Extension Factory Builder
10/10/2012 à 12:28
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Lors de la soirée de lancement de la Black Fashion Week, le 4 octobre. Lors de la soirée de lancement de la Black Fashion Week, le 4 octobre. © Camille Millerand pour J.A.

Prolongeant la Fashion Week de Paris, un événement organisé par la styliste sénégalaise Adama Ndiaye a mis en avant les créateurs d'Afrique et des Antilles. Une première dans la capitale française.

Ponctuée d'exclamations enjouées et d'embrassades, la soirée de lancement a des allures de retrouvailles. Pour les personnalités présentes, la Black Fashion Week Paris (du 4 au 6 octobre) est avant tout le prolongement de la semaine de la mode « classique », achevée la veille. Designers, mannequins, photographes et acheteurs sont là pour célébrer la mode « black »... avec parfois quelques réticences. « J'ai peur que ce genre d'événements ne nous mette dans une case », glisse un créateur brésilien.

Organisée par la styliste sénégalaise Adama Ndiaye (plus connue sous le nom de sa marque, Adama Paris, et à qui l'on doit la Dakar Fashion Week), c'est la première initiative du genre dans la capitale française. Pour elle, aucun communautarisme là-dedans. « La Black fashion, c'est plus une question d'attitude que de couleur. C'est une mode libre, qui casse les codes ! » argumente-t-elle, avant d'ajouter : « Les créateurs d'Afrique subsaharienne, du Maghreb ou des Antilles ont énormément de talent. Ce qui leur manque, ce sont les occasions de se développer. »

Réunir talents et acheteurs

Il est vrai que peu de créateurs, qu'ils soient Africains ou même Américains, arrivent à se faire une place dans les traditionnelles semaines de la mode. Pour la plupart jeunes, travaillant en indépendants, ils peinent à trouver des investisseurs. Conséquence : difficile de remplir les critères pour participer aux fashion weeks de Londres, Paris, Milan ou Tokyo. Critères qui vont de la capacité de production au nombre d'employés en passant par la domiciliation de la société dans une capitale de la mode.

Pour Adama Ndiaye, le but est de réunir talents et acheteurs, « pour qu'ils échangent ». « C'est de là que naissent les collaborations », assure-t-elle. Et son objectif semble atteint. Entre deux coupes de champagne, des cartes de visite sont échangées. Mais Adama Paris a déjà les yeux ailleurs. La Black Fashion Week de Montréal, c'est à la mi-novembre.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

AUTRES

Accusée d'adultère, une Syrienne est lapidée par son père et des jihadistes

Accusée d'adultère, une Syrienne est lapidée par son père et des jihadistes

Une Syrienne a été lapidée par son père et des jihadistes de l'organisation de l'État islamique dans le centre de la Syrie, selon une vidéo publiée mardi sur Youtube. Elle[...]

Football : le Camerounais Samuel Eto'o élu "Boulard d'or" 2014

C'est une distinction qui manquait encore à Samuel Eto'o. Mardi, le Camerounais a été élu "Boulard d'or" par les lecteurs du quotidien "L'Équipe", devant Zlatan Ibrahimovic [...]

RDC : le docteur Mukwege lauréat du prix Sakharov du Parlement européen

Le docteur congolais Denis Mukwege s'est vu décerner mardi le Prix Sakharov 2014 pour son travail auprès des femmes victimes de violences sexuelles dans les conflits armés de l'est de la RDC.[...]

La course pour la direction du Bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Cinéma : "Bande de filles", quatre ado dans le vent

Porté par des actrices non professionnelles, le film de Céline Sciamma "Bande de filles" pose un regard plein de fraîcheur sur les banlieues françaises.[...]

Mali : ouverture du troisième round de négociations à Alger

Les pourparlers de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés ont repris mardi à Alger. Le ministre malien des Affaires étrangères a appelé les différents mouvements à c[...]

Comores : le juge et les putschistes présumés

Aux Comores, la justice prend son temps pour traiter les dossiers des auteurs présumés de la tentative de coup d'État du 19 avril 2013.[...]

Forces irakiennes : l'armée des ombres

Désorganisées, mal formées, livrées à elles-mêmes, les forces de sécurité nationales irakiennes essuient déroute sur déroute face aux jihadistes de l'&Ea[...]

Côte d'Ivoire : incertitudes sur le début du procès de Simone Gbagbo

La date du procès de 83 personnalités pro-Gbagbo, dont l'ancienne Première dame Simone Gbagbo, censé s'ouvrir mercredi, reste hypothétique. L'un des avocats de la défense a déclar&e[...]

Soudan : Omar el-Béchir candidat à sa réélection en 2015

Le président soudanais Omar el-Béchir est candidat à sa réélection pour la présidentielle prévue pour avril 2015. Il a été réélu mardi chef du Parti du C[...]

France : Christophe de Margerie l'Africain

Surnommé "Big moustache", le dirigeant de Total Christophe Margerie, mort dans le crash de son jet à l'aéroport de Moscou, a su faire fructifier l'héritage africain du groupe français. [...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers