Extension Factory Builder
17/09/2012 à 09:18
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Travaux de réfection de l'université d'Abidjan, fin juillet. Travaux de réfection de l'université d'Abidjan, fin juillet. © AFP

Après plus de un an de fermeture pour travaux, les universités accueillent de nouveau les étudiants depuis le 3 septembre. Une reprise sur fond de polémiques.

Les 88 217 étudiants ivoiriens reprennent le chemin des campus après la réouverture des universités publiques (Cocody, Abobo-Adjamé, Korhogo, Daloa et Bouaké) en cette rentrée 2012-2013. Mais celle-ci ne se passe pas dans la sérénité. Fin juillet, la décision unilatérale du conseil des présidents d'université de faire passer les frais d'inscription de 6 000 F CFA (9 euros) à 100 000 F CFA pour la licence, à 200 000 F CFA pour le master et à 300 000 F CFA pour le doctorat a provoqué la colère des étudiants et de leurs parents. Le chef de l'État, Alassane Ouattara, a finalement décidé de suspendre la hausse et proposé une aide de l'État à hauteur de 70 % uniquement pour la licence. À la rentrée, les étudiants concernés ne paieront que 30 000 F CFA (46 euros). Pour les autres, rien n'a encore été tranché.

Cissé Bacongo, le ministre de l'Enseignement supérieur, a aussi choisi de faire la chasse aux étudiants « carriéristes » qui ont passé plus de dix ans sur les campus grâce au « parapluie atomique ». Ce système permettait aux étudiants dès leur première année de licence de passer autant d'années qu'ils le voulaient dans les unités de formation et de recherche (UFR) sans décrocher le moindre diplôme. « Cette mesure est salutaire, car elle permet de ventiler les effectifs des universités », explique-t-on au ministère.

Par ailleurs, la chute de Laurent Gbagbo a décimé les rangs de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire (Fesci), le puissant syndicat qui régnait sur les campus. Plusieurs de ses membres ont servi de supplétifs à l'armée ivoirienne pendant les combats dans la ville d'Abidjan. Aujourd'hui, le mouvement estudiantin se cherche, plusieurs de ses animateurs sont entrés dans la clandestinité ou se sont exilés au Ghana. « La rentrée de septembre sera apaisée et calme. Les universités vont reprendre des couleurs, à l'image du pays », promet Cissé Bacongo.

Le coût total des travaux devrait avoisiner les 105 milliards de F CFA.

Soupçons

C'est lui qui supervise la finition des travaux, dont le coût total devrait avoisiner les 105 milliards de F CFA. Le chantier a été au coeur d'une polémique début août après le limogeage par le chef de l'État d'Adama Meïté, le directeur administratif et financier en charge du patrimoine universitaire au ministère de l'Enseignement supérieur. Des dysfonctionnements ont été observés au moment des travaux et une enquête a été ouverte. Estimée initialement à 47 milliards de F CFA, la facture a vite gonflé.

Le scandale est né de la commande de travaux complémentaires pour 42 milliards de F CFA alors qu'Alassane Ouattara les avait validés pour 30 milliards. « Il ne s'agit ni d'une surfacturation ni d'un détournement. Au départ, 600 bâtiments devaient être réhabilités. Au fur et à mesure de l'exécution des travaux, nous avons demandé à étendre la rénovation à 1 600 bâtiments. Le président a validé cette dernière », explique une source proche du Bureau national d'études techniques et de développement (BNETD), la structure d'État qui est en charge du contrôle des travaux.

En attendant de pouvoir faire toute la lumière sur cette affaire, les travaux se poursuivent sur les différents sites et devraient être livrés à la date convenue. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Côte d'Ivoire : incertitudes sur le début du procès de Simone Gbagbo

La date du procès de 83 personnalités pro-Gbagbo, dont l'ancienne première dame Simone Gbagbo, censé s'ouvrir mercredi, reste hypothétique. L'un des avocats de la défense a[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

En Guinée, le doute plane à nouveau sur le mont Simandou

Quatre mois après la signature d'un accord entre la compagnie Rio Tinto et l'État pour relancer le développement du mégagisement, la chute des cours du fer vient compromettre leurs plans.[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

Côte d'Ivoire : Didier Drogba de retour en sélection ?

Deux conseillers du président Alassane Ouattara travaillent actuellement au retour de Didier Drogba en sélection nationale. Pas sûr que l'attaquant star de Chelsea accepte de rempiler avec les[...]

Orrick s'installe officiellement à Abidjan

Exclusif - Dans une interview accordée à Jeune Afrique, le président et le patron Afrique d'Orrick expliquent pourquoi ce géant mondial du droit avec 1100 avocats dans 25 pays a choisi la capitale[...]

Le Marocain Karim Tazi veut installer deux usines à Abidjan

 Le groupe Tazi va construire deux usines à Abdijan dans le secteur de la literie et du plastique. Le tout pour un investissement de 15 millions d'euros et un démarrage effectif de la production prévu[...]

Côte d'Ivoire : quand Ouattara recadre ses ministres sur les frais de déplacement à l'étranger

Un voyage à 400 millions de F CFA, une assistante ministérielle défrayée à 3 000 dollars par jour... Le dernier déplacement aux États-Unis du Premier ministre ivoirien Daniel Kablan[...]

[Diaporama] : Dix chefs ou rois traditionnels puissants du Sud du Sahara

Sur le continent, il ne reste qu'une seule monarchie absolue contrôlant un État internationalement reconnu. Mais les chefferies et les royautés traditionnelles n'ont pas disparu pour autant, surtout en Afrique[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers