Extension Factory Builder
05/10/2012 à 17:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président de l'UEFA Michel Platini, à Libreville, le 10 février 2012. Le président de l'UEFA Michel Platini, à Libreville, le 10 février 2012. © AFP

Le président de l'UEFA, Michel Platini, veut imposer à partir de 2013 des règles de saine gestion aux clubs européens. Vaste programme ! Mais déjà, les sanctions tombent.

Michel Platini est un homme de convictions. L'ex-star française, qui préside l'Union des associations européennes de football (UEFA) depuis 2007, a déclaré la guerre à la gestion erratique des clubs européens. Il faut dire qu'en 2010 les pertes cumulées de ces derniers ont avoisiné 1,6 milliard d'euros ! Platini veut donc imposer un retour à l'équilibre d'ici à 2015. Son principe est simple : les clubs ne pourront plus dépenser davantage d'argent qu'ils n'en gagnent. Pour la période 2013-2015, les pertes ne pourront excéder 15 millions d'euros par saison. Le barème des sanctions va du simple avertissement à l'exclusion des compétitions continentales à partir de la saison 2014-2015. D'ores et déjà, les primes de participation à la Ligue des champions ou à la Ligue Europa de 23 clubs (dont l'Atlético Madrid, Málaga, le Sporting Lisbonne et le Fenerbahçe Istanbul) ont été gelées. Les intéressés accusaient d'importants retards dans le versement des salaires (joueurs, staffs techniques, employés), mais aussi dans celui des sommes dues aux organismes fiscaux et/ou sociaux, voire à d'autres clubs dans le cadre de transferts.

Le PSG dans le viseur

Pour se familiariser avec les nouvelles règles, 40 clubs ont accepté de tester un logiciel qui permet de traiter les données financières conformément aux exigences de l'UEFA. La tâche s'annonce rude. Si les finances des clubs français ou allemands, par exemple, sont relativement transparentes, tel n'est pas le cas partout. D'où viennent les fonds investis dans certains clubs ? Personne n'en sait trop rien.

Des voix s'élèvent donc pour que toutes les Directions nationales du contrôle de gestion (DNCG) adoptent les mêmes règles, ce qui est loin d'être le cas aujourd'hui. D'autres, comme l'Allemand Karl-Heinz Rummenigge, président du Bayern Munich et de l'Association européenne des clubs (ECA), s'émeuvent des sommes colossales englouties récemment sur le marché des transferts par le Paris SG (144 millions d'euros), Chelsea (100) ou Manchester United (59). Ces clubs, qui font face à des pertes importantes, ne pourront par éternellement se remettre à flot grâce aux chèques signés par leurs actionnaires ou de très généreux sponsors. L'UEFA ne le tolérera pas.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Banque mondiale : Makhtar Diop reprend son poste de vice-président Afrique

Banque mondiale : Makhtar Diop reprend son poste de vice-président Afrique

 Écarté de son poste de vice-président Afrique de la Banque mondiale début octobre, l'économiste sénégalais, à qui l'on prêtait l'intention de briguer la pré[...]

Réfugiés africains pour audimat européen

Dans un camp de réfugiés du Darfour, la chaîne Arte tourne un documentaire bimédia "à jouer". Instrumentalisation de la détresse pour une courbe d’audience ? Ou[...]

Malick Ndiaye, le gourou à six cordes

À la tête du label ThinkZik ! depuis quinze ans, le mystérieux et exigeant producteur d'Imany et de Faada Freddy attend plus de la musique africaine.[...]

Art contemporain : rififi autour du prix Orisha

Décerné le 2 octobre à Paris au Béninois Kifouli Dossou, le premier prix Orisha pour l'art contemporain africain a suscité l'agacement de plusieurs artistes et commissaires.[...]

Algérie : des juges d'instruction français vont enquêter sur l'assassinat d'Hervé Gourdel

Des juges d'instruction français vont enquêter sur l'enlèvement et l'assassinat d'Hervé Gourdel, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.[...]

Areva : Luc Oursel pas vraiment parti

En dépit du départ inattendu de Luc Oursel, pour des raisons thérapeutiques et son remplacement par son numéro deux Philippe Knoche le 22 octobre, l'organigramme d'Areva reste inchangé[...]

Ebola - Dr Eric Leroy : "L'épidémie continue d'évoluer dans le mauvais sens"

Le Dr Éric Leroy est l'un des plus grand spécialistes du virus Ebola. Selon lui, l'épidémie ne sera pas endiguée avant plusieurs mois. Interview.[...]

Brésil : Dilma Rousseff, surprise du chef

Les sondages la donnaient battue au second tour de la présidentielle par la socialiste Marina Silva. Ils se sont lourdement trompés. Avec 41,6 % des suffrages au premier, Dilma Rousseff est bien [...]

Un Michel peut en cacher un autre

Le nouveau Premier ministre se prénomme Charles et n'a que 38 ans. Mais il a de qui tenir. Louis, son père, est un vieux briscard de la politique locale. Et de la "Belgafrique".[...]

Terrorisme : le Maroc demande à la France de retirer son appel à la vigilance

Pour le ministre marocain de l'Intérieur, Mohamed Hassad, la présence du Maroc dans une liste de 40 pays dans lesquels la France appelle ses ressortissants à une vigilance renforcée "est[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers