Extension Factory Builder
21/09/2012 à 16:52
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
À Sandton, près de Jo'burg en janvier. À Sandton, près de Jo'burg en janvier. © AFP

Sur décision de la justice sud-africaine, l'ancien président malgache ne peut plus quitter Johannesburg, où il vit depuis trois ans. Pretoria lâcherait-il son protégé ?

C'est un nouveau coup dur pour Marc Ravalomanana. Déjà condamné par contumace aux travaux forcés dans son pays, l'ancien président malgache, en exil en Afrique du Sud depuis qu'il a été chassé du pouvoir en mars 2009, est également dans la ligne de mire de la justice sud-africaine.

Le 12 septembre, l'on a appris que les autorités judiciaires lui avaient demandé de ne pas quitter Johannesburg, la ville où il vit avec une partie de sa famille, et de leur remettre son passeport. Un mois plus tôt, la justice avait ouvert une enquête pour crimes contre l'humanité, à la suite de la plainte d'une association malgache visant la tuerie du 7 février 2009, au cours de laquelle des dizaines de manifestants avaient péri sous les balles, devant la présidence. Le voilà donc empêché de se déplacer. Il lui sera difficile désormais de répéter à ses partisans, qui se réunissent régulièrement à Antananarivo, qu'il rentrera bientôt au pays. « C'est une tentative désespérée, malhonnête et malveillante visant à empêcher Marc Ravalomanana de retourner à Madagascar pour se présenter à la prochaine élection présidentielle [prévue en mai 2013, NDLR] », dénonce Me Brian Currin, son avocat.

Agacement

L'offensive juridique des partisans d'Andry Rajoelina, le président de la transition, n'est pas anodine. Jusqu'à présent, l'Afrique du Sud était, avec les États-Unis, l'un des derniers soutiens de poids de Ravalomanana sur le plan diplomatique. « En l'attaquant dans son pays d'accueil, on l'affaiblit », croit savoir un proche de Rajoelina, et ce même si Pretoria rappelle que la justice sud-africaine est indépendante.

De fait, le soutien de l'Afrique du Sud à Ravalomanana a perdu de sa force depuis longtemps. « Depuis deux ans au moins, les autorités montrent des signes d'agacement à son égard, note un diplomate en poste à Tana. Ils aimeraient bien ne plus l'avoir dans les pattes. » Pretoria goûte assez peu ses sorties intempestives dans les médias et à l'adresse de ses partisans à Madagascar, s'irrite de sa volonté farouche de se présenter à la prochaine élection présidentielle, et n'a toujours pas digéré ses tentatives de rentrer au pays sans qu'aucun responsable sud-africain n'en soit averti. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

AUTRES

Nigeria : une fillette de 10 ans arrêtée avec une ceinture d'explosifs à Katsina

Nigeria : une fillette de 10 ans arrêtée avec une ceinture d'explosifs à Katsina

Les autorités nigérianes ont annoncé mercredi l'arrestation d'une fillette de dix ans portant une ceinture d'explosifs à Katsina, dans le nord du pays. En moins d'une semaine, la ville voisine de Kano[...]

Libye : une infirmière philippine enlevée et violée par un groupe armé à Tripoli

Une infirmière philippine a été enlevée et violée à Tripoli mercredi par un groupe armé. Elle a été libérée au bout de quelques heures.[...]

Ebola : le Royaume-Uni et la Chine craignent la propagation du virus

Tandis que l’épidémie d’Ebola continue de s’étendre en Afrique de l’Ouest, Médecins sans frontières (MSF) a déclaré mercredi le virus “hors de control[...]

Football : le Belge d'origine congolaise Romelu Lukaku à Everton pour 5 ans

Malgré une prestation en demi-teinte avec les Diables rouges lors de la phase finale de la Coupe du monde 2014 au Brésil, l'attaquant belge d'origine congolaise Romelu Lukaku devrait signer pour cinq ans à Eve[...]

Afflux de milliers de migrants libyens à la frontière tunisienne

Fuyant les combats entre milices à Tripoli ou Benghazi, plusieurs milliers de Libyens tentent de passer la frontière tunisienne, ce qui pose des problèmes sanitaires et sécuritaires.[...]

Nigeria : nouvel attentat-suicide à Kano, le sixième en moins d'une semaine

Kano, dans le nord du Nigeria, a été frappé mercredi par un nouvel attentat, le sixième en moins d'une semaine. Une femme kamikaze s'est faite exploser dans une faculté de la ville faisant, sel[...]

Rwanda : perpétuité requise contre Joel Mutabazi, ex-membre de la garde présidentielle de Kagamé

Le parquet de Kigali a requis mercredi la prison à perpétuité contre le lieutenant Joel Mutabazi, ex-membre de la garde présidentielle rwandaise, livré en octobre 2013 par l'Ouganda au Rwanda m[...]

Ramadan 2014 : plus de 215 millions de tweets échangés dans le monde !

D'année en année, le ramadan prend de plus en plus d'ampleur sur les réseaux sociaux : 215 millions de tweets en 2014 contre 74 millions en 2013. Et aucun pays n'est épargné.[...]

Sénégal : Macky Sall et le mandat de cinq ans

Macky Sall a promis de faire passer le mandat présidentiel de 7 à 5 ans, mais va-t-il tenir parole ? Et si oui, quand ?[...]

Du Maroc à l'Égypte, opération barricades contre le terrorisme

Face à la menace de multiples groupes armés, les pays d'Afrique du Nord se retranchent derrière leurs frontières. Mais la nécessité de passer à l'offensive se fait de plus e[...]

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposé depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les utili[...]

Congo : Annette Kouamba Matondo, caméra au poing

Déterminée et combattante, cette femme de culture installée à Brazzaville explore la société congolaise dans des courts-métrages engagés.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers