Extension Factory Builder
24/09/2012 à 15:04
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Manifestation avec portraits de Mao Zedong devant l'ambassade du Japon, à Pékin. Manifestation avec portraits de Mao Zedong devant l'ambassade du Japon, à Pékin. © Alexander F. Yuan/AP/SIPA

Après la nationalisation des îles Senkaku, les manifestations antijaponaises se multiplient en Chine. Mais les deux pays savent qu'ils ne peuvent pas aller trop loin. Enfin, espérons-le !

Des milliers de personnes hurlant des slogans antinippons dans les rues de Pékin... Une usine Panasonic incendiée... Des concessionnaires Honda et Toyota attaqués à Qingdao... Des drapeaux japonais piétinés dans des dizaines de villes chinoises... Jamais depuis le rétablissement des relations diplomatiques, il y a quarante ans, les tensions entre les deux pays n'avaient été aussi fortes.

À l'origine de cette fièvre nationaliste qui a atteint son paroxysme le 18 septembre (date anniversaire de « l'incident de Moukden », qui, en 1931, fut le prélude à l'invasion de la Mandchourie) : l'archipel des Senkaku (Diaoyu pour les Chinois), cinq îlots rocheux revendiqués par la Chine, le Japon et Taiwan. C'est l'annonce par le gouvernement japonais, début septembre, de leur nationalisation qui a mis le feu aux poudres. Or, paradoxalement, cette annonce manifestait plutôt la volonté des autorités de calmer le jeu en empêchant Shintaro Ishihara, l'ultranationaliste gouverneur de Tokyo, de racheter lui-même les îlots.

"L'économie japonaise n'est pas à l'abri de mesures de rétorsion", menace Le Quotidien du peuple

Un affrontement avec les États-Unis ?

Même si les provocations se multiplient depuis l'été, les deux rivaux savent que le moindre dérapage pourrait avoir des conséquences catastrophiques. Pour le Japon, fragilisé par la crise nucléaire et affaibli par la valse de ses Premiers ministres (pas moins de six en cinq ans), la marge de manoeuvre est étroite. Organe officiel du PC chinois, Le Quotidien du peuple n'y va pas par quatre chemins. « L'économie japonaise, écrit-il, n'est pas immunisée contre les mesures de rétorsion. Ce pays est-il prêt à perdre de nouveau dix ans, voire à reculer de vingt ans ? »

Après avoir attisé l'exaltation nationaliste à la veille de la désignation de sa nouvelle direction, la Chine redoute à présent des débordements incontrôlables susceptibles d'exacerber le mécontentement social.

Et puis elle n'ignore pas qu'en cas d'accrochage majeur sa marine risque de se retrouver face à l'US Navy. En vertu d'un traité bilatéral conclu avec leur allié japonais, les États-Unis sont en effet tenus de défendre militairement les îlots contestés. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Sur le même sujet
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Christophe de Margerie, PDG de Total, meurt dans un accident d'avion en Russie

Christophe de Margerie, PDG de Total, meurt dans un accident d'avion en Russie

Christophe de Margerie, 63 ans, patron du groupe pétrolier français Total, est décédé dans la nuit de lundi à mardi en Russie dans le crash d'un avion privé à l'aér[...]

Ebola : l'UE va débloquer 500 millions d'euros pour "endiguer" l'épidémie en Afrique

L'Union européenne a annoncé lundi son engagement à débloquer 500 millions d'euros d'aide pour "endiguer" Ebola dans les pays africains touchés.[...]

L'OIF aux Africains !

Moins de six semaines nous séparent de l'élection du nouveau secrétaire général de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF). Les 57 chefs d'État ou de gouvernement[...]

Terrorisme : les autorités françaises ont-elles encore commis une bourde ?

Après l'affaire des trois présumés jihadistes français de retour de Turquie attendus par la police à l'aéroport d'Orly et finalement descendus sans être[...]

Vatican : le débat continue sur le divorce et l'homosexualité avec le pape François

Le synode de la famille s'est achevé dimanche au Vatican. Deux semaines de travaux à huis clos pendant lesquelles les évêques ont largement évoqué les thèmes du divorce et de[...]

Syrie : à Kobané, l'armée américaine largue des armes aux Kurdes

L'armée américaine a annoncé dimanche soir avoir largué pour la première fois des armes aux combattants kurdes qui défendent la ville syrienne de Kobané, assiégée[...]

Orrick s'installe officiellement à Abidjan

Exclusif - Dans une interview accordée à Jeune Afrique, le président et le patron Afrique d'Orrick expliquent pourquoi ce géant mondial du droit avec 1100 avocats dans 25 pays a choisi la capitale[...]

Vatican : vote très attendu à l'issue d'un synode sur la famille et l'homosexualité

Les participants au synode sur la famille, réunis depuis deux semaines au Vatican, devaient voter samedi un document final, concluant des débats mouvementés sur des sujets de société[...]

La bataille contre Ebola en passe d'être "perdue", faute de solidarité

L'ONU et la Banque mondiale s'alarment du manque de solidarité internationale envers les pays africains touchés par Ebola, qui a tué 4.555 personnes, et appellent à convertir en actes les promesses[...]

France : après plus dix années passées en prison, deux Marocains tentent d'obtenir une indemnisation

Injustement condamnés pour meurtre, les Marocains Kader Azzimani et Brahim El Jabri ont respectivement passé onze et treize ans en prison. Finalement relaxés le 3 juillet, ils s'efforcent[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers