Extension Factory Builder
26/09/2012 à 16:24
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Coucher de soleil sur l'immense mégalopole de São Paulo. Coucher de soleil sur l'immense mégalopole de São Paulo. © Reuters

L'Amérique latine est, avec les Caraïbes, l'une des régions les moins peuplées au monde. Elle est aussi - paradoxe - la plus urbanisée.

Quatre-vingts pour cent des Latino-Américains vivent dans une ville. C'est deux fois plus que les Africains et que les Asiatiques, et même plus que les Occidentaux. Selon un récent rapport de l'Agence de l'ONU pour l'habitat*, ce taux devrait atteindre 90 % d'ici à 2050 - et dès 2020 au Brésil. Principale cause de cette urbanisation galopante : un exode rural massif.

En seulement quatre décennies (1950-1990), le nombre des villes a été multiplié par six (on en recense aujourd'hui 16 000) et huit mégalopoles de plus de 5 millions d'habitants ont fait leur apparition (il n'y en avait aucune en 1950) : Mexico, São Paulo, Buenos Aires, Rio de Janeiro, Lima, Bogotá, Santiago et Belo Horizonte. Le cas de São Paulo est particulièrement net : 2,3 millions d'habitants en 1950, 8 millions en 1970, 10 millions en 1980... Bouleversant le modèle classique - une ou deux agglomérations dominant le pays et accaparant ses richesses -, les villes moyennes (moins de 500 000 habitants) se multiplient. Près de 40 % des Latino-Américains (soit plus de 222 millions de personnes) y résident aujourd'hui, tandis que 14 % d'entre eux (65 millions) vivent dans les mégalopoles.

UNDESA (2010) - Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Pourtant, selon le rapport onusien, l'Amérique latine et les Caraïbes (8,5 % de la population mondiale) font partie des régions les moins peuplées de la planète. La densité de la population n'y excède pas 29 habitants/km2, alors que la moyenne mondiale est de 51. L'existence d'immenses territoires presque vides, comme l'Amazonie, explique ce phénomène.

Nouveaux défis

Situées dans leur majorité dans les zones côtières, les villes sont aujourd'hui confrontées à de nouveaux défis. « Leur étendue géographique grandit plus vite que leur population », s'inquiète Alain Grimard, directeur régional de l'agence onusienne pour l'Amérique latine. Selon lui, cela complique singulièrement la gestion et le développement durable des agglomérations. Les rapporteurs plaident donc pour une occupation verticale, plutôt qu'horizontale, des sols.

Combien de mégalopoles de plus de 5 millions d'habitants ? Huit. Les plus grandes ? Mexico et São Paulo

D'autre part, l'extension urbaine a trop souvent été chaotique et a provoqué la multiplication des bidonvilles et des noeuds d'axes routiers mal coordonnés - sans parler de la dégradation de l'environnement. À la périphérie des villes, les besoins non satisfaits sont immenses, qu'il s'agisse des transports en commun, des services publics et des forces de police (alors que l'insécurité croît de manière fulgurante) ou de l'accès à l'eau potable. Bien entendu, les inégalités se creusent entre zones résidentielles et favelas. Si le taux de pauvreté a globalement reculé depuis dix ans (il est passé de 48 % à 33 % entre 1990 et 2009), 111 millions de Latino-Américains (sur un total de 588 millions) continuent de vivre dans des bidonvilles. Leurs logements précaires les exposent à toutes les catastrophes naturelles, comme ce fut le cas en Haïti en 2010 (la moitié de la population de Port-au-Prince est toujours sans abri), et les mettent à la merci des cartels de la drogue et du crime organisé : ils sont les premières victimes de l'insécurité.

Reste que les agglomérations latino-américaines sont les moteurs de l'économie de leurs pays respectifs. Le produit intérieur brut (PIB) des quarante plus importantes est de 842 millions de dollars. Soit les deux tiers du PIB de tout le sous-continent.

* « L'Etat des villes en Amérique latine et aux Caraïbes ».

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Santiago Zannou : un rôle à jouer

Santiago Zannou : un rôle à jouer

De père béninois et de mère espagnole, le réalisateur place l'immigration et le métissage au coeur de ses films. La singularité de ses histoires lui a ouvert les portes du cin[...]

Yémen : le président Abd Rabbo Mansour Hadi s'est réfugié en Arabie saoudite

Alors que la confusion règnait sur le sort du président Abd Rabbo Mansour Hadi, ce dernier est arrivé jeudi en Arabie saoudite, le même jour où la coalition menée par Ryad[...]

"Comme un cri" : exorciser le naufrage du Joola

Pièce coup de poing, Comme un cri revient sur le drame du Joola et pointe une nouvelle fois la responsabilité des autorités sénégalaises.[...]

Cinéma : Dear White People, chers petits Blancs...

Avec son film "Dear White People", le réalisateur africain-américain Justin Simien dénonce les préjugés raciaux toujours vivaces dans le pays d'Obama... et suscite la[...]

Hervé Ladsous : "Le maintien de la paix ne représente que 0,4% des budgets militaires dans le monde"

Pour la première fois, les chefs d'état-major de 120 pays membres des Nations unies se réunissent vendredi 27 mars à New York pour plancher sur les enjeux complexes du maintien de la paix à[...]

Yémen : les rebelles progressent, le président Hadi en fuite

Alors que l'incertitude régnait sur son sort, le président yéménite, Abd Rabbo Mansour Hadi, a quitté le pays en bateau, ont annoncé des responsables yéménites.[...]

Racisme en Belgique : "Il faut prendre conscience de l'ampleur du problème"

Depuis le lancement du hashtag #dailyracism, de nombreux Belges ont témoigné, sur les réseaux sociaux, du racisme quotidien qu'ils subissent.  [...]

Tunisie : François Hollande attendu au Bardo le 29 mars

François Hollande devrait prendre part à la marche organisée dimanche 29 mars par les autorités tunisiennes, selon une source proche de l’Élysée.[...]

Lassana Bathily décoré de la médaille du courage par le Centre Simon Wiesenthal à Los Angeles

Lassana Bathily, le jeune Malien qui a sauvé quatre personnes lors de la prise d'otages de l'Hyper Cacher en France, le 9 janvier, a été décoré mardi de la médaille du courage par le[...]

Brésil : un cyclone nommé Petrobras

L'argent du groupe pétrolier public a-t-il servi à acheter des dizaines de responsables politiques de toutes obédiences ? Depuis plusieurs mois, un scandale de corruption d'une ampleur sans[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2698p058.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2698p058.xml0 from 172.16.0.100