus influents de sa génération. Il est notamment le concepteur du futur Musée de l'histoire et de la culture[...]

Cyrille Nkontchou : "Le bilan boursier pour 2014 est plutôt positif"

 Selon les statistiques fournies à "Jeune Afrique" par Enko Capital, 2014 aura connu vingt introductions en Bourse d'entreprises africaines. Un bon chiffre, mais beaucoup de choses restent à faire,[...]

Comment Unilever veut reconquérir l'Afrique de l'Ouest

Secoué sur les marchés très concurrentiels du continent, le géant anglo-néerlandais souhaite renforcer ses positions. Sa stratégie pour rester sur le devant de la scène ?[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2702p014-015.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2702p014-015.xml0 from 172.16.0.100