Extension Factory Builder
17/09/2012 à 17:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Audience espérée du télé-crochet : 180 millions de téléspectateurs. Audience espérée du télé-crochet : 180 millions de téléspectateurs. © Castel Live Opera

Une Star Academy à l'africaine, le concept n'est pas nouveau. Mais le soutien de Castel, géant des boissons, pourrait faire la différence.

« On pourra chanter du Adele, mais sur scène il y aura des percussions et un balafon ! C'est vraiment une émission africaine ! » Emmanuel Le Juez et Olivier Louyot, les producteurs exécutifs du Castel Live Opera, nouveau télé-crochet panafricain du moment, en sont persuadés, leur programme détonnera. Pourtant, le pitch de l'émission tient en une question : qui, parmi huit candidats issus d'autant de pays africains francophones, sera le talent musical de l'année 2012 ? Au premier abord donc, le concept est classique, pour ne pas dire éculé. Sur le continent, de nombreux pays (Afrique du Sud, Mali...) ont déjà une version nationale ou régionale (Maghreb) de ce type de programme. Une Star Academy à l'échelle panafricaine, Africa Star, avait même été lancée en 2008. Coproduite par Claudy Siar, animateur sur Radio France Internationale, l'émission s'est arrêtée en 2010, faute de financements.

Sponsor

La vraie surprise du Castel Live Opera se situe dans son business model, puisque, dans cette aventure, les pragmatiques producteurs exécutifs sont associés à Castel Beer. Cette filiale du groupe Castel, géant des boissons alcoolisées et gazeuses, produit entièrement l'émission. De quoi être à l'abri financièrement pour les exécutants - qui ne veulent pas communiquer leur budget - et profiter du réseau d'une entreprise implantée en Afrique depuis 1947. Les huit pays participants sont sans surprise ceux où l'industriel est le plus présent : Bénin, Burkina Faso, Centrafrique, Côte d'Ivoire, Gabon, Madagascar, RD Congo et Togo. « Certes, l'entreprise s'en sert comme outil de communication, mais nous sommes totalement libres au niveau éditorial et artistique », tient cependant à préciser Emmanuel Le Juez.

Au total, entre avril et juillet, près de 18 000 candidats ont été auditionnés. Avec chaque fois l'aide logistique des filiales de Castel et de personnalités locales. Ces castings, qui ont fait l'objet d'une série de reportages, sont diffusés depuis le 3 août sur les principales chaînes privées ou publiques des pays participants, auxquelles s'ajoutent celles de la Guinée et du Cameroun.

Lors de cette étape, les candidats ont dû interpréter à la fois un standard international et une chanson traditionnelle. « Quand, en Côte d'Ivoire ou en RD Congo, les candidats choisissaient surtout des titres d'Adele ou de Corneille, à Madagascar, c'était Joe Dassin et Demis Roussos ! » sourit encore Emmanuel Le Juez. Certains participaient à leur premier concours et testaient simplement leur niveau. Mais, pour d'autres, l'enjeu était bien différent. « Ce type d'audition se prépare, on ne vient pas pour perdre ! » témoigne Maï-Lethicia, une candidate gabonaise.

Jury

Enregistrés à partir de ce mois de septembre à Abidjan, les prime times seront diffusés dans la foulée, dès le 12 octobre. L'énergique Coumba Gawlo, artiste sénégalaise, et Yves de Mbella, animateur télé et radio camerounais officiant en Côte d'Ivoire, formeront le jury chargé de noter les apprentis chanteurs. À la clé pour le gagnant : 15 millions de F CFA (près de 23 000 euros) et la production d'un album.

L'Afrique, un marché juteux

Castel est le numéro deux de la bière et des boissons en Afrique. Ses nombreuses filiales (dont Brasseries et Glacières internationales) sont implantées dans vingt pays du continent. Groupe familial, il ne communique aucun chiffre global et cultive le secret. Au début de l'année, des rumeurs, démenties par la suite, annonçaient le rachat de ses activités sur le continent par le sud-africain SAB Miller, dont il est à la fois le partenaire - un accord a été signé en 2001 - et le concurrent. La valeur de ces dernières était alors estimée à 4,7 milliards d'euros.

Reste à voir si l'émission permettra réellement aux jeunes talents d'éclore ou si, comme tant d'autres, elle ne servira au final qu'à alimenter les rangs - déjà bien garnis - des chanteurs éphémères de télé-crochets musicaux. Avec une audience potentielle estimée à 180 millions de téléspectateurs (sur l'ensemble des pays diffuseurs), tous les espoirs sont néanmoins permis.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Sur le même sujet
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Afrique Subsaharienne

Internet en accès libre en Afrique, bientôt une réalité ?

Internet en accès libre en Afrique, bientôt une réalité ?

Facebook a lancé jeudi l'application mobile Internet.org destinée à permettre un accès gratuit à quelques services de base sur internet. Pour l'instant, elle n'est accessible qu'en Zambie.[...]

Niger : de si précieux services de renseignement

Consacré aux services de renseignement (SR) du Niger, ce billet de Laurent Touchard* présente quels sont leurs organismes, leur rôle, les défis auxquels ils aujourd'hui confrontés, alors que[...]

Soudan du Sud : la reprise des négociations entre Kiir et Machar reportée au 4 août

Initialement prévue pour cette semaine, la reprise des négociations pour mettre fin à la guerre civile au Soudan du Sud aura finalement lieu le 4 août.[...]

Gastronomie sud-africaine : Kobus Botha, captain Barbecue !

Ogre sympathique et farceur, le Sud-Africain Kobus Botha fait découvrir aux Français la gastronomie populaire de son pays. Sa spécialité ? Le braai.[...]

"L'ombre d'une différence" : et il est comment le dernier Sefi Atta ?

Dans la même veine que son best-seller Le meilleur reste à venir, couronné par le prix Wole-Soyinka en 2006, le dernier livre de Sefi Atta nous fait vivre les questionnements d'une trentenaire[...]

Côte d'Ivoire : payez (mieux) ceux que vous publiez !

Le Conseil national de la presse exige des éditeurs qu’ils appliquent la convention collective et augmentent le salaire des journalistes. OK, disent les patrons, mais pas avant 2015.[...]

Centrafrique : le calvaire des réfugiés musulmans au Tchad, au Cameroun et en RDC

Plus de 500 000 personnes ont été déplacées en raison de la crise centrafricaine, selon Médecins sans frontières (MSF). Dans un rapport alarmant, l'ONG dénonce le désastre[...]

Ouganda : la loi anti-homosexualité annulée par la Cour constitutionnelle

Estimant que le quorum exigé par la Constitution lors du vote au Parlement n'avait pas été atteint, la Cour constitutionnelle ougandaise a annulé vendredi une loi anti-homosexualité[...]

RDC - Généalogie : dans la famille Kabila, je demande... les enfants du Mzee

Plus d'une décennie après la mort de Laurent-Désiré Kabila, les personnes se réclamant de sa filiation continuent de se déchirer. Entre Étienne, qui se dit "fils[...]

Afrique du Sud : une girafe a-t-elle subi le même sort que dans "Very Bad Trip 3" ?

Transportée à l’arrière d’un camion sur une autoroute en Afrique du Sud, une girafe serait morte jeudi après que sa tête a heurté un pont. La société sud-africaine[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers