Extension Factory Builder
24/09/2012 à 15:52
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

La dernière régurgitation des caricatures de Mohammed publiée en France par Charlie Hebdo et la version islamophobe du Juif Süss filmée à la tronçonneuse par un monomaniaque américain ont en commun la même et affligeante absence de talent avec, pour ce qui concerne l'hebdomadaire satirique, une circonstance aggravante : quoi qu'en disent les héritiers de Hara-Kiri (publication du même acabit, dont le sous-titre était « journal bête et méchant »), leur objectif n'a jamais été de tester les limites de la liberté d'expression jusqu'au seuil de l'intolérable, mais bien de vendre du papier quelles qu'en soient les conséquences. Rien de tel, dans la France d'aujourd'hui, que d'exhiber les seins d'une princesse anglaise ou de croquer les fesses d'un prophète de l'islam pour épuiser les tirages des journaux. C'est dans le caniveau qu'on trouve les meilleures recettes de com.

Le but de tout pyromane étant de jouir de l'incendie qu'il a allumé, mieux aurait valu que le feu ne prenne pas, qu'en l'occurrence ces caricatures pour potaches mal déniaisés et cette sitcom débile pour croisés bas du front rejoignent dans l'indifférence générale la poubelle des provocations ratées. Seulement voilà : de Benghazi à Tunis, de Sanaa au Caire, de Khartoum à Beyrouth, le piège a parfaitement fonctionné, à la secrète satisfaction de ceux pour qui en tout musulman sommeille un Ben Laden. Certes, le monde arabe ne s'est pas embrasé, et les orphelins d'Al-Qaïda qui se sont lancés à l'assaut des ambassades ne représentent qu'une infime minorité des croyants. Mais jamais le fossé d'incompréhension aura semblé aussi profond entre un Occident largement déchristianisé et laïcisé, où la liberté de tout dire ne se heurte qu'aux barrières fluctuantes du droit, et un monde arabo-musulman profondément religieux, où il ne viendrait à l'esprit d'aucun dessinateur de caricaturer Moïse et Jésus et où un film comme « Da Vinci Code », jugé blasphématoire pour les catholiques, demeure très largement interdit de diffusion.

Ne nous y trompons pas : si les atteintes au sacré paraissent, vues du Nord, relever de l'anecdote, elles sont, en terre d'islam, perçues comme autant de violations de cette même liberté, dont le droit élémentaire de ne pas être insulté dans ses valeurs et son identité est une composante existentielle. Cette exigence de dignité n'est pas une affaire de vieilles barbes ou de jeunes exaltés du jihad. Les révolutionnaires arabes, tant célébrés en Occident, étaient avant tout porteurs d'un impératif moral : le respect de la volonté populaire bafouée par des régimes jugés impies. Après Abou Ghraib, Guantánamo, les corans profanés, les drones tueurs de civils et bien d'autres agressions, quel musulman peut comprendre que les pouvoirs publics n'aient, en France et aux États-Unis, d'autre réaction que de fournir aux boutefeux une protection policière ? Pourquoi, si les seins de Kate Middleton ont valu à Closer une condamnation, aucune plainte contre Charlie Hebdo ou contre le producteur de L'Innocence des musulmans n'a-t-elle la moindre chance d'aboutir ? Seule réponse : la liberté est en Occident une norme intouchable, quitte à devenir elle-même liberticide. Et meurtrière. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Un sacrilège immonde

Article précédent :
Tunisie : adieu libertés ?

Réagir à cet article

International

Justice : Tournaire, Sarkozy, Bolloré et... la Côte d'Ivoire

Justice : Tournaire, Sarkozy, Bolloré et... la Côte d'Ivoire

Serge Tournaire l'Africain ? Le juge français qui enquête sur un financement présumé de Sarkozy par Kadhafi pour la campagne présidentielle de 2007 s'intéresse de plus en plus au continent.[...]

Francophonie : Buyoya au Canada, grata ou non grata ?

Invité au Canada, le candidat burundais à la succession d'Abdou Diouf à la tête de la Francophonie, Pierre Buyoya, va essayer de prouver qu'il n'est pas interdit de séjour dans ce pays pour cause[...]

À Paris, deux expositions réconcilient la France et le Maroc

Deux grandes expositions sont programmées au Louvre et à l'Institut du monde arabe sur le Maroc à partir de la mi-octobre. Rabat et Paris se reconnectent loin de la brouille diplomatique.[...]

États-Unis : Obama contre le Califat

Pour annihiler les jihadistes de l'État islamique, en Irak comme en Syrie, le président américain, Barack Obama, doit s'appuyer sur une large coalition internationale. Pas évident, car les[...]

Quand Gérard Depardieu tuait deux lions en Afrique, par "légitime défense"

Dans une interview au magazine "So Film", l'acteur français Gérard Depardieu révèle qu'il a abattu deux lions lors d'un voyage en Afrique. "Légitime défense",[...]

Ebola : la mobilisation internationale suscite l'espoir en Afrique de l'Ouest

Les pays ouest-africains les plus touchés par Ebola espèrent un tournant grâce à l'aide militaire promise mardi par les États-Unis. Autre motif d'espoir : l'examen, ce jeudi, par le Conseil de[...]

Stanley Nelson : "Obama n'a rien changé à la situation des Noirs"

Le réalisateur américain, Stanley Nelson, a présenté pour la première fois en France son documentaire "Freedom Summer" au Festival international des films de la diaspora[...]

Inde : la nouvelle usine du monde ?

"Made in India" : c'est le mot d'ordre du nouveau gouvernement nationaliste, qui s'inspire du modèle chinois pour relancer l'emploi, la croissance et les exportations. Plus facile à dire qu'à[...]

Libye - France : un cousin de Kadhafi accuse Sarkozy d'avoir perçu des fonds du "Guide" en 2007

Dans un entretien publié mercredi par "L’Express", l'ancien diplomate Ahmed Kadhaf al-Dam, un cousin de l’ancien "Guide" libyen Mouammar Kadhafi, affirme que Nicolas Sarkozy a bel et bien[...]

Ebola : le plan d'Obama en six questions

Barack Obama a annoncé mardi soir le déploiement de 3 000 militaires américains en Afrique de l'Ouest pour lutter contre la propagation d'Ebola. Point par point, voici ce que prévoit Washington pour[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex