Extension Factory Builder
04/09/2012 à 20:21
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Amado Boudou et Cristina Kirchner à Buenos Aires, en décembre 2011. Amado Boudou et Cristina Kirchner à Buenos Aires, en décembre 2011. © AFP

Amado Boudou a longtemps tenu la corde pour succéder à Cristina Kirchner en 2015. Las, le flamboyant vice-président argentin - il roule en Harley-Davidson - aime peut-être un peu trop l'argent...

Il y a encore quelques mois, Amado Boudou était l'homme le plus populaire d'Argentine. Atout maître, ou supposé tel, de Cristina Kirchner, le vice-président est aujourd'hui accusé d'enrichissement illicite, de trafic d'influence et de blanchiment d'argent. La justice lui reproche notamment une augmentation de 64 % de son patrimoine entre 2009 et 2010, alors qu'il était ministre de l'Économie. À en croire la revue américaine Foreign Policy, il est l'un des vice-présidents les plus controversés au monde.

Le 22 août, avec l'approbation des sénateurs et des députés, Kirchner a exproprié l'imprimerie Ciccone Calcográfica, que Boudou aurait, en 2010, aidée à échapper à la faillite en lui attribuant un contrat d'impression de billets de banque pour le compte de l'État. Il affirme aujourd'hui être victime d'un coup monté par les médias. Un spot publicitaire a même été lancé par la télévision d'État pour voler à son secours. Le gouvernement justifie pour sa part la nationalisation par la nécessité pour l'État de recouvrer sa souveraineté monétaire. Mais l'opposition n'y voit qu'un moyen de garantir l'impunité pénale du vice-président.

Enrichissement illicite

Pendant ce temps-là, les - mauvaises ? - langues se délient. Selon certains, la veuve de Néstor Kirchner aurait choisi Boudou non pour ses compétences mais parce qu'elle avait une liaison avec lui. Le vice-président s'affiche depuis 2009 avec Agustina Kämpfer, une journaliste (chaîne CN23) de vingt ans sa cadette, elle aussi accusée d'enrichissement illicite...

Quoi qu'il en soit, fort de son expérience à la tête de l'Administration nationale de la Sécurité sociale - en 2008, il a renationalisé les fonds de pension et de retraite -, Boudou, que ses amis appellent « Aimé » en raison de ses origines françaises, a indiscutablement contribué à la réélection de Kirchner, en octobre 2011. Pendant la campagne, on l'a vu parcourir les rues de Buenos Aires en Harley-Davidson et enchaîner les meetings guitare à la main. Ancien DJ, il a d'ailleurs, dans les années 1980, créé un festival de rock dans la ville côtière de Mar del Plata, où il a grandi.

Le destin d'Amado Boudou, en qui beaucoup voyaient le candidat idéal pour succéder à Kirchner en 2015, peut-il basculer (dans le mauvais sens) ? Pour l'instant, la présidente continue d'apparaître à ses côtés lors de toutes les manifestations officielles

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

États-Unis : retour sur les destins brisés de neuf citoyens africains-américains

États-Unis : retour sur les destins brisés de neuf citoyens africains-américains

Depuis le meurtre de Michael Brown, le 9 août dernier à Ferguson, les États-Unis vivent une nouvelle fois au rythme des tensions raciales. Une situation que le pays a connue à de multiples reprises dep[...]

Isis, la lingerie britannique du même nom que l'État islamique

La chaîne britannique de dessous érotiques Ann Summers vient de lancer une collection de lingerie fine nommée Isis, l’acronyme en anglais de l’État islamique. La porte-parole de la marque a[...]

France : premier Conseil des ministres pour le gouvernement "Valls II"

Le gouvernement "Valls II" se réunit ce mercredi pour son premier Conseil des ministres, purgé de l'aile gauche du PS pour assumer la "ligne" sociale-libérale voulue par un[...]

Ebola : British Airways suspend ses vols vers le Liberia et la Sierra Leone jusqu'en décembre

British Airways a annoncé mardi maintenir la suspension de ses vols à destination et depuis le Liberia et la Sierra Leone jusqu'à la fin de 2014. La compagnie aérienne a pris cette décision en[...]

Barack Obama souhaite intensifier la lutte contre le jihadisme en Syrie

Les États-Unis ont décidé d’intensifier leur lutte contre les islamistes ultraradicaux en Syrie. Si le président américain Barack Obama n’a pas encore pris de décision[...]

Ukraine : Washington dénonce une "escalade significative"

Les "incursions militaires" de la Russie en Ukraine constituent une "escalade significative", a affirmé la Maison Blanche lundi soir après que Kiev a annoncé la capture de soldats russes[...]

Ebola : "La lutte pour vaincre le virus n'est pas une bataille, mais une guerre"

Selon le Dr David Nabarro, coordinateur de l'ONU contre l'épidémie Ebola qui sévit en Afrique de l'Ouest, la "guerre" contre le virus n'est "pas gagnée" et pourrait prendre six[...]

Syrie : libération d'un otage américain enlevé il y a deux ans par Al-Qaïda

Le secrétaire d’État américain John Kerry a annoncé dimanche la libération de Peter Theo Curtis, un ressortissant américain enlevé il y a deux ans par la branche[...]

Contre Ebola, douche froide et buzz viral

Le "Ice Bucket Challenge" fait rage sur la planète. Des personnalités de toutes sphères se prêtent à ce défi du seau glacé. L’Afrique, elle, navigue entre suivisme et[...]

États-Unis : ville noire, pouvoir blanc

Des émeutes de Watts en 1965 à celles de Ferguson, le cercle vicieux se perpétue : bavure, colère, répression, le tout sur fond d'inégalités. Rien n'aurait donc[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex