Extension Factory Builder
17/10/2012 à 15:41
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Justin Koné Katinan est au centre d'une querelle ivoiro-ghanéenne. Justin Koné Katinan est au centre d'une querelle ivoiro-ghanéenne. © DR

Justin Koné Katinan, le porte-parole du président ivoirien déchu Laurent Gbagbo, fait l'objet de mandats d'arrêt pour crimes économiques et meurtres mais, pour le moment, le Ghana refuse de le livrer à Abidjan. Le 17 octobre, son audience d'extradition a été reportée pour la énième fois, au 24 octobre.

Ses amis jurent, la main sur le coeur, qu'il n'est pas capable de voler 500 F CFA. Le camp Ouattara lui reproche d'en avoir dérobé 300 milliards à la Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest lors de la crise postélectorale... Et d'avoir participé au meurtre de deux hommes pendant la crise posélectorale.

En exil à Accra depuis le 11 avril 2011, Justin Koné Katinan est aujourd'hui au centre d'une querelle ivoiro-ghanéenne. Visé par un mandat d'arrêt international pour crimes économiques, émis par Abidjan, le dernier ministre du Budget de Laurent Gbagbo a été arrêté le 24 août dernier par la police ghanéenne alors qu'il revenait de Johannesburg. Mais la justice de ce pays sursoit toujours à la demande d'extradition. Elle l'a même libéré sous caution le 25 septembre, au grand dam des autorités ivoiriennes, avant de le réinterpeller trois jours plus tard, au motif qu'un nouveau mandat international, pour meurtres, avait été émis par la justice ivoirienne. Reportée à plusieurs reprises, son audience d'extradition a été fixée ce mercredi au 24 octobre.

L'actuel porte-parole de Laurent Gbagbo reste très actif. Il pourfend le régime de Ouattara auprès des dirigeants africains, entretient la flamme de ses partisans dans les camps de réfugiés, remobilise les cadres du Front populaire ivoirien (FPI) et s'oppose à tout dialogue avec le pouvoir qui exclurait son chef bien-aimé.

Écurie

Issu d'un milieu modeste - ses parents sont des paysans sénoufos -, Koné Katinan est né il y a quarante-six ans à Niakaramandougou, dans le nord de la Côte d'Ivoire. Il grandit entre son village et Katiola, chef-lieu du département du même nom, où il fait ses études secondaires. Puis opte pour l'université et l'École nationale d'administration à Abidjan, et entre aux impôts. En septembre 1989, à l'âge de 23 ans, il rejoint le FPI, qui sort de la clandestinité. Il est alors parrainé par Lia Bi Douayoua, futur ministre de la Communication. Il y gravit tous les échelons, devient secrétaire national chargé de l'Intégration et fait partie de la jeune écurie de Pascal Affi Nguessan, le président du parti.

En décembre 2010, Gbagbo veut injecter du sang neuf dans un gouvernement engagé dans le combat post­électoral. Directeur du cadastre depuis 2005, l'énarque est promu ministre du Budget. Chargé d'organiser la résistance d'un régime étranglé financièrement, il se bat pour contourner l'isolement bancaire et payer les fonctionnaires. Des faits qui lui valent aujourd'hui d'être poursuivi pour « crimes économiques ». 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Carte interactive : où et quand se tiennent les élections de 2015 en Afrique

Carte interactive : où et quand se tiennent les élections de 2015 en Afrique

Du Nigeria au Burundi en passant par la Côte d'Ivoire et la Centrafrique, les élections présidentielles, législatives et locales sont nombreuses en 2015 sur le continent africain. "Jeune Afrique&quo[...]

Côte d'Ivoire : les faits que la procureure de la CPI reproche à Charles Blé Goudé

La Cour pénale internationale (CPI) étudie depuis lundi l'opportunité de juger - ou pas - Charles Blé Goudé. L'accusation, portée par la procureure Fatou Bensouda, demande que quatre chefs[...]

Le gouvernement ivoirien va liquider la Banque pour le financement de l'agriculture

 Le gouvernement ivoirien a décidé de liquider la Banque pour le financement de l'agriculture (BFA). Lancée en 2004 pour soutenir les PME et le monde rural, cet[...]

Côte d'Ivoire : pour l'accusation, Blé Goudé est responsable "de certains des pires crimes"

L'audience de confirmation des charges retenues contre Charles Blé Goudé devant la CPI a débuté lundi à la Haye. Elle doit se poursuivre jusqu'à jeudi.[...]

Coup de mou pour l'hévéa

Alors que le cours du caoutchouc ne cesse de baisser depuis trois ans, les producteurs font le dos rond en attendant des jours meilleurs. Et demandent au gouvernement de moins taxer leur activité.[...]

CPI : dernière chance pour Blé Goudé

L'audience de confirmation des charges contre l'Ivoirien Charles Blé Goudé se tient ce lundi à la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye. L'ancien bras droit de Laurent Gbagbo, qui s'exprimera dans[...]

Nouvelle ère pour Finagestion

 Rebaptisé Eranove, l'ex-Finagestion, holding de tête des compagnies d'électricité et d'eau en Côte d'Ivoire et au Sénégal ne veut plus être perçu comme un[...]

Frontière maritime : Abidjan demande à son tour un arbitrage international

La côte d'Ivoire a décidé , "à son tour", de porter plainte devant un tribunal international, après "la décision unilatérale" du Ghana, de saisir cette même[...]

Côte d'Ivoire : la primature prend les manettes de la TNT

 C'est désormais le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan, en personne qui assure la présidence du comité national de migration vers la télévision numérique terrestre.[...]

Afrique de l'Ouest : ce que vos dirigeants ont dit sur Ebola

Les dirigeants africains ont-ils pris suffisamment tôt la mesure du danger que représentait le virus Ebola ? Pour tenter de répondre à cette question, nous avons répertorié les[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers