Extension Factory Builder
17/10/2012 à 16:42
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Jean-Baptiste Natama est l'un des rares francophones de l'entourage de Dlamini-Zuma. Jean-Baptiste Natama est l'un des rares francophones de l'entourage de Dlamini-Zuma. © Capture d'écran/Dailymotion/France 24

Le Burkinabè Jean-Baptiste Natama a été choisi par la nouvelle présidente de la Commission de l'Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma, pour devenir son directeur de cabinet. Il était auparavant détaché auprès de l’ancien président guinéen Sékouba Konaté.

C'est un quadra burkinabè que la Sud-Africaine et toute nouvelle présidente de la Commission de l'Union africaine (UA), Nkosazana Dlamini-Zuma, a choisi comme directeur de cabinet : Jean-Baptiste Natama. Celui-ci secondait jusqu'à présent Sékouba Konaté, l'ex-chef de l'État guinéen, au poste de haut représentant adjoint de l'Union africaine pour l'opérationnalisation de la Force africaine en attente (FAA). Il est l'un des rares francophones à figurer dans l'entourage immédiat de Dlamini-Zuma.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Burkina Faso

Fespaco : l'imbroglio 'Timbuktu'

Fespaco : l'imbroglio "Timbuktu"

Le film "Timbuktu", qui a raflé sept prix lors de la dernière cérémonie des Césars, dont ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur pour Abderrahmane Sissako, sera-t-il [...]

Cinéma : le Fespaco dans l'ère numérique

Alors que le pouvoir burkinabè a changé de mains, le principal festival de cinéma du continent change de patron et évolue... dans la continuité.[...]

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Plusieurs pays d'Afrique francophone ont adopté un statut officiel de "chef de file de l'opposition". D'autres ont voté des textes mais attendent toujours la désignation de leur opposant en chef.[...]

Diaporama : les "stars" de la 24e édition du Fespaco

Le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) ouvre ses portes le 28 février au Burkina-Faso. De nombreuses personnalités du monde de la culture sont attendues[...]

Fespaco : le film "Timbuktu" d'Abderrahmane Sissako retiré de la compétition officielle

Le film franco-mauritanien "Timbuktu", sept fois récompensé aux Césars, devait être retiré mercredi de la compétition officielle de la 24e édition du Festival panafricain[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Michel Kafando : "Ce ne sont pas les militaires qui commandent" au Burkina

On croyait Michel Kafando, le président de la transition du Burkina, condamné à jouer les seconds rôles en attendant les élections. C'est pourtant son Premier ministre, le[...]

Burkina - Michel Kafando : "La rue est toujours pressée"

Pour la première fois depuis sa nomination au poste de président de la transition, Michel Kafando s'est confié à "Jeune Afrique". Un entretien exclusif à retrouver dans le n°2823,[...]

Burkina Faso : voici pourquoi Djibrill Bassolè peut (ou pas) devenir président

L'ancien chef de la diplomatie de Blaise Compaoré est pressenti pour être candidat à l'élection présidentielle du 11 octobre prochain. Voici ce qui pourrait le faire gagner, mais aussi le faire [...]

Burkina : face à la garde présidentielle, Zida a eu chaud !

En conflit ouvert avec le régiment de sécurité présidentiel (RSP) - dont il est issu - depuis plus d'un mois, le Premier ministre burkinabè a failli perdre son poste la semaine dernière.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2701p008-009.xml7 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2701p008-009.xml7 from 172.16.0.100