Extension Factory Builder
19/10/2012 à 17:39
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un drapeau japonais sur une joue, un drapeau thaïlandais sur l’autre. Un drapeau japonais sur une joue, un drapeau thaïlandais sur l’autre. © Chaiwat Subprasom/ Reuters

Des Japonais partent travailler à l'étranger, épousent une autochtone et... n'osent plus rentrer chez eux par crainte des réactions hostiles de leurs propres compatriotes.

« J'ai renoncé à retourner dans mon pays : jamais ma femme et mes enfants n'y seraient acceptés. » Pour Toshiyuki, enseignant depuis cinq ans à l'école japonaise de Jakarta, la décision a été difficile à prendre. « Il n'y avait pas d'autre choix, raconte-t-il. Je savais que si j'épousais une Indonésienne, même diplômée, ma famille ne serait pas la bienvenue à Tokyo. » Comme il le dit lui-même : « On naît japonais, on ne le devient pas. » Cette cruelle décision, des milliers d'expatriés l'ont déjà prise. À contrecoeur, ils sont venus grossir les rangs des nikkeijin, les membres de la diaspora nippone installés depuis des siècles hors de l'archipel.

À l'origine des premières grandes vagues d'émigration, au XIXe siècle : la volonté de faire fortune. Depuis, les motivations ont évolué. Certes, les expatriés, qui vivent pour la plupart confortablement à l'étranger, redoutent une dégradation de leur niveau de vie en cas de retour au pays. Mais l'impossibilité pour les couples mixtes de s'intégrer dans la société japonaise reste le principal obstacle. Et puis, ils trouvent souvent loin de chez eux une qualité de vie que leur pays n'offre plus.

« On naît japonais, on ne le devient pas ». Comment un couple mixte pourrait-il s’intégrer ?

Première destination de ces nouveaux émigrants : l'Asie du Sud-Est, où, dès les années 1970, des centaines de sociétés japonaises se sont installées. À Jakarta, Manille ou Bangkok, les « petits Tokyos » fleurissent. Ils (re)naissent souvent sur les lieux mêmes où, pendant la Seconde Guerre mondiale, les troupes d'occupation avaient pris leurs quartiers. Parfois, ils prospèrent sur le site d'anciens villages nippons, comme à Ayutthaya, en Thaïlande, où vient de sortir de terre un gigantesque complexe immobilier de sept cents appartements exclusivement destinés aux « nouveaux nikkeijin ».

À l'origine, seuls les retraités fortunés faisaient le choix de s'installer à l'étranger. Notamment en Malaisie, où les autorités proposent aux Japonais un visa de longue durée pour tout investissement dans l'immobilier de luxe. Mais le phénomène s'est considérablement élargi. Le tsunami de 2011, la catastrophe de Fukushima et la peur d'un nouvel accident nucléaire incitent désormais les actifs célibataires, les jeunes couples et les familles à sauter le pas.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

États-Unis : torture sans limites pendant la présidence de George W. Bush

États-Unis : torture sans limites pendant la présidence de George W. Bush

Durant la présidence de George W. Bush, sous couvert de guerre contre le terrorisme, la CIA a eu recours à la torture. Avec une cruauté sans bornes, selon un rapport accablant du Sénat amé[...]

Benjamin Stora : "La France peine à se voir comme une nation construite par ses migrants"

Entretien avec le patron de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, l'historien français Benjamin Stora.[...]

Oubliez le McDo, à Paris, les fast-foods africains passent à l'offensive !

En quelques années, le marché de la restauration rapide en France a vu venir de nouveaux acteurs, les fast-foods africains. Malgré la frilosité des banques à les aider, certains ont réussi[...]

Démocratie et torture

Très mauvaise fin d'année pour le dogme selon lequel "la démocratie est le stade suprême du développement politique". On nous a tant de fois assuré que c'est le[...]

États-Unis : Hillary Clinton, future présidente ?

L'épouse de Bill Clinton n'est pas encore candidate à la présidentielle de 2016, mais nul doute qu'elle le sera bientôt. Sera-t-elle la première femme à accéder à la[...]

Algérie : au Val-de-Grâce, un Bouteflika peut-il en cacher un autre ?

La santé d'Abdelaziz Bouteflika a une nouvelle fois fait parler d'elle mardi. Selon des médias algériens, le président algérien aurait été hospitalisé une nouvelle fois au[...]

France : pour éviter "la guerre civile", Éric Zemmour favorable à la déportation des musulmans ?

Le polémiste français controversé Éric Zemmour a une nouvelle fois provoqué l'indignation. Dans une interview accordée à un journaliste italien, fin octobre, il a attaqué les[...]

Pakistan : un groupe taliban tue 132 enfants dans une école

Des talibans pakistanais ont perpétré mardi la plus sanglante attaque terroriste de l'histoire du pays dans une école d'enfants de soldats, tuant 141 personnes, dont 132 écoliers, pour se venger des[...]

Mali - France : Lazarevic et Sofara

Un Français vaut-il plus qu'un Malien ? Certains jugeront la question déplacée. Elle mérite pourtant qu'on s'y arrête au vu des circonstances qui ont mené à la[...]

Photographie : Pascal Maitre, la vie en plus

Exposé récemment à la Maison européenne de la photographie, le reporter Pascal Maitre reste fidèle à la presse, qui lui permet de montrer au mieux l'énergie vitale du[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers