Extension Factory Builder
04/10/2012 à 12:38
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Pèlerins nigérians de retour d'Arabie saoudite, à l'aéroport international de Kano. Pèlerins nigérians de retour d'Arabie saoudite, à l'aéroport international de Kano. © Aminu Abubakar/AFP

Parties faire le hadj à La Mecque, un millier de croyantes se sont retrouvées parquées dans un centre de rétention. Motif : elles n'étaient pas accompagnées par un homme.

Elles croyaient que leur voyage en Arabie saoudite, où elles comptaient faire le pèlerinage de La Mecque, les rapprocherait du paradis. Las ! Un millier de Nigérianes ont vécu l'enfer. Elles rêvaient de gravir le célèbre mont Arafat, elles se sont retrouvées en prison. La cause ? Elles avaient eu l'outrecuidance d'arriver, le 22 septembre... seules. Ou, plus exactement, non accompagnées d'un tuteur.

Or une règle impose à toute candidate au pèlerinage, qu'elle soit jeune fille ou grand-mère, riche ou pauvre, analphabète ou super­diplômée, la présence à ses côtés d'un père, d'un conjoint, d'un frère ou même d'un fils. Pour ne pas avoir observé cette règle, certes non coranique mais connue de tous et en vigueur depuis la Révélation, ces malheureuses prétendantes au hadj, cinquième pilier de l'islam, ont été parquées dans le centre de rétention de l'aéroport de Djeddah, en attendant d'être renvoyées dans leur pays. Cinq cents d'entre elles ont été rapatriées le 27 septembre.

"Traitées comme des animaux"

Moins chanceuses, celles qui sont restées sur place se plaignent de conditions de détention particulièrement pénibles. « Nous sommes traitées comme des animaux », raconte Mariya Ahmed, citée par la BBC.

Le gouvernement saoudien rejette la responsabilité de l'incident sur les autorités nigérianes, qui ont « oublié » de se plier à la règle du tuteur. Pourtant, ce sont les missions consulaires des Al Saoud qui accordent les visas après examen d'un dossier de pèlerinage dûment complété, comportant notamment la filiation du tuteur et surtout son lien de parenté avec la postulante.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Nigeria

Triple explosion meurtrière à la mosquée de Kano, dans le nord du Nigeria

Triple explosion meurtrière à la mosquée de Kano, dans le nord du Nigeria

Trois bombes ont explosé vendredi dans l'enceinte de la grande mosquée de Kano, dans le nord du Nigeria. Au moins 64 personnes ont été tuées et 126 blessées.[...]

Une Nigériane devient la première femme à présider l'Opep

La ministre nigériane des Ressources pétrolières, Diezani Alison-Madueke, est devenue jeudi la première femme nommée à la présidence tournante de l'Organisation des pays[...]

Axa fait son entrée sur le marché nigérian

AXA, leader mondial de l'assurance, renforce son empreinte africaine en s'offrant pour 198 millions d'euros 77% de Mansard Insurance, quatrième assureur du Nigeria. L'opération intervient quelques jours après[...]

Jumia lève 120 millions d'euros

 En perte, le jeune site de commerce en ligne panafricain se renfloue auprès de ses actionnaires, dont MTN et Millicom, pour poursuivre sa croissance intensive.[...]

Nigeria : la Banque centrale dévalue le naira

La Banque centrale du Nigeria a modifié la parité du naira avec le dollar américain. Cette dévaluation intervient alors que le pays subit de plein fouet l'impact de la baisse des cours du[...]

Nigeria : un double attentat fait plus de 45 morts dans un marché de Maiduguri

Selon des témoins, un double attentat à la bombe a frappé, mardi, un marché populaire de Maiduguri, capitale de l'État de Borno, dans le nord-est du Nigeria. Le premier bilan fait état de[...]

Nigeria : Damasak, à la frontière du Niger, entre les mains de Boko Haram

Des sources concordantes ont indiqué mardi que le groupe armé Boko Haram s'est emparé la veille de Damasak, une ville du nord-est du Nigeria, provoquant la fuite de centaines d'habitants.[...]

Nigeria : l'armée fuit "lâchement" Boko Haram, selon le Sultan de Sokoto

Dans un communiqué publié lundi par l'organisation des musulmans du Nigeria (JNI), Muhammad Sa'ad Abubakar, le Sultan de Sokoto, a accusé l'armée d'abandonner armes et munitions à chaque approche[...]

Photographie : l'Afrique sans fard

Affranchi des stéréotypes, le continent se raconte au festival de Lagos. Un rendez-vous international où se croisent les regards d'artistes nigérians et étrangers.[...]

Nigeria : 48 vendeurs de poissons massacrés par Boko Haram au bord du lac Tchad

Les islamistes armés de Boko Haram ont tué 48 vendeurs de poissons dans le nord-est du Nigeria, au bord du lac Tchad.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces