Extension Factory Builder
24/09/2012 à 15:52
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

La dernière régurgitation des caricatures de Mohammed publiée en France par Charlie Hebdo et la version islamophobe du Juif Süss filmée à la tronçonneuse par un monomaniaque américain ont en commun la même et affligeante absence de talent avec, pour ce qui concerne l'hebdomadaire satirique, une circonstance aggravante : quoi qu'en disent les héritiers de Hara-Kiri (publication du même acabit, dont le sous-titre était « journal bête et méchant »), leur objectif n'a jamais été de tester les limites de la liberté d'expression jusqu'au seuil de l'intolérable, mais bien de vendre du papier quelles qu'en soient les conséquences. Rien de tel, dans la France d'aujourd'hui, que d'exhiber les seins d'une princesse anglaise ou de croquer les fesses d'un prophète de l'islam pour épuiser les tirages des journaux. C'est dans le caniveau qu'on trouve les meilleures recettes de com.

Le but de tout pyromane étant de jouir de l'incendie qu'il a allumé, mieux aurait valu que le feu ne prenne pas, qu'en l'occurrence ces caricatures pour potaches mal déniaisés et cette sitcom débile pour croisés bas du front rejoignent dans l'indifférence générale la poubelle des provocations ratées. Seulement voilà : de Benghazi à Tunis, de Sanaa au Caire, de Khartoum à Beyrouth, le piège a parfaitement fonctionné, à la secrète satisfaction de ceux pour qui en tout musulman sommeille un Ben Laden. Certes, le monde arabe ne s'est pas embrasé, et les orphelins d'Al-Qaïda qui se sont lancés à l'assaut des ambassades ne représentent qu'une infime minorité des croyants. Mais jamais le fossé d'incompréhension aura semblé aussi profond entre un Occident largement déchristianisé et laïcisé, où la liberté de tout dire ne se heurte qu'aux barrières fluctuantes du droit, et un monde arabo-musulman profondément religieux, où il ne viendrait à l'esprit d'aucun dessinateur de caricaturer Moïse et Jésus et où un film comme « Da Vinci Code », jugé blasphématoire pour les catholiques, demeure très largement interdit de diffusion.

Ne nous y trompons pas : si les atteintes au sacré paraissent, vues du Nord, relever de l'anecdote, elles sont, en terre d'islam, perçues comme autant de violations de cette même liberté, dont le droit élémentaire de ne pas être insulté dans ses valeurs et son identité est une composante existentielle. Cette exigence de dignité n'est pas une affaire de vieilles barbes ou de jeunes exaltés du jihad. Les révolutionnaires arabes, tant célébrés en Occident, étaient avant tout porteurs d'un impératif moral : le respect de la volonté populaire bafouée par des régimes jugés impies. Après Abou Ghraib, Guantánamo, les corans profanés, les drones tueurs de civils et bien d'autres agressions, quel musulman peut comprendre que les pouvoirs publics n'aient, en France et aux États-Unis, d'autre réaction que de fournir aux boutefeux une protection policière ? Pourquoi, si les seins de Kate Middleton ont valu à Closer une condamnation, aucune plainte contre Charlie Hebdo ou contre le producteur de L'Innocence des musulmans n'a-t-elle la moindre chance d'aboutir ? Seule réponse : la liberté est en Occident une norme intouchable, quitte à devenir elle-même liberticide. Et meurtrière. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Un sacrilège immonde

Article pr�c�dent :
Tunisie : adieu libertés ?

Réagir à cet article

International

Livres : voyage au bout du Venezuela avec Miguel Bonnefoy

Livres : voyage au bout du Venezuela avec Miguel Bonnefoy

Le vénézuélien Miguel Bonnefoy publie un premier roman réjouissant, "Le Voyage d'Octavio". Chronique.[...]

États-Unis : un homme noir sans-abri, surnommé "Africa", abattu par la police de Los Angeles

Une vidéo montrant un groupe de policiers abattre un sans-abri noir dans un quartier défavorisé de Los Angeles, en Californie, a été publiée lundi sur les réseaux sociaux. Une[...]

Les Africains "joueront leur rôle" pour défendre la famille traditionnelle, selon le cardinal Robert Sarah

Le cardinal guinéen Robert Sarah assure que les Africains "joueront leur rôle" pour défendre la famille traditionnelle au prochain synode d'octobre, reconnaissant des incompréhensions[...]

Indignation après la destruction de trésors archéologiques en Irak

Une vidéo montrant des jihadistes du groupe État islamique (EI) en train de détruire des sculptures pré-islamiques en Irak a suscité l'indignation dans le monde et la crainte que d'autres[...]

Assassinat de deux Congolais en France : un procès au goût d'inachevé

Un accusé absent condamné à 20 ans de prison, l'autre acquitté. Quatorze ans après l'assassinat mystérieux de deux Congolais en France, de nombreuses questions restent sans[...]

Retour en 5 dates sur la vie d'Earl Lloyd, légende du basket et premier joueur noir de NBA

Earl Lloyd, surnommé "The Big Cat", est décédé le 24 février à l'âge de 86 ans. Retour en cinq dates sur la carrière d'une des légendes du basket[...]

Qui est Al-Fawwaz, condamné pour les attentats de Dar es-Salaam et Nairobi en 1998 ?

Khalid al-Fawwaz, un Saoudien présenté comme un fidèle lieutenant d'Oussama Ben Laden, a été reconnu coupable de complot en lien avec les attentats contre les ambassades américaines[...]

RDC : Benoît Chatel condamné à 20 ans de prison pour le meurtre d'opposants à Kabila père

Principal accusé meurtre, il y a 14 ans en France, de deux supposés opposants à Laurent-Désiré Kabila, l'homme d'affaires belge Benoît Chatel a été condamné à[...]

France : crispations dans le monde de l'art après l'attentat contre "Charlie Hebdo"

Après les attentats des 7 et 9 janvier à Paris, plusieurs oeuvres d'art ayant trait à l'islam ont été censurées en France. Le phénomène n'est pas nouveau : art et religion[...]

"American Sniper" : quand Eastwood se tire une balle dans le pied

Annoncé en grande pompe, le nouveau long-métrage de Clint Eastwood, "American Sniper", relate le parcours d'un tireur d’élite de l'armée américaine connu pour ses exploits[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2698p003-004.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2698p003-004.xml0 from 172.16.0.100