Extension Factory Builder
11/10/2012 à 07:44
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Khalid Alioua est incarcéré depuis le 29 juin. Khalid Alioua est incarcéré depuis le 29 juin. © Abdelhak Senna/AFP

Les socialistes marocains défendent bec et ongles l'ancien ministre Khalid Alioua, accusé de corruption. Un lobbying qui connaît quelques ratés...

Le bureau politique de l'Union socialiste des forces populaires (USFP) a décidé, fin septembre, de lancer une campagne de lobbying pour la libération de Khalid Alioua, un ancien dirigeant du parti. Porte-parole du gouvernement d'alternance (1998-2000), puis ministre de l'Enseignement supérieur (2002-2004), Alioua, étoile montante de cette formation politique, passait pour le successeur potentiel d'Abderrahmane Youssoufi jusqu'à son échec à la mairie de Casablanca, en 2003. Il avait quitté l'USFP en 2009. L'année suivante, un rapport de la Cour des comptes épinglait sa gestion du Crédit immobilier et hôtelier (CIH), une banque publique marocaine qu'il dirigeait depuis cinq ans.

Le 29 juin dernier, Alioua a été placé en détention provisoire après l'ouverture d'une instruction sur des malversations financières remontant à cette époque. On lui reproche l'octroi de prêts sans contrepartie, la gestion irrégulière d'hôtels, propriétés de la banque, et de s'être accordé des avantages personnels, tels que l'achat de biens immobiliers à bas prix.

Driss Lachgar, tonitruant ténor de l'USFP, a pris la tête d'un comité de soutien qui, depuis le 3 octobre, compte parmi ses membres Hamid Chabat, le nouveau secrétaire général de l'Istiqlal. Les défenseurs d'Alioua réclament sa libération, condition sine qua non selon eux à un jugement équitable.

Diffamation

Les socialistes animent la chronique judiciaire. Abdelhadi Khairat, un député USFP qui a dirigé une commission d'enquête parlementaire sur le CIH, a maladroitement déclaré, lors d'un meeting, que d'autres personnes avaient bénéficié de prêts sans garanties, « dont le "prince rouge", Moulay Hicham, qui a [pris] 4 milliards [de dirhams] sans même déposer de caution ». Refusant les demi-excuses d'Al-Ittihad al-Ichtiraki, le journal officiel du parti, le cousin germain de Mohammed VI a porté plainte pour diffamation.

Coup de théâtre, le 17 septembre, le prince s'est déplacé en personne, sous les flashs des photographes, au tribunal de première d'instance d'Aïn Sebaa. L'audience, reportée deux fois, doit reprendre le 15 octobre. Aux dernières nouvelles, un avocat socialiste négocierait un règlement à l'amiable.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Maroc - Scandale du stade de Rabat : camouflet royal pour Mohamed Ouzzine

Maroc - Scandale du stade de Rabat : camouflet royal pour Mohamed Ouzzine

La décision est tombée comme un couperet. Le roi du Maroc vient de désavouer le ministre de la Jeunesse et des Sports et demande l'ouverture d'une enquête approfondie sur le scandale de la pelouse du [...]

Côte d'Ivoire - Burkina : Soro, visiteur discret de Compaoré à Casablanca

Guillaume Soro, le président de l'Assemblée nationale ivoirienne, a profité fin novembre d'un déplacement officiel au Maroc pour discrètement rendre visite à l'ex-président[...]

Infrastructures : les 10 projets africains qui ont marqué 2014

Le cabinet d'audit et de conseil KPMG vient de publier l'édition 2014 de son classement des 100 projets d'infrastructure de "classe mondiale". Une dizaine d'entre eux se trouvent sur le continent. Revue de[...]

Le Maroc envoie ses F-16 en Irak contre l'État islamique

Le Maroc a confirmé à "Jeune Afrique" avoir envoyé plusieurs F-16 avec leurs pilotes lutter contre l'État islamique en Irak.[...]

Tunisie - Cinéma : la guerre de l'Étoile

Parmi les quinze longs-métrages en compétition au Festival international du film de Marrakech, plusieurs belles surprises. Comme "L'Orchestre des aveugles", de Mohamed Mouftakir.[...]

Maroc : la plus grande ferme éolienne d'Afrique entre en service

 L'exploitation commerciale du parc éolien de Tarfaya, au Maroc, a démarré. D'une capacité globale de 300 mégawatts, cette ferme éolienne peut produire environ 1 000 Gwh[...]

Marocains et Sénégalais, frères spirituels

Témoins des solides liens cultuels et commerciaux entre le royaume chérifien et le Sénégal, des milliers de Marocains vivent à Dakar. Et ils y sont bien dans leurs babouches.[...]

Les pays africains les plus "risqués" pour les entreprises

 Le cabinet de conseil Control Risks présente l'édition 2015 de sa carte annuelle des risques sécuritaires et économiques à travers le monde. Intitulée "le nouveau[...]

Burkina : Blaise Compaoré, jours tranquilles à Casablanca

C'est dans une vaste villa mise à leur disposition par un ami du couple et située non loin de Casablanca que, selon nos informations, l'ancien président burkinabè Blaise Compaoré et son[...]

Maroc : après la disparition d'Ahmed Zaïdi, naufrage ou renaissance de l'USFP ?

La disparition tragique du député marocain Ahmed Zaïdi a conforté ses camarades dans leur décision de quitter l'Union socialiste des forces populaires (USFP). [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers