Extension Factory Builder
05/10/2012 à 16:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Ismaïl Omar Guelleh, l’un des rares membres du RPP à garder son poste : chef du parti. Ismaïl Omar Guelleh, l’un des rares membres du RPP à garder son poste : chef du parti. © afp.com/Simon Maina

Suite à ses revers électoraux du début d’année, le parti djiboutien du Rassemblement populaire pour le progrès a joué la carte du changement en renouvelant les deux tiers de son bureau politique.

Mal remis de sa défaite lors des élections municipales et régionales de janvier, le Rassemblement populaire pour le progrès (RPP) a réuni son Comité central en session extraordinaire le 22 septembre. Le parti que préside Ismaïl Omar Guelleh, le chef de l'État, avait chargé une commission ad hoc d'identifier les dysfonctionnements au sein de l'appareil pouvant expliquer cette défaite.

Lors de la lecture du rapport de la commission - qui était l'unique point à l'ordre du jour -, Nasser Mohamed Ousbo, son président, a établi un diagnostic implacable : carences de la direction du RPP, « effet d'usure après trois décennies d'engagement politique »... Bref, il est urgent de « redynamiser les organes du parti et d'en définir les missions fondamentales ». Une démarche approuvée par acclamation... et aussitôt mise en oeuvre. À l'issue de débats à huis clos, la liste des nouveaux membres de la direction politique a été divulguée. On s'attendait à une mue du RPP, il vit une révolution de velours.

Objectif législatives

Les deux tiers du bureau politique, qui compte quinze membres, sont renouvelés et, surtout, rajeunis. Si Ismaïl Omar Guelleh reste à la tête du parti, le Premier ministre, Dileita Mohamed Dileita (54 ans), cède la vice-présidence au ministre de la Défense, Abdoulkader Mohamed Kamil (45 ans). Et Idriss Arnaoud Ali (66 ans) - par ailleurs titulaire du perchoir - est remplacé au secrétariat général par le ministre de l'Économie et des Finances, Ilyas Moussa Dawaleh (42 ans). Objectif de la nouvelle équipe : préparer les législatives, prévues pour le premier trimestre 2013.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Djibouti

France - Djibouti : Le Drian rencontre Ismaïl Omar Guelleh... en Jordanie

France - Djibouti : Le Drian rencontre Ismaïl Omar Guelleh... en Jordanie

Attendu à Djibouti pour sa première visite dans ce pays - "une date avait été retenue en avril, mais apparemment elle ne convenait pas au calendrier du président Ismaïl Omar Gue[...]

Djibouti : Guelleh attend John Kerry le 5 mai

Après la visite, il y a un an, de Susan Rice, la conseillère à la Sécurité nationale de Barack Obama, Djibouti s'apprête à recevoir John Kerry, le secrétaire[...]

Djibouti : Le Drian viendra... mais plus tard

Très attendue par les autorités comme par les militaires français, la visite de Jean-Yves Le Drian à Djibouti, qui devait avoir lieu au mois d'avril, a été reportée.[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Djibouti - Ismaïl Omar Guelleh : "La France ne nous considère pas"

Relations avec l'ex-puissance coloniale, accord avec l'opposition, affaires Total et DP World, terrorisme, CPI... Le chef de l'État joue cartes sur table. Mais quand il s'agit de savoir s'il sera candidat à[...]

Visite inédite d'un Premier ministre éthiopien à Djibouti

Le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn était à Djibouti du 6 au 9 février. Cette première visite d'État d’un chef de gouvernement éthiopien en terre djiboutienne[...]

Djibouti - France : Le Drian ira voir Guelleh

À la suite de l'interview d'Ismaïl Omar Guelleh dans "Jeune Afrique" paru cette semaine, le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian a décidé d'aller rendre visite[...]

Total en eaux troubles à Djibouti

Entre l'État djiboutien et le groupe français Total, rien ne va plus. À l'origine, un contentieux vieux de quinze ans lancé par une plainte pour pollution à grande échelle du port de[...]

Pourquoi la France va perdre Djibouti

Dans le grand embouteillage des excellences venues présenter leurs condoléances au nouveau roi Salman d'Arabie saoudite, le 25 janvier, à Riyad, Ismaïl Omar Guelleh le Djiboutien s'est[...]

Djibouti : le pouvoir et l'opposition signent un accord de sortie de crise

Le gouvernement djiboutien a annoncé mercredi la signature d'un accord de sortie de crise avec l'opposition, après de longs mois de négociations.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2699p018.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2699p018.xml0 from 172.16.0.100