Extension Factory Builder
11/10/2012 à 17:54
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Sud-Africain Reinhardt Janse Van Rensburg (MTN Qhubeka) lors du Tour de Bretagne. Le Sud-Africain Reinhardt Janse Van Rensburg (MTN Qhubeka) lors du Tour de Bretagne. © Reuters

En 2013, l'équipe sud-africaine MTN-Qhubeka, évoluera pour la première fois en Continental Pro, la deuxième division du cyclisme professionnel

La petite reine africaine débarque dans la cour des grands. En 2013, une équipe du continent, la sud-africaine MTN-Qhubeka, évoluera pour la première fois en Continental Pro, la deuxième division du cyclisme professionnel. L'admission de l'équipe, formée par le premier opérateur téléphonique africain et l'ONG Qhubeka (« aller de l'avant » en zoulou et xhosa), spécialisée dans la distribution de vélos, doit être officialisée le 1er novembre mais est déjà certaine depuis la mi-septembre. Cet agrément, qui lui permettra de prétendre aux grandes courses européennes, n'est qu'une étape pour cette formation dotée d'un budget de plus de 3 millions d'euros. Douglas Ryder, son manageur, espère obtenir sa première participation au Tour de France d'ici à 2015.

Pour se renforcer, MTN-Qhubeka a créé un centre d'entraînement à Lucca, en Italie, et recruté des Européens expérimentés, comme l'Allemand Gerald Ciolek, champion du monde espoirs 2006, et le Lituanien Ignatas Konovalovas, vainqueur du contre-la-montre final du Tour d'Italie 2009. L'objectif n'est pas d'« européaniser » l'effectif, mais de hisser au plus haut niveau cette équipe à vocation panafricaine. L'Algérien Youcef Reguigui vient d'ailleurs de rejoindre les coureurs du continent (quatre Érythréens, dix Sud-Africains, un Éthiopien, un Namibien et un Rwandais) déjà présents. « Les Africains dominent la course de fond, rappelle Douglas Ryder. Pourquoi pas le cyclisme ? » 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Afrique du sud

Sida : la circoncision réduit aussi le risque de contamination des femmes

Sida : la circoncision réduit aussi le risque de contamination des femmes

Recommandée par l'OMS dans 14 pays africains, la circoncision réduit les risques de contamination par le VIH pour les hommes. Une étude vient de démontrer que ce constat est également valable pou[...]

Nadine Gordimer l'Africaine

Décédée à l'âge de 90 ans le 13 juillet, la Prix Nobel de littérature aura été une militante antiapartheid de la première heure. Elle laisse une[...]

Nadine Gordimer : disparition d'une voyante

Cette femme déterminée représentait une face de l'Afrique du Sud dont elle donnait une vision sans concession. Tout en défendant une conception exigeante de l'écrivain.[...]

Nadine Gordimer : un si long chemin

L'auteure du Conservateur, Booker Prize 1974, a porté jusqu'au bout un rêve : celui du premier jour après le racisme.[...]

Nadine Gordimer, celle qui tient tête

Frêle mais jamais fragile, l'écrivaine engagée aura affiché une volonté à toute épreuve, refusant les faux-fuyants. Portrait.[...]

Omedeto Fugard, l'Afrique et la Fondation Zinsou !

Ou "bravo", en japonais... Pour la première fois, un créateur du continent, Athol Fugard, reçoit le "prix Nobel des arts". La Fondation Zinsou, au Bénin, est elle aussi[...]

Quand Nadine Gordimer invitait Jeune Afrique à dénoncer la pauvreté

Prix Nobel de littérature en 1991, la romancière sud-africaine Nadine Gordimer est décédée le 13 juillet à l'âge de 90 ans. Une figure de l'engagement contre l'appartheid dont[...]

L'Afrique du Sud honore son premier Mandela Day depuis la mort de l'icône

L’Afrique du sud fêtait vendredi l’anniversaire de Nelson Mandela, qui aurait eu 96 ans. Comme c’est désormais la tradition depuis 2010, chaque citoyen était invité à donner 67[...]

Afrique du Sud : Nadine Gordimer et la transition postapartheid

Prix Nobel de littérature en 1991, la romancière sud-africaine Nadine Gordimer est décédée le 13 juillet à l'âge de 90 ans. "Jeune Afrique" réedite une interview de[...]

Afrique du Sud : premier "Mandela Day" sans Madiba

67 minutes. C’est le temps que chaque Sud-Africain, et de nombreux autres citoyens du monde, doit consacrer pour aider son prochain à l’occasion du "Mandela Day", une journée en l’honneur[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers