Extension Factory Builder
18/10/2012 à 15:39
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Paul Kagamé, au siège de la présidence, le 21 avril 2012. Paul Kagamé, au siège de la présidence, le 21 avril 2012. © Vincent Fournier/J.A.

Face à la pression de la communauté internationale, qui retire son aide au pays - accusé de soutenir le M23 -, le président rwandais Paul Kagamé ne cède pas d'un pouce.

On n'avait plus entendu ce genre de discours sur le continent depuis le Sékou Touré du « non » à de Gaulle et le Kadhafi des années 1970. Confronté à la suspension d'une partie de l'aide internationale - dont dépendent 50 % du budget du Rwanda - pour cause de soutien présumé aux rebelles congolais du M23, Paul Kagamé a réagi à sa manière : tranchante et défiante. Kigali a lancé le fonds Agaciro (« dignité »), un fonds purement endogène ouvert à tous les citoyens et amis du Rwanda, lequel a récolté en un mois l'équivalent de 30 millions de dollars (23,3 millions d'euros), et le président rwandais a prononcé, le 4 octobre, à l'occasion de l'ouverture de l'année judiciaire, un discours pour le moins pugnace sur ce thème. Extraits.

« De la justice internationale, nous Africains ne connaissons que le bâton. Jamais la carotte. Un bâton politique utilisé pour nous contraindre à suivre une voie choisie par d'autres. Autre moyen du même type : le chantage à l'aide. Il n'y a pas de pays au monde plus fiable et transparent que le Rwanda quant à l'utilisation de l'aide. Mais ceux qui nous aident veulent-ils notre bien ? Ils nous aident en échange de notre dépendance et de notre gratitude, dans le but de nous contrôler et de nous maintenir dans une posture d'éternels mendiants. À ceux qui répètent : "Gelez, suspendez toute aide au Rwanda", je réponds ceci : l'injustice ne nous rendra pas plus dociles, elle nous rendra plus rebelles. Être rebelle, je sais ce que c'est, comptez sur moi. Je parle pour nous Rwandais, mais aussi pour tous les Africains qui n'osent pas s'exprimer. Si je me trompe, si vous n'êtes pas d'accord, dites-moi de démissionner et, croyez-moi, je partirai aussitôt. Mais sachez que même après moi, ce pays aura besoin de quelqu'un qui me ressemble. Cela devra même être la condition pour me succéder : continuer le combat pour défendre notre bien le plus précieux, la dignité. »

Sur la situation dans le Nord-Kivu, Paul Kagamé s'est voulu tout aussi direct : « Ce n'est pas nous qui sommes à l'origine des problèmes de la République démocratique du Congo (RDC). Ce n'est pas nous qui sommes responsables de l'existence d'une communauté de rwando­phones dans l'est de ce pays. Ce sont ceux qui, à l'époque coloniale, les ont transplantés là. Or ces rwandophones sont persécutés chaque jour. Que les donneurs de leçons se taisent. » CQFD.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Rwanda

Génocide des Tutsis au Rwanda : déjà condamné en Allemagne, Rwabukombe sera rejugé

Génocide des Tutsis au Rwanda : déjà condamné en Allemagne, Rwabukombe sera rejugé

L'ancien maire rwandais Onesphore Rwabukombe, condamné l'an passé pour "complicité" dans le génocide des Tutsis en 1994, encourt désormais la perpétuité. Il est soup&ccedi[...]

Stromae, griot sarcastique malgré lui

Le chanteur belge Stromae est en tournée africaine. Ecoutées au premier degré ou pastichées, les chansons de son album "Racine carrée" illustrent la politique du continent.[...]

Kagamé le tchatcheur, Buhari l'influent... la vie des leaders africains sur Twitter

Des leaders et institutions du continent se déploient de plus en plus sur Twitter. Certains, comme le Rwandais Paul Kagamé, sont déjà des modèles d'interactivité pour le monde entier. Mais[...]

Borloo court après Kaberuka

L'ancien ministre français Jean-Louis Borloo est la recherche d'une personnalité africaine de premier plan pour diriger l'agence chargée de piloter son projet d'électrification du continent. En[...]

France - Rwanda : beaucoup de bruit pour rien ?

Trois semaines après la décision symbolique de la présidence de la République française de déclassifier une partie de ses archives sur le Rwanda entre 1990 et 1995,[...]

Incident frontalier entre le Rwanda et la RDC : qui dit vrai ?

Les autorités du Nord-Kivu, dans l'est de la RDC, ont confirmé jeudi l’"infiltration" depuis dimanche de troupes rwandaises sur le territoire congolais. Mais il ne s'agirait que de[...]

RDC : le gouverneur du Nord-Kivu dénonce une incursion rwandaise à 120 km au nord de Goma

Les autorités congolaises ont confirmé mercredi l'incursion de militaires rwandais en RDC, dans le Nord-Kivu, en plein parc des Virunga. La raison de leur présence n'a toutefois pas été[...]

Rwanda : fin de l'interminable ultime audience du TPIR

Créé en 1994, le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a clôturé mercredi à Arusha l'audience de son ultime procès en appel. Le verdict est attendu au mois[...]

Le modèle burundais à l'épreuve

Trop souvent, l'histoire du génocide des Tutsis au Rwanda, telle que racontée par les grands médias occidentaux, se focalise exagérément sur son "élément[...]

Rwanda, Côte d'Ivoire, RDC... : Stromae annonce une grande tournée africaine avec 8 dates de concert dans 8 pays

Stromae a annoncé vendredi les dates de sa première tournée africaine. Le chanteur de "Papaoutai" se rendra au Sénégal, en Côte d'Ivoire, au Cap-Vert au Cameroun, au Gabon, au[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers