Extension Factory Builder
02/10/2012 à 09:26
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Basuki Tjahaja 'Ahok' Purnama : une réputation d'incorruptible. Basuki Tjahaja "Ahok" Purnama : une réputation d'incorruptible. © DR

En dépit des exhortations des responsables religieux, un non-musulman d'origine chinoise a été élu vice-gouverneur de la capitale, fief de l'islam conservateur.

« À Jakarta, nous sommes pragmatiques, peu importe que notre nouveau vice-gouverneur soit chrétien, et non musulman ! Ce qui compte, explique Partimin, dont la famille habite la capitale indonésienne depuis six générations, ce sont les résultats ! » Le 20 septembre, le second tour de l'élection du gouverneur opposait l'équipe dirigeante sortante conduite par Fauzi « Foke » Bowo à un duo improbable dans ce bastion de l'islam conservateur : Joko « Jokowi » Widodo, élu en 2010 meilleur maire du pays pour son travail dans la ville provinciale de Solo, et un parlementaire réputé incorruptible, Basuki Tjahaja « Ahok » Purnama, un chrétien d'origine chinoise. Les leaders musulmans ont eu beau exhorter leurs fidèles - 90 % de la population indonésienne - à ne pas voter pour un chrétien, les Jakartanais, excédés par la corruption et l'inefficacité des classes dirigeantes, ont élu le duo d'opposants avec 54 % des suffrages. Mais le plus dur est à venir.

Embouteillages, inondations, pollution, insalubrité... La vie dans la mégapole est un enfer.

Au fil des ans, la vie dans la mégapole javanaise (plus de 10 millions d'habitants) est devenue un enfer : embouteillages monstrueux, inondations, pollution, insalubrité... Sans même parler d'une catastrophe annoncée : à force de puiser dans les nappes phréatiques, Jakarta s'est enfoncé de 25 cm à 70 cm en une quarantaine d'années. Et même de 2 m dans certains quartiers du bord de mer. Mais au-delà, le vote des Jakartanais a valeur d'avertissement à l'échelle nationale.

Réélu triomphalement en 2009 pour un deuxième et dernier mandat, le président Susilo Bambang Yudhoyono a déçu. Si Jokowi réussit son pari, il pourrait bien se retrouver colistier de son principal appui, le très populaire Prabowo Subianto, pour la présidentielle de 2014. Ex-général réputé pour sa brutalité lors de la répression des dissidents dans les années 1990 et honni par les associations de défense des droits de l'homme, ce dernier pourrait en effet profiter de l'insatisfaction générale pour revenir sur le devant de la scène. L'élection de Jokowi pourrait ainsi avoir pour résultat paradoxal de favoriser le retour de l'ancienne élite autoritaire et nationaliste.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Cambodge : le docteur-la-mort, l'aiguille et le sida

Cambodge : le docteur-la-mort, l'aiguille et le sida

Comment plus deux cents villageois de la province de Battambang ont-ils été contaminés par le virus du sida ? Un étrange médecin est dans le collimateur des enquêteurs.[...]

Les sons de la semaine #27 : Moh! Kouyaté, Gradur, J. Martins et Youssou Ndour

Bienvenue dans notre horizon musical de la semaine ![...]

Turquie : misogynes, les islamo-conservateurs de l'AKP ?

La propension des islamo-conservateurs de l'AKP à imposer aux femmes la manière dont elles doivent se comporter ou s'habiller indispose la fraction la plus jeune et citadine de la population. D'autant que les[...]

Mohamedou Ould Slahi : je vous écris de Guantánamo

On l'a pris, à tort, pour un gros bonnet d'Al-Qaïda. Kidnappé dans sa Mauritanie natale, puis remis aux Américains, Mohamedou Ould Slahi croupit depuis 2002 dans la sinistre base cubaine. Dans un[...]

2015, l'année des changements

L'année 2015 est encore dans son premier mois : où nous mène-t-elle ? Quelle direction prend notre monde et dans quel sens se déplace son centre de gravité ? Je me suis posé ces[...]

Peine de mort aux États-Unis : trois questions soulevées par l'exécution de Warren Hill

Un prisonnier africain-américain a été exécuté aux États-Unis mardi 27 janvier. Cet homme, condamné pour meurtre, aurait pu être gracié en raison de son handicap [...]

Livres - Gaston-Paul Effa : "La France est frappée d'amnésie"

L’écrivain franco-camerounais Gaston-Paul Effa restitue, dans "Rendez-vous avec l’heure qui blesse", le destin de Raphaël Élizé, un Martiniquais déporté au camp de [...]

France : escarpins sur tapis de prière, une oeuvre censurée puis réexposée

L'installation de l'artiste Zoulikah Bouabdellah, d'abord retirée à la demande de son auteur d'une exposition en banlieue parisienne après qu'une association musulmane avait mis en garde sur un risque[...]

France : la Cour de cassation valide le mariage d'un couple homosexuel franco-marocain

Après dix-huit mois de quiproquo judiciaire, la Cour de cassation française a validé mercredi le mariage d'un couple homosexuel franco-marocain. Le parquet s'opposait à la légalité de[...]

Jihad : la cyber-guerre est déclarée

Aqmi, Boko Haram, Shebab somaliens... Les jihadistes africains s'appuient sur la Toile pour diffuser leur propagande et recruter à tour de bras. Pourraient-ils aller jusqu'à déstabiliser des[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2699p056-057.xml1 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2699p056-057.xml1 from 172.16.0.100