Extension Factory Builder
12/09/2012 à 18:10
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Bill Clinton accueillant Barack Obama à la convention de Charlotte, le 6 septembre. Bill Clinton accueillant Barack Obama à la convention de Charlotte, le 6 septembre. © Sipa

Une quarantaine de personnalités politiques du continent ont assisté à la convention de Charlotte et à l'investiture officielle de Barack Obama pour la présidentielle de novembre.

« Donner aux dirigeants du monde entier l'occasion de voir de près le processus démocratique américain. » Tel est, pour Madeleine Albright, ancienne secrétaire d'État de Bill Clinton et présidente de l'ONG National Democratic Institute (NDI), le sens de la présence des 350 personnalités étrangères à la convention nationale démocrate organisée du 3 au 6 septembre à Charlotte (Caroline du Nord). Une quarantaine d'entre elles sont venues d'Afrique. « Par souci d'équilibre, nous avons tenu à inviter les représentants des partis au pouvoir ainsi que ceux de l'opposition », s'empresse de préciser Chris Fomunyoh, directeur régional au NDI.

Les Africains conviés à cet événement ont ainsi assisté, le 6 septembre, à l'investiture officielle de Barack Obama comme candidat du Parti démocrate pour la présidentielle du 6 novembre. « On a vu le rêve américain dans toute sa splendeur, raconte Sidya Touré, l'ancien Premier ministre guinéen, présent à la cérémonie. J'ai été ému par le discours de Julian Castro [maire de San Antonio, Texas, NDLR]. Ce jeune leader démocrate d'origine hispanique nous a démontré à travers son dur parcours qu'aux États-Unis chacun, quelle que soit son origine sociale, peut accomplir ses rêves à force de travail et de détermination. »

Modèle américain

À l'instar de Barack Obama en 2004 à Boston, c'est ce Latino de 37 ans qui a prononcé à Charlotte le keynote speech, l'un des discours phares de la convention. « Preuve qu'ici le renouvellement de l'élite du parti est une machinerie permanente, observe Vital Kamerhe, ancien président de l'Assemblée nationale de la RD Congo. Nous autres Africains devons nous en inspirer. Encourager davantage, dans nos partis, les débats internes pour favoriser l'émergence de nouvelles figures. »

Un modèle américain également salué par Jaynet Kabila, députée congolaise et soeur du président. « Les échanges ont surtout porté sur l'avenir des États-Unis, et non sur des intérêts particuliers », relève-t-elle. « C'est différent de chez nous, où on se bat parfois comme des chiffonniers », ajoute Sarah Serémé, élue du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), parti au pouvoir au Burkina Faso.

Si Soumaïla Cissé applaudit lui aussi cette « démonstration d'une démocratie américaine apaisée, sans partisanisme béat », l'ancien ministre malien, dont le nord du pays est contrôlé par des groupes islamistes, estime que la politique africaine des États-Unis constituait le talon d'Achille de cette convention. « Il n'y a pratiquement pas été question de la lutte contre le terrorisme », lâche-t-il. Avec un brin de frustration. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Méditerranée : 3 690 migrants secourus samedi, nouvelles opérations en cours

Méditerranée : 3 690 migrants secourus samedi, nouvelles opérations en cours

Les garde-côtes italiens ont annoncé dimanche matin avoir coordonné les secours de 3 690 migrants samedi en Méditerranée, alors que de nouvelles opérations étaient en cours dans la m[...]

Boxe : Mayweather remporte le "combat du siècle" et touche le jackpot

Floyd Mayweather a encore bien géré son affaire: il est resté invaincu, a unifié la catégorie des welters et va recevoir, au bas mot, 120 millions de dollars, sans vraiment avoir[...]

Plus de 3400 migrants secourus en Méditerranée

Un total de 3427 migrants ont été secourus samedi en mer Méditerranée, après une série de naufrages meurtriers en avril. Les opérations de sauvetage se sont principalement[...]

Grande-Bretagne : Kate, princesse de Cambridge, a accouché d'une fille

L'épouse du prince William, Kate, a accouché samedi matin d'une petite fille, quatrième dans l'ordre de succession au trône, a annoncé le palais de Kensington, une nouvelle qui a[...]

Etats-Unis : six policiers de Baltimore inculpés du meurtre de Freddie Gray

La mort de Freddie Gray, décédé une semaine après son interpellation musclée à Baltimore, est un "homicide" et six policiers sont poursuivis, a annoncé vendredi la[...]

Boxe : Pacquiao-Mayweather, le "combat du siècle" qui met les précédents KO

Jamais dans l'histoire de la boxe un combat n'a généré autant d'attention, d'attente et de millions: le choc entre Manny Pacquiao et Floyd Mayweather samedi à Las Vegas relègue les autres[...]

Français, néocons et fiers de l'être... comme Philippe Val

"Émigré, émigré, reste là, t'en vas pas ! Maint'nant qu't'es installé, mon vieux tu es chez toi chez moi..."[...]

Racisme : les habitants noirs de Baltimore se méfient depuis longtemps de leur police

Pierre Estep avait 16 ans quand un policier de Baltimore l'a mis en joue en plein visage, ce qui ne l'a pas vraiment incité à aimer les forces de l'ordre.[...]

Viols sur mineurs en Centrafrique : un scandale potentiellement dévastateur pour la France

L'armée française, habituée aux interventions en Afrique, fait face à un scandale aux effets potentiellement dévastateurs à la suite d'accusations d'enfants selon lesquels des soldats[...]

Peine de mort - Arabie saoudite : vers un macabre record de décapitations ?

Condamnés à mort pour meurtre et trafic de drogue, deux Saoudiens ont été décapités au sabre jeudi en Arabie saoudite. Ce qui porte à 71 le nombre d'exécutions dans ce pays[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2696p014_01.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2696p014_01.xml0 from 172.16.0.100