Extension Factory Builder
07/09/2012 à 15:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
DSK pendant la lecture de l'acte d'accusation, à Manhattan, le 16 mai. DSK pendant la lecture de l'acte d'accusation, à Manhattan, le 16 mai. © Shannon Stapleton / Reuters

Le personnage de Dominique Strauss-Kahn a déjà inspiré plusieurs romans, une série télé et même un film porno. Et voilà qu'Abel Ferrara, le sulfureux réalisateur new-yorkais, succombe à son tour !

Selon la chaîne américaine CNN, ses avocats négocieraient un accord financier avec les conseils de Nafissatou Diallo afin d'éviter un procès civil. Le dossier du Carlton de Lille, dans lequel il a été mis en examen pour proxénétisme aggravé, suit son cours. Et, selon la presse people, il est séparé d'Anne Sinclair. Fascinant et répulsif, DSK reste un anti(h)éros malgré lui.

Dans Les Strauss-Kahn, la biographie que Raphaëlle Bacqué et Ariane Chemin consacrent à son couple, il est « un jouisseur sans destin » - le mot, cruel, serait de François Mitterrand. Dans Chaos brûlant, le nouveau roman de Stéphane Zagdanski, il est un « agrippeur de vagins ». Dans Night Watch, un polar de Linda Fairstein (qui a dirigé la section chargée des affaires sexuelles au bureau du procureur de New York), il est Mohamed, un Franco-Ivoirien à la tête d'une organisation internationale qui ambitionne de devenir président de la Côte d'Ivoire avant d'être accusé de viol par une femme de ménage guatémaltèque. Même scénario dans un épisode de la série New York unité spéciale, sauf qu'il y est prénommé Roberto et qu'il est italien. Dans le film porno DXK, il surgit une serviette de bain autour de la taille et sa femme tombe dans les bras de son garde du corps...

On n'attendait plus que le film grand public. Avec, à l'affiche, deux des plus grandes stars du cinéma français. Devinez... Elle a les yeux pervenche et la silhouette gironde d'Anne Sinclair. Lui trouve DSK « arrogant, très français », et, justement parce qu'il « ne l'aime pas », il va le jouer. Isabelle Adjani incarnera l'épouse stoïque dans l'adversité et Gérard Depardieu le faunesque patron du Fonds monétaire international dans le prochain long-métrage d'Abel Ferrara. En février, le sulfureux cinéaste américain avait noyé le poisson : « Ce sera un film sur l'addiction sexuelle des hommes de pouvoir », avait-il annoncé, certifiant que son personnage serait « un mélange de Berlusconi, Clinton et DSK ».

Esclave du sexe

« Ce sera le huis clos d'un couple pris dans la tourmente. Même si on ne porte pas les noms des personnalités en question, qui est dupe ? » a asséné Adjani le 26 août, confirmant l'identité des protagonistes de cette fiction qui devrait évoquer le tête-à-tête étouffant du couple Sinclair-DSK dans une maison assiégée par la presse et les curieux.

Le tournage, qui doit débuter d'ici à la fin de l'année, aura lieu à Paris, Washington et New York. Ô surprise : la chambre 2806 du Sofitel, où Nafissatou Diallo affirme avoir été violée, est précisément celle où Ferrara tourna New Rose Hotel en 1998 ! « C'est une de ces chambres où il se passe de sales trucs », explique le réalisateur, fasciné par la coïncidence. Dans Bad Lieutenant, qui décrivait la descente aux enfers d'un officier de la police criminelle, ce spécialiste des ambiances glauques avait fait scandale en tournant les scènes de prise de drogue et d'alcool sans trucages. « J'en connais, des obsédés à la DSK. Il est totalement esclave du sexe, mais c'est un problème entre sa femme et lui. Avec tout ce que j'ai fait, dois-je lui jeter la première pierre ? » confie-t-il. « Ça devrait être passionnant, renchérit Adjani, car il y a aux commandes un metteur en scène qui n'est pas français. Il va aller là où ça fait mal. Avec lui, il n'y a aucun politiquement correct. »

Un politiquement correct dont Depardieu ne s'est pas embarrassé, en mars, en décrivant un DSK plein de morgue : « Je n'aime pas ce qu'il est, quand il marche, la main dans la poche. » Lorsque le patron du FMI est apparu blême et menotté dans la nuit new-­yorkaise, l'acteur dit n'avoir éprouvé aucune compassion : « Je n'ai jamais été ému par des gens qui n'avaient pas de dignité. » Voilà l'homme au peignoir habillé pour l'hiver... 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Livres : voyage au bout du Venezuela avec Miguel Bonnefoy

Livres : voyage au bout du Venezuela avec Miguel Bonnefoy

Le vénézuélien Miguel Bonnefoy publie un premier roman réjouissant, "Le Voyage d'Octavio". Chronique.[...]

États-Unis : un homme noir sans-abri, surnommé "Africa", abattu par la police de Los Angeles

Une vidéo montrant un groupe de policiers abattre un sans-abri noir dans un quartier défavorisé de Los Angeles, en Californie, a été publiée lundi sur les réseaux sociaux. Une[...]

Les Africains "joueront leur rôle" pour défendre la famille traditionnelle, selon le cardinal Robert Sarah

Le cardinal guinéen Robert Sarah assure que les Africains "joueront leur rôle" pour défendre la famille traditionnelle au prochain synode d'octobre, reconnaissant des incompréhensions[...]

Indignation après la destruction de trésors archéologiques en Irak

Une vidéo montrant des jihadistes du groupe État islamique (EI) en train de détruire des sculptures pré-islamiques en Irak a suscité l'indignation dans le monde et la crainte que d'autres[...]

Assassinat de deux Congolais en France : un procès au goût d'inachevé

Un accusé absent condamné à 20 ans de prison, l'autre acquitté. Quatorze ans après l'assassinat mystérieux de deux Congolais en France, de nombreuses questions restent sans[...]

Retour en 5 dates sur la vie d'Earl Lloyd, légende du basket et premier joueur noir de NBA

Earl Lloyd, surnommé "The Big Cat", est décédé le 24 février à l'âge de 86 ans. Retour en cinq dates sur la carrière d'une des légendes du basket[...]

Qui est Al-Fawwaz, condamné pour les attentats de Dar es-Salaam et Nairobi en 1998 ?

Khalid al-Fawwaz, un Saoudien présenté comme un fidèle lieutenant d'Oussama Ben Laden, a été reconnu coupable de complot en lien avec les attentats contre les ambassades américaines[...]

RDC : Benoît Chatel condamné à 20 ans de prison pour le meurtre d'opposants à Kabila père

Principal accusé meurtre, il y a 14 ans en France, de deux supposés opposants à Laurent-Désiré Kabila, l'homme d'affaires belge Benoît Chatel a été condamné à[...]

France : crispations dans le monde de l'art après l'attentat contre "Charlie Hebdo"

Après les attentats des 7 et 9 janvier à Paris, plusieurs oeuvres d'art ayant trait à l'islam ont été censurées en France. Le phénomène n'est pas nouveau : art et religion[...]

"American Sniper" : quand Eastwood se tire une balle dans le pied

Annoncé en grande pompe, le nouveau long-métrage de Clint Eastwood, "American Sniper", relate le parcours d'un tireur d’élite de l'armée américaine connu pour ses exploits[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2695p054.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2695p054.xml0 from 172.16.0.100