Extension Factory Builder
17/10/2012 à 15:41
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Justin Koné Katinan est au centre d'une querelle ivoiro-ghanéenne. Justin Koné Katinan est au centre d'une querelle ivoiro-ghanéenne. © DR

Justin Koné Katinan, le porte-parole du président ivoirien déchu Laurent Gbagbo, fait l'objet de mandats d'arrêt pour crimes économiques et meurtres mais, pour le moment, le Ghana refuse de le livrer à Abidjan. Le 17 octobre, son audience d'extradition a été reportée pour la énième fois, au 24 octobre.

Ses amis jurent, la main sur le coeur, qu'il n'est pas capable de voler 500 F CFA. Le camp Ouattara lui reproche d'en avoir dérobé 300 milliards à la Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest lors de la crise postélectorale... Et d'avoir participé au meurtre de deux hommes pendant la crise posélectorale.

En exil à Accra depuis le 11 avril 2011, Justin Koné Katinan est aujourd'hui au centre d'une querelle ivoiro-ghanéenne. Visé par un mandat d'arrêt international pour crimes économiques, émis par Abidjan, le dernier ministre du Budget de Laurent Gbagbo a été arrêté le 24 août dernier par la police ghanéenne alors qu'il revenait de Johannesburg. Mais la justice de ce pays sursoit toujours à la demande d'extradition. Elle l'a même libéré sous caution le 25 septembre, au grand dam des autorités ivoiriennes, avant de le réinterpeller trois jours plus tard, au motif qu'un nouveau mandat international, pour meurtres, avait été émis par la justice ivoirienne. Reportée à plusieurs reprises, son audience d'extradition a été fixée ce mercredi au 24 octobre.

L'actuel porte-parole de Laurent Gbagbo reste très actif. Il pourfend le régime de Ouattara auprès des dirigeants africains, entretient la flamme de ses partisans dans les camps de réfugiés, remobilise les cadres du Front populaire ivoirien (FPI) et s'oppose à tout dialogue avec le pouvoir qui exclurait son chef bien-aimé.

Écurie

Issu d'un milieu modeste - ses parents sont des paysans sénoufos -, Koné Katinan est né il y a quarante-six ans à Niakaramandougou, dans le nord de la Côte d'Ivoire. Il grandit entre son village et Katiola, chef-lieu du département du même nom, où il fait ses études secondaires. Puis opte pour l'université et l'École nationale d'administration à Abidjan, et entre aux impôts. En septembre 1989, à l'âge de 23 ans, il rejoint le FPI, qui sort de la clandestinité. Il est alors parrainé par Lia Bi Douayoua, futur ministre de la Communication. Il y gravit tous les échelons, devient secrétaire national chargé de l'Intégration et fait partie de la jeune écurie de Pascal Affi Nguessan, le président du parti.

En décembre 2010, Gbagbo veut injecter du sang neuf dans un gouvernement engagé dans le combat post­électoral. Directeur du cadastre depuis 2005, l'énarque est promu ministre du Budget. Chargé d'organiser la résistance d'un régime étranglé financièrement, il se bat pour contourner l'isolement bancaire et payer les fonctionnaires. Des faits qui lui valent aujourd'hui d'être poursuivi pour « crimes économiques ». 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Drissa Traoré : 'Les crimes de sang reprochés à Simone Gbagbo seront jugés, à la CPI ou ailleurs'

Drissa Traoré : "Les crimes de sang reprochés à Simone Gbagbo seront jugés, à la CPI ou ailleurs"

"Justice des vainqueurs", "procès politique"... Que ce soit au sujet du prochain procès de Simone Gbagbo ou de ceux de son mari, Laurent, et de Charles Blé Goudé, les critiques son[...]

Côte d'Ivoire : le procès de Simone Gbagbo reporté sine die

Le gouvernement ivoirien a annoncé mercredi le report sine die du procès de Simone Gbagbo. Il était censé s'ouvrir ce mercredi 22 octobre.[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Côte d'Ivoire : incertitudes sur le début du procès de Simone Gbagbo

La date du procès de 83 personnalités pro-Gbagbo, dont l'ancienne première dame Simone Gbagbo, censé s'ouvrir mercredi, reste hypothétique. L'un des avocats de la défense a[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

En Guinée, le doute plane à nouveau sur le mont Simandou

Quatre mois après la signature d'un accord entre la compagnie Rio Tinto et l'État pour relancer le développement du mégagisement, la chute des cours du fer vient compromettre leurs plans.[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

Côte d'Ivoire : Didier Drogba de retour en sélection ?

Deux conseillers du président Alassane Ouattara travaillent actuellement au retour de Didier Drogba en sélection nationale. Pas sûr que l'attaquant star de Chelsea accepte de rempiler avec les[...]

Orrick s'installe officiellement à Abidjan

Exclusif - Dans une interview accordée à Jeune Afrique, le président et le patron Afrique d'Orrick expliquent pourquoi ce géant mondial du droit avec 1100 avocats dans 25 pays a choisi la capitale[...]

Le Marocain Karim Tazi veut installer deux usines à Abidjan

 Le groupe Tazi va construire deux usines à Abdijan dans le secteur de la literie et du plastique. Le tout pour un investissement de 15 millions d'euros et un démarrage effectif de la production prévu[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers