Extension Factory Builder
14/09/2012 à 17:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un car accidenté dans le nord du Maroc, en septembre 2010. Un car accidenté dans le nord du Maroc, en septembre 2010. © AFP

Mauvais état des infrastructures et des véhicules, comportement dangereux des conducteurs... Du Maroc à l'Égypte, l'insécurité routière fait des ravages.

C'est l'accident le plus grave jamais survenu au Maroc. Ce 4 septembre à l'aube, l'autocar était en route pour Marrakech, et avait franchi le col de Tizi-n-Tichka, le plus haut du pays. Après une chute de 150 m dans un ravin, 42 personnes sont mortes et 25 autres ont été blessées. Le lendemain, Aziz Rabbah, le ministre de l'Équipement et des Transports, annonçait la création « d'une cellule de réflexion sur les moyens de lutter contre les accidents de la route ».

Au Maroc comme dans tout le monde arabe, la sécurité routière est un problème récurrent. Dans le royaume, les accidents ont causé quelque 4 222 décès et fait près de 10 000 blessés graves en 2011. Soit 13 morts par jour, et une personne blessée toutes les 7 minutes. En France la même année, on a compté 3 963 victimes pour une population deux fois plus importante.

La situation est aussi inquiétante chez les voisins algérien, tunisien et égyptien. En 2011, l'Algérie était classée au 4e rang mondial des accidents de la circulation. La même année, 1 485 Tunisiens périssaient sur les routes. En Égypte, près de 5 983 personnes ont perdu la vie ainsi en 2010.

Alcootest

Si le mauvais état des infra­structures et les dysfonctionnements des véhicules sont jugés responsables dans bien des cas, la cause principale des accidents reste trop souvent « l'élément humain ». C'est-à-dire le conducteur qui refuse de mettre sa ceinture de sécurité, téléphone au volant et ne respecte ni la signalisation, ni les interdictions de dépasser, ni les limitations de vitesse.

Face à cette situation, les campagnes de sensibilisation, le renforcement des contrôles et le durcissement des législations semblent lamentablement échouer. Au Maroc, en 2010, après l'adoption d'un nouveau code de la route instaurant des amendes plus sévères, des radars et même un alcootest (une première dans un pays où l'on estime - à tort - que les citoyens ne boivent pas puisqu'ils sont musulmans), le nombre de victimes avait pourtant sensiblement diminué. Mais les conducteurs avaient rapidement appris à composer avec les nouvelles règles, pour mieux les transgresser.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Livre : syrie d'Amérique

Article précédent :
Québec : amère victoire

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Mokhtar Belmokhtar, 'le Ben Laden du Sahara'

Mokhtar Belmokhtar, "le Ben Laden du Sahara"

Le journaliste mauritanien Lemine Ould M. Salem publie une enquête sur le jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar. Édifiant.[...]

Fin de campagne présidentielle tendue en Tunisie

La campagne pour le scrutin présidentiel du dimanche 23 novembre s'est achevée en Tunisie dans un climat délétère. Pourtant, selon la Constitution, les prérogatives du chef de[...]

Blaise Compaoré a quitté la Côte d'Ivoire pour le Maroc

L'ancien président burkinabè, Blaise Compaoré, qui a démissionné le 31 octobre avant de s'exiler en Côte d'Ivoire, a quitté Yamoussoukro pour le Maroc.[...]

GES 2014 : Marrakech se fait capitale mondiale de l'entrepreneuriat

 Chefs d'Etats, grands patrons, ministres, jeunes entrepreneurs... Ils sont tous venus à Marrakech pour participer à la cinquième édition du Sommet Global de entrepreneuriat, la première du[...]

Justice : deux Mauritaniens condamnés à mort pour l'assassinat des touristes français en 2007

Deux Mauritaniens ont été condamnés à mort par la cour d'appel du tribunal de Nouakchott, pour l'assassinat de quatre touristes français en 2007, a-t-on appris mercredi.[...]

Diplomatie : le président turc Recep Tayyip Erdogan est en visite à Alger

Recep Tayyip Erdogan effectuait, mercredi et jeudi, une visite officielle en Algérie, accompagné d'une forte délégation de ministres et d'hommes d'affaires. Un sommet Turquie-Afrique se tient en ce[...]

Football - Algérie : joue-la comme Gourcuff...

Nommé juste après le glorieux Mondial des Fennecs, le successeur du bouillant Vahid Halilhodzic n'avait jusque-là jamais dirigé de sélection nationale. Pour un coup d'essai, c'est un coup[...]

Immigration : dans quels pays de l'Union européenne sont naturalisés les Africains ?

De quels pays africains sont originaires les nouveaux naturalisés de l'Union européenne ? Grâce aux données d'Eurostat, l'office statistique de l'UE, "Jeune Afrique" fait le point.[...]

Israël : les fous du Temple

À l'origine des tensions actuelles à Jérusalem, le courant messianique juif ne cesse de gagner du terrain. Et menace d'enterrer toute perspective de paix avec le monde arabe.[...]

Tunisie : Ben Ali, Leïla et le 14 janvier

Depuis son exil en Arabie saoudite, le président tunisien déchu Zine el-Abidine Ben Ali finalise la rédaction de ses Mémoires. Sa version de la journée du 14 janvier 2011 est attendue avec[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers