Extension Factory Builder
02/10/2012 à 14:38
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Couverture du livre Couverture du livre © Grasset

Grand reporter au journal Le Monde, Annick Cojean aborde dans un livre-choc, "Les proies. Dans le harem de Kadhafi", l'un des derniers tabous de la Libye de Kadhafi : la perversité sexuelle du "Guide".

« Je n'oublierai jamais, il profanait mon corps mais c'est mon âme qu'il a transpercée d'un coup de poignard. La lame n'est jamais ressortie. » Ces paroles sont celles de Soraya, jeune Libyenne âgée aujourd'hui de 23 ans, qui a été pendant plusieurs années esclave sexuelle de Mouammar Kadhafi. Comme elle, des centaines de (très) jeunes femmes ont été repérées en raison de leur beauté - à l'école, à la fac ou encore lors de mariages - puis enlevées par les sbires du régime pour être intégrées au sein du harem des « amazones » dans le lugubre sous-sol de Bab el-Azizia.

Page après page, Annick Cojean consigne leurs paroles, souvent à la limite du soutenable. Il y a Soraya, pour le témoignage central de l'ouvrage, mais aussi Libya, Khadija, Leila ou encore Houda. Ces femmes, constituant la garde rapprochée factice du « Guide », ont toutes été séquestrées, battues, droguées et violées par un Kadhafi aussi déviant que brutal. Obsédé par le sexe, il en avait par ailleurs fait une arme politique pour demeurer seul maître du pays, n'hésitant pas, parfois en monnayant, à abuser de ses ministres, de leurs femmes, ou encore des filles d'ambassadeurs et de diplomates. « Il ne pensait sérieusement qu'à ça. Il gouvernait, humiliait, asservissait et sanctionnait par le sexe », résume un proche du régime. Pour ceux qui estiment que Kadhafi incarne encore le symbole de la résistance panafricaine face à l'ennemi occidental, la lecture de ce livre devrait suffire à faire tomber le peu de verni qui reste. Prochaine étape : la parution en Libye du livre traduit en arabe au mois de novembre.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Trois ans après Kadhafi, les Libyens entre déception et peur

Trois ans après Kadhafi, les Libyens entre déception et peur

Le 20 octobre 2011 chutait Mouammar Kadhafi. Trois ans plus tard, nombre de Libyens sont déçus, tant le pays est plongé dans le chaos et livré aux milices.[...]

Libye : la deuxième vie de Khalifa Haftar au Tchad et la défaite finale de Ouadi Doum

Khalifa Haftar a récemment refait surface en prenant en Libye la tête d'une offensive toujours en cours contre les milices islamistes de Misrata et Benghazi. Dans ce quatrième et avant-dernier billet de[...]

Libye : 75 morts en moins d'une semaine dans les combats de Benghazi

Neuf personnes ont été tuées dimanche dans de nouvelles violences à Benghazi, portant à 75 le bilan des morts depuis le début d'une offensive contre les groupes islamistes qui[...]

Libye : les États-Unis et des pays européens réclament la fin des combats

Les Etats-Unis et les grandes puissances d'Europe occidentale ont réclamé samedi la "fin immédiate" des combats en Libye, où des forces gouvernementales ont lancé des[...]

Libye : Abdelhakim Belhadj prend du galon

Ancien opposant à Kadhafi, l'islamiste nationaliste Abdelhakim Belhadj  s'impose comme un interlocuteur incontournable au milieu du chaos libyen.[...]

Libye : au moins 17 morts en 24 heures à Benghazi

Au moins 17 personnes ont été tuées en 24 heures dans les affrontements à Benghazi, selon une source hospitalière.[...]

Libye : la deuxième vie de Khalifa Haftar (suite)

Khalifa Haftar a récemment refait surface en prenant en Libye la tête d'une offensive toujours en cours contre les milices islamistes de Misrata et Benghazi. Dans ce troisième billet de blog, Laurent[...]

Attaque du consulat américain de Benghazi : Ahmed Abou Khattala encourt la peine de mort

Un jury américain a prononcé mardi une nouvelle série d'inculpations à l'encontre d'Ahmed Abou Khattala, le cerveau présumé de l'attaque du consulat américain de Benghazi, en [...]

En Libye, à quoi joue le Soudan ?

À Tobrouk, les autorités libyennes regardent toujours Karthoum de travers...[...]

En Libye, Ban Ki-moon appelle à un cessez le feu et incite au dialogue

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a appelé samedi à la fin des hostilités en Libye, au cours d'une visite éclair destinée à donner un coup de pouce au[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers