Extension Factory Builder
21/09/2012 à 16:52
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
À Sandton, près de Jo'burg en janvier. À Sandton, près de Jo'burg en janvier. © AFP

Sur décision de la justice sud-africaine, l'ancien président malgache ne peut plus quitter Johannesburg, où il vit depuis trois ans. Pretoria lâcherait-il son protégé ?

C'est un nouveau coup dur pour Marc Ravalomanana. Déjà condamné par contumace aux travaux forcés dans son pays, l'ancien président malgache, en exil en Afrique du Sud depuis qu'il a été chassé du pouvoir en mars 2009, est également dans la ligne de mire de la justice sud-africaine.

Le 12 septembre, l'on a appris que les autorités judiciaires lui avaient demandé de ne pas quitter Johannesburg, la ville où il vit avec une partie de sa famille, et de leur remettre son passeport. Un mois plus tôt, la justice avait ouvert une enquête pour crimes contre l'humanité, à la suite de la plainte d'une association malgache visant la tuerie du 7 février 2009, au cours de laquelle des dizaines de manifestants avaient péri sous les balles, devant la présidence. Le voilà donc empêché de se déplacer. Il lui sera difficile désormais de répéter à ses partisans, qui se réunissent régulièrement à Antananarivo, qu'il rentrera bientôt au pays. « C'est une tentative désespérée, malhonnête et malveillante visant à empêcher Marc Ravalomanana de retourner à Madagascar pour se présenter à la prochaine élection présidentielle [prévue en mai 2013, NDLR] », dénonce Me Brian Currin, son avocat.

Agacement

L'offensive juridique des partisans d'Andry Rajoelina, le président de la transition, n'est pas anodine. Jusqu'à présent, l'Afrique du Sud était, avec les États-Unis, l'un des derniers soutiens de poids de Ravalomanana sur le plan diplomatique. « En l'attaquant dans son pays d'accueil, on l'affaiblit », croit savoir un proche de Rajoelina, et ce même si Pretoria rappelle que la justice sud-africaine est indépendante.

De fait, le soutien de l'Afrique du Sud à Ravalomanana a perdu de sa force depuis longtemps. « Depuis deux ans au moins, les autorités montrent des signes d'agacement à son égard, note un diplomate en poste à Tana. Ils aimeraient bien ne plus l'avoir dans les pattes. » Pretoria goûte assez peu ses sorties intempestives dans les médias et à l'adresse de ses partisans à Madagascar, s'irrite de sa volonté farouche de se présenter à la prochaine élection présidentielle, et n'a toujours pas digéré ses tentatives de rentrer au pays sans qu'aucun responsable sud-africain n'en soit averti. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

AUTRES

Algérie - Sonatrach : Chakib Khelil à découvert

Algérie - Sonatrach : Chakib Khelil à découvert

Soupçonné de corruption dans l'affaire Sonatrach, l'ancien ministre de l'Énergie a tenté en vain d'empêcher la justice suisse de transmettre à Alger des informations sur ses comptes[...]

Thaïlande : splendeurs et misères du clan Shinawatra

Comme Thaksin, son frère, Yingluck a été renversée par un coup d'État militaire. Depuis près d'un an, la junte au pouvoir s'acharne contre elle. Finira-t-elle derrière les b[...]

"Ce qui nous somme" : 30 Marocains contre la haine

Plus d'un mois après les tragiques événements de Paris, trente intellectuels réagissent, dans un ouvrage collectif. Pour que la haine n'ait pas le dernier mot.[...]

L'Italie enregistre un nombre record de migrants clandestins venus d'Afrique par la mer

Le nombre de migrants clandestins qui a traversé la Méditerranée entre l’Afrique et l’Italie a explosé au début de l'année 2015 : une hausse de 43 % par rapport à l&rsq[...]

Après le Sénégal, le "JT rappé" débarque en Côte d'Ivoire

Véritable succès populaire au Sénégal depuis bientôt deux ans, le "JT rappé" s'est exporté en Côte d'Ivoire. Aux manettes de ce nouveau programme d'information tout e[...]

La propagande de Daesh et le fantasme de la venue du Mahdi, "sauveur des musulmans"

Qui est Al-Mahdi, "le sauveur de tous les musulmans" dont de nombreuses vidéo de propagande jihadiste prophétisent la venue prochaine ? Décryptage de l'islamologue Soheib Bencheikh.[...]

Areva au Niger : plan social d'envergure sur le site d'Imouraren

La grande majorité des salariés de la filiale nigérienne d'Areva ont appris la situation délicate de l'entreprise marquée par d'importantes pertes en 2014. Dans une lettre, signée du di[...]

Algérie : les manifestations se poursuivent contre l'exploitation du gaz de schiste dans le Sud

Les manifestants opposés à l'exploitation du gaz de schiste ne désarment pas. Ils ont repris jeudi leur sit-in à In-Salah, près du premier site d'exploration dans le Sahara algérien, que[...]

Côte d'Ivoire : les Éléphants champions d'Afrique à Abidjan contre la Guinée Équatoriale et la Bolivie

Championne d’Afrique en titre, la Côte d’Ivoire disputera deux matches amicaux à Abidjan les 26 et 29 mars, face à la Guinée Équatoriale et la Bolivie.[...]

Assia Djebar, une académicienne artiste

* Clothilde Monat est auteur, journaliste et professeur de Lettres au Lycée français d'Abu Dhabi. À l'annonce du décès de l’académicienne Assia Djebar, je me souviens de cette fe[...]

Daniel Ona Ondo : "L'économie du Gabon est assez solide pour résister au choc pétrolier"

Nouveau mode de gestion, réduction des dépenses dans certains secteurs, diversification des modalités de financement des chantiers... Le Premier ministre explique les choix de l'exécutif. Et sai[...]

Algérie : sexisme et misogynie à l'Assemblée contre la réforme du code de la famille

Le député algérien Mohamed Daoui (islamiste) a déclaré mardi devant l’Assemblée populaire nationale (APN) que les Algériennes "étaient responsables des violences q[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches

Jeune Afrique TV

Toutes les vidéos
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2697p018.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2697p018.xml0 from 172.16.0.100