Extension Factory Builder
18/10/2012 à 17:16
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La consommation de cigarettes a augmenté de 57% en dix ans en Afrique. La consommation de cigarettes a augmenté de 57% en dix ans en Afrique. © AFP

Pour la première fois, la fondation mondiale du poumon publie son Atlas du tabac en français. Car les industriels du secteur ont trouvé une nouvelle proie : l'Afrique.

L'Africain fume plus aujourd'hui qu'il y a dix ans. Selon la World Lung Foundation (WLF), « la consommation de cigarettes a augmenté de 57 % » sur le continent en une décennie. Une avancée du tabagisme qui a poussé l'ONG internationale basée à New York à publier pour la première fois une édition française de son Atlas du tabac, le 1er octobre. Objectif : plaider en faveur de la lutte antitabac face aux interférences croissantes des fabricants, qui profitent de l'absence ou de l'inefficacité des législations en la matière dans nombre de pays africains.

Illustration éloquente à Dakar même, où un projet de loi antitabac on ne peut plus stricte traîne dans les tiroirs du ministère de la Santé depuis 2008. L'implantation sur le territoire sénégalais de trois grands fabricants de cigarettes - le géant américain Philip Morris, British American Tobacco et la MTOA, filiale sénégalaise d'Imperial Tobacco - ne serait pas étrangère à ce blocage. Il s'agirait « de préserver un environnement propice à leurs affaires », selon les associations locales antitabac.

Interdiction en Côte d'Ivoire

L'Atlas a quant à lui été présenté début octobre dans le pays. Massamba Diouf, de la Ligue sénégalaise contre le tabac (Listab), espère qu'une législation conforme à la convention-cadre de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour la lutte antitabac sera votée « d'ici la fin de l'année », ainsi que l'a annoncé le gouvernement. « Cela permettrait au pays d'augmenter les taxes sur le tabac, d'interdire les publicités incitant les jeunes à fumer, et de créer des espaces pour fumeurs », explique le militant. En Côte d'Ivoire, le gouvernement a franchi le pas le 10 octobre en interdisant la cigarette dans les lieux publics.

Une stratégie qui a fait ses preuves dans la plupart des pays occidentaux où, en dix ans, la consommation a baissé de 26 %. Pour compenser ce manque à gagner, l'industrie du tabac s'est tournée vers des pays moins bien armés pour se défendre, expédiant des cigarettes à des prix dérisoires tout en renflouant ses caisses.

Mais l'Afrique n'en sort pas encore tout à fait noircie avec ses quelque 3 % de fumeurs à l'échelle mondiale, loin derrière les 24 % de l'Europe et les 38 % d'une Chine bien enfumée. Pour autant, les militants africains antitabac ne baissent pas leur garde.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Continental

ONU - Hiroute Guebre Sellassie : 'Boko Haram nous concerne tous'

ONU - Hiroute Guebre Sellassie : "Boko Haram nous concerne tous"

Pour Hiroute Guebre Sellassie, l’envoyée spéciale de Ban Ki-moon au Sahel, Boko Haram n’est pas que le problème du Nigeria et la communauté internationale doit se mobiliser avant qu’[...]

Agroalimentaire : Supreme Group passe à l'attaque en Afrique

 Supreme Group, multinationale du soutient logistique et du transport alimentaire, diversifie ses activités et s'intéresse désormais aux PME africaines, a appris "Jeune Afrique".[...]

Ashish Thakkar, un businessman presque parfait

Partenaire du banquier Bob Diamond en Afrique, cet homme d'affaires anglo-ougandais bâtit sa légende en même temps que sa fortune. Enquête sur un réfugié autodidacte devenu grand[...]

Terrorisme : Al-Qaïda, Daesh, même jihad

Ennemies au Moyen-Orient, les deux grandes mouvances de l'islamisme radical ont tendance à s'imbriquer à mesure que l'on s'éloigne du foyer syro-irakien.[...]

Théâtre : la misère affective du déraciné par Elise Chatauret

Dans Nous ne sommes pas seuls au monde, l'auteure et metteuse en scène Élise Chatauret évoque le déracinement affectif d'un exilé africain.[...]

CAN 2015 : en Guinée Équatoriale, des couacs mais pas le chaos redouté

La catastrophe redoutée a, pour l'instant, été évitée en Guinée Équatoriale, qui n'a eu que 50 jours pour se préparer à l'organisation de la CAN-2015 après la[...]

Ebola : la situation reste "extrêmement préoccupante"

Malgré une nette baisse du nombre de personnes affectées par le virus Ebola, la situation reste "extrêmement préoccupante" en Afrique de l'ouest, a prévenu vendredi l'Organisation[...]

Diaporama : les plus grandes (et belles) églises d'Afrique

Le christianisme est la religion dominante en Afrique avec une part de fidèles estimée à plus de 60% en 2014. Jeune Afrique revisite pour vous la richesse architecturale de lieux de culte chrétiens sur[...]

Escrocs et charlatans

Chaque année, rituellement, je consacre mon premier "PS" aux voyantes, aux soi-disant extralucides, aux horoscopes, à tous ces escrocs et charlatans qui prétendent pouvoir prévoir[...]

Quatre-vingts ans de négritude

Au mois de mai prochain, le mouvement de la négritude aura 80 ans. Le mot est en effet apparu en 1935 sous la plume d'Aimé Césaire dans " L'Étudiant noir", journal mensuel de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2701p018.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2701p018.xml0 from 172.16.0.100