Extension Factory Builder
19/10/2012 à 17:39
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un drapeau japonais sur une joue, un drapeau thaïlandais sur l’autre. Un drapeau japonais sur une joue, un drapeau thaïlandais sur l’autre. © Chaiwat Subprasom/ Reuters

Des Japonais partent travailler à l'étranger, épousent une autochtone et... n'osent plus rentrer chez eux par crainte des réactions hostiles de leurs propres compatriotes.

« J'ai renoncé à retourner dans mon pays : jamais ma femme et mes enfants n'y seraient acceptés. » Pour Toshiyuki, enseignant depuis cinq ans à l'école japonaise de Jakarta, la décision a été difficile à prendre. « Il n'y avait pas d'autre choix, raconte-t-il. Je savais que si j'épousais une Indonésienne, même diplômée, ma famille ne serait pas la bienvenue à Tokyo. » Comme il le dit lui-même : « On naît japonais, on ne le devient pas. » Cette cruelle décision, des milliers d'expatriés l'ont déjà prise. À contrecoeur, ils sont venus grossir les rangs des nikkeijin, les membres de la diaspora nippone installés depuis des siècles hors de l'archipel.

À l'origine des premières grandes vagues d'émigration, au XIXe siècle : la volonté de faire fortune. Depuis, les motivations ont évolué. Certes, les expatriés, qui vivent pour la plupart confortablement à l'étranger, redoutent une dégradation de leur niveau de vie en cas de retour au pays. Mais l'impossibilité pour les couples mixtes de s'intégrer dans la société japonaise reste le principal obstacle. Et puis, ils trouvent souvent loin de chez eux une qualité de vie que leur pays n'offre plus.

« On naît japonais, on ne le devient pas ». Comment un couple mixte pourrait-il s’intégrer ?

Première destination de ces nouveaux émigrants : l'Asie du Sud-Est, où, dès les années 1970, des centaines de sociétés japonaises se sont installées. À Jakarta, Manille ou Bangkok, les « petits Tokyos » fleurissent. Ils (re)naissent souvent sur les lieux mêmes où, pendant la Seconde Guerre mondiale, les troupes d'occupation avaient pris leurs quartiers. Parfois, ils prospèrent sur le site d'anciens villages nippons, comme à Ayutthaya, en Thaïlande, où vient de sortir de terre un gigantesque complexe immobilier de sept cents appartements exclusivement destinés aux « nouveaux nikkeijin ».

À l'origine, seuls les retraités fortunés faisaient le choix de s'installer à l'étranger. Notamment en Malaisie, où les autorités proposent aux Japonais un visa de longue durée pour tout investissement dans l'immobilier de luxe. Mais le phénomène s'est considérablement élargi. Le tsunami de 2011, la catastrophe de Fukushima et la peur d'un nouvel accident nucléaire incitent désormais les actifs célibataires, les jeunes couples et les familles à sauter le pas.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Manuel Valls au Tchad parmi les soldats français de Barkhane

Manuel Valls au Tchad parmi les soldats français de Barkhane

Le Premier ministre Manuel Valls entame samedi à N'Djamena une visite de deux jours aux troupes françaises engagées dans le combat contre les groupes jihadistes armés au Sahel, qui le conduira ég[...]

Ebola : des artistes français s'emparent du misérabiliste "Do they know it's Christmas ?"

Après le désastreux "Do they know it’s Christmas ?" du collectif Band Aid (Bob Geldof, Bono), Carla Bruni, Joey Starr et d'autres artistes français s'apprêtent à leur[...]

Royaume-Uni : Ed Miliband, étoile montante

Ed Miliband, fils d'un historien marxiste d'origine juive, le chef du Labour deviendra-t-il l'an prochain Premier ministre de Sa Majesté ? Ce serait une première depuis Disraeli, il y a plus d'un[...]

Une pêche durable est essentielle pour la sécurité alimentaire en Afrique

Catherine Novelli est sous-secrétaire d'État américaine pour la Croissance économique, l'Énergie et l'Environnement.[...]

Ebola : François Hollande se rendra en Guinée la semaine prochaine

Le président français, François Hollande, a annoncé vendredi qu'il se rendrait en Guinée "la semaine prochaine", afin d'évoquer l'épidémie de virus Ebola qui[...]

France : Kader Arif, secrétaire d'État aux Anciens combattants, a présenté sa démission

Kader Arif, le secrétaire d’État français aux Anciens combattants, a présenté ce vendredi matin sa démission. Il est visé par une enquête préliminaire sur des[...]

Les sons de la semaine #21 : Hailu Mergia, "Africa Stop Ebola", Somi...

Bienvenue dans notre tour d'horizon musical hebdomadaire, avec Hailu Mergia, "Africa Stop Ebola", Somi, et Diamant noir.[...]

Lutte conte Ebola : qui donne, combien et à qui ?

Depuis le mois de mars, le virus Ebola a déjà fait officiellement plus de 5 400 morts en Afrique de l'Ouest. Qui, à travers le monde, se mobilise financièrement pour stopper l'épidémie ?[...]

États-Unis : Obama accorde une régularisation provisoire à cinq millions de sans-papiers

Il avait promis de prendre l'initiative face à l'inaction du Congrès : Barack Obama a offert jeudi soir une régularisation provisoire à quelque cinq millions de clandestins, sur un total de 11[...]

Carole et Glwadys Tawema, la vogue ethnique de Karethic

Grâce au beurre de karité, ces deux Béninoises installées en France entendent surfer sur la mode des produits bio pour appuyer le développement du nord de leur pays.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers