Extension Factory Builder
17/09/2012 à 09:10
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Sami Trabelsi : 'La progression du football tunisien passe par l'exil de nos joueurs en Europe.' Sami Trabelsi : "La progression du football tunisien passe par l'exil de nos joueurs en Europe." © TAP

Le sélectionneur national de la Tunisie, Sami Trabelsi, revient sur les performances du football tunisien à l'échelle continentale. Et livre la clé de ses succès futurs.

Jeune Afrique : La sélection nationale obtient des résultats prometteurs, et les clubs restent très performants sur la scène continentale. Le football tunisien a plutôt bien géré les derniers bouleversements...

Sami Trabelsi : Cela prouve qu'il a des bases assez solides. Un effort de formation a débuté il y a cinq ou six ans, avec de nouvelles méthodes de travail. Les clubs professionnels disposent de leurs propres centres, et les académies privées se sont développées. Quelques jeunes talents en sortent - pas assez selon moi -, et, parallèlement, il y a toute une génération de jeunes entraîneurs, comme Maher Kanzari [à Bizerte, NDLR] ou Nabil Kouki [à Sfax], qui font du bon travail.

Huit des vingt-deux joueurs retenus pour affronter l'Iran le 15 août évoluent en Tunisie...

Oui, mais la progression du football tunisien passe par l'exil de nos joueurs en Europe. Notre championnat est d'un niveau moyen. J'encourage nos footballeurs à franchir un cap. Parallèlement, la direction technique nationale a mis en place une cellule de détection, afin de dénicher en Europe des joueurs d'origine tunisienne. Nous avons déjà attiré Ben Hatira, né en Allemagne, ou Saihi, né en France. On vise Saphir Taïder, qui joue à Bologne [Italie], ou Wahbi Khazri [Bastia, France]. On discute avec eux. La sélection est attractive, car elle a des résultats, des objectifs, et elle est bien organisée.

Quand vous voyez Youssef Msakni (Espérance de Tunis) partir au Qatar, estimez-vous qu'il a fait le bon choix ?

Les championnats du Golfe ne sont pas si faibles qu'on le dit. Celui du Qatar est sans doute meilleur que le nôtre. J'aurais préféré qu'il aille en Europe. S'il travaille bien au Qatar, cela peut représenter un bon tremplin pour lui. Et avec le salaire qu'il va toucher et le montant du transfert, l'opération avait de fortes chances de se faire.

_________

Propos recueillis par Alexis Billebault

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Tunisie

Pourquoi les médias français ne comprennent rien à la Tunisie

Pourquoi les médias français ne comprennent rien à la Tunisie

Clichés éculés, raccourcis stupéfiants, partialité délibérée... Les internautes tunisiens n'ont pas de mots assez durs pour qualifier la couverture de leur pays par les m&[...]

Tunisie - Nida Tounes : après les législatives, le temps des alliances

L’enthousiasme suscité par les législatives tunisiennes du 26 octobre s’estompe. Les résultats sont tellement serrés que les alliances entre partis seront déterminantes.[...]

Législatives tunisiennes : Nida Tounes remporte le scrutin avec 85 sièges à l'Assemblée

Les résultats officiels des législatives tunisiennes sont tombés dans la nuit de mardi à mercredi. Ils donnent Nida Tounes vainqueur du scrutin.[...]

Les législatives tunisiennes décryptées 3/3 : une élection de BCE au premier tour de la présidentielle ?

Pour conclure une série de trois entretiens, Karim Guellaty et Cyril Grislain Karray, spécialistes en communication politique, évoquent, à la suite de la victoire de Nida Tounes aux[...]

Tunisie : résultats attendus ce soir, Nida Tounes annoncé vainqueur

À quelques heures de la publication mercredi soir des résultats officiels des législatives tunisiennes, Nida Tounes a déjà fait état de sa victoire et Ennahdha a reconnu sa[...]

Les législatives tunisiennes décryptées 2/3 : bipolarisation sur fond de désenchantement démocratique

Karim Guellaty et Cyril Grislain Karray, spécialistes en communication politique, commentent pour "Jeune Afrique", dans un second entretien d'une série de trois, la bipolarisation du paysage politique,[...]

Les législatives tunisiennes décryptées 1/3 : victoire de Nida Tounes, vote sanction ou plébiscite ?

Karim Guellaty et Cyril Grislain Karray, spécialistes en communication politique, décryptent pour "Jeune Afrique", dans un premier entretien d'une série de trois, la victoire de Nida Tounes aux[...]

Tunisie : Nida Tounes formera une coalition après sa victoire aux législatives

Le chef du parti Nida Tounes a assuré lundi qu'il ne gouvernerait pas seul après sa victoire aux législatives devant les islamistes d'Ennahdha mais avec des partis "proches". Le scrutin a[...]

Tunisie : les observateurs de l'UE saluent des élections "crédibles et transparentes"

La mission d'observation électorale de l'Union européenne a jugé mardi "crédibles et transparentes" les élections législatives en Tunisie. Ces dernières ont[...]

Tunisie : Nida Tounes en tête des législatives, le paysage politique recomposé

Les Tunisiens ont voté dimanche pour les législatives. Au terme d'un scrutin qui s'est déroulé dans le calme, c'est sur le parti Nida Tounes que s'est porté leur choix. Les autres partis ont[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers