Extension Factory Builder
04/10/2012 à 10:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
'Dans mon pays, il y a quelque chose de brisé dans les relations entre l'homme et la femme.' "Dans mon pays, il y a quelque chose de brisé dans les relations entre l'homme et la femme." © DR

Dans son dernier roman, "Le Bonheur conjugual", Tahar Ben Jelloun met en lumière l'incompréhension dans le couple. Un sujet universel qui est, selon l'auteur, d'une actualité particulière dans la société marocaine.

Casablanca. Un peintre célèbre est au sommet de son art lorsqu'il est brutalement victime d'un accident vasculaire cérébral. Cloué dans un fauteuil roulant, il rumine sa carrière ruinée et sa vie brisée. À ses yeux, une seule responsable : son épouse, Amina, jeune femme berbère aux origines modestes. Pour occuper ses journées de convalescence, il se met à l'écriture de ses Mémoires, présentant son épouse sous les traits d'une femme mauvaise et médisante, superstitieuse, jalouse de son succès. En découvrant le manuscrit, Amina revient sur les faits, éclairant d'un jour nouveau le récit du père de ses enfants. « Je sais que c'est sa version que vous croirez, pas la mienne, car c'est son oeuvre qui survivra, et pas notre misérable histoire d'amour », prévient-elle.

Tahar Ben Jelloun ne maîtrise pas toujours ce double procédé narratif. Le roman pèche parfois par la longueur et l'aspect répétitif de certains passages. Mais l'écriture, somme toute assez classique, est riche et soignée. En nous présentant les deux points de vue diamétralement opposés d'une même histoire conjugale, l'écrivain marocain installé à Paris oblige son lecteur à remettre en question quelques-unes de ses certitudes.

Avenir commun

Dans un pays construit sur un système de classes, deux individus issus de milieux différents peuvent-ils rêver d'un avenir commun ? Dans une société où le mariage reste une institution sacrée, où les apparences et le qu'en-dira-t-on priment sur le bien-être personnel, comment se construit le bonheur conjugal ? Autant de questions sans réponse que l'auteur prolifique explore dans ce dernier roman. Et qu'il avait déjà abordées par le passé. « Dans mon pays, il y a quelque chose de brisé dans les relations entre l'homme et la femme. Au sein du couple, il n'y a point d'harmonie », écrivait-il dans un recueil de nouvelles intitulé Le premier amour est toujours le dernier (Seuil, 1995).

Avec ce nouveau livre, Ben Jelloun nous invite plus généralement à réfléchir sur la notion de divergence, nous amenant par la même occasion à nous interroger sur celle de l'acceptation de l'autre dans sa différence. Un sujet qui reste d'actualité, aujourd'hui plus que jamais. 

Le Bonheur conjugual, de Tahar Ben Jelloun, Gallimard, 368 pages, 21 euros.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maroc

Ebola - Report de la Can 2015 : un accord de principe' aurait été trouvé

Ebola - Report de la Can 2015 : un accord de principe" aurait été trouvé

Lors d'une rencontre à Yaoundé, mercredi, entre des responsables marocains et la Confédération africaine de football (CAF), un "accord de principe" a été trouvé pour un [...]

Ton divertissement, ma réalité

C'est une anecdote qu'on m'a racontée à Bruxelles la semaine dernière, qui n'est pas d'une importance planétaire, certes, mais que je tiens à partager avec vous car elle semble dire[...]

Maroc : la femme du jihadiste arrêté à Casablanca veut récupérer la garde de ses deux filles

Nabil Rhaba, un Marocain résidant en France avait été interpellé le 15 octobre à l'aéroport Mohammed-V de Casablanca alors qu'il cherchait à embarquer pour Istanbul en compagnie[...]

Ebola - Football : que faire de la CAN 2015 ? Les professionnels répondent

Alors que le sort de la CAN 2015 doit se jouer début novembre, Jeune Afrique a demandé à plusieurs acteurs du football africain de s’exprimer sur son potentiel report. Et leurs avis ne sont pas[...]

Terrorisme : le Maroc demande à la France de retirer son appel à la vigilance

Pour le ministre marocain de l'Intérieur, Mohamed Hassad, la présence du Maroc dans une liste de 40 pays dans lesquels la France appelle ses ressortissants à une vigilance renforcée "est[...]

CGI se retire de la Bourse de Casablanca

 Après avoir été suspendu pendant une semaine, les titres du promoteur immobilier marocain CGI vont être radiés de la cote à la Bourse de Casablanca. C'est la décision prise par[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

Maroc : une gestion pas vraiment béton pour la Caisse de dépôt et de gestion

Plusieurs projets immobiliers de la Caisse de dépôt et de gestion font l'objet d'une enquête pour irrégularités techniques et financières. Sur la sellette, son patron et ses collaborateurs.[...]

Maroc - Terrorisme : les autorités françaises ont-elles encore commis une bourde ?

Après l'affaire des trois présumés jihadistes français de retour de Turquie attendus par la police à l'aéroport d'Orly et finalement descendus sans être[...]

Genel Energy annonce une découverte de pétrole au large du Maroc

L'opérateur pétrolier britannique Genel Energy et ses partenaires ont annoncé ce lundi la découverte de pétrole à 3 000 mètres de profondeur, au large des côtes du Maroc. La[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers