Extension Factory Builder
07/09/2012 à 08:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Oussama Ben Laden dans sa maison d'Abbottabad, au Pakistan. Oussama Ben Laden dans sa maison d'Abbottabad, au Pakistan. © AFP

Un ancien membre de l'opération Geronimo décrit, dans un livre, les circonstances du décès du chef d'Al-Qaïda, Oussama Ben Laden. Un récit qui ne colle pas avec la version des autorités américaines...

Connaîtra-t-on un jour la vérité sur la mort d'Oussama Ben Laden ? Dans sa version officielle - mais est-ce une surprise ? -, la Maison Blanche aurait pris quelques libertés avec la réalité. Un ancien membre des Navy Seals, qui a fait partie du commando chargé de débusquer le chef d'Al-Qaïda dans sa retraite pakistanaise d'Abbottabad, relate ses dernières heures dans No Easy Day (« Pas un jour facile »), à paraître le 4 septembre chez Penguin.

Tiré à 575 000 exemplaires, ce témoignage - le premier émanant d'un militaire ayant participé à l'opération Geronimo du 1er mai 2011 - promet d'être un best-seller. Dissimulé derrière le pseudonyme de Mark Owen, son auteur contredit le récit de l'administration Obama, selon lequel Ben Laden avait tenté de résister avant d'être abattu alors qu'il retournait dans sa chambre, probablement pour s'emparer d'une arme. Lui raconte avoir grimpé l'escalier à la suite d'un de ses collègues qui, « à moins de cinq marches du palier », aurait tiré deux balles dans la tête du terroriste qui sortait de sa chambre. Alors que son corps était agité de spasmes, Owen et un autre Seal auraient « pointé leur visée laser sur sa poitrine et tiré plusieurs coups », jusqu'à ce qu'il ne bouge plus. « Il n'avait même pas préparé sa défense, écrit Owen. Il n'avait pas l'intention de se battre. » Deux armes ont en effet été retrouvées dans la chambre - un fusil d'assaut kalachnikov et un pistolet russe -, mais elles n'étaient pas chargées.

Identité

En soi, ces révélations ne sont pas fracassantes. Leur contradiction avec la version officielle pourrait toutefois embarrasser Barack Obama, à moins de deux mois de la présidentielle de novembre. Pour le moment, les autorités américaines ont refusé de revenir sur le détail des opérations. En revanche, Mark Owen pourrait avoir des ennuis depuis que sa véritable identité, Matt Bissonnette, a été révélée par la chaîne de télévision Fox News. Non seulement l'ex-soldat d'élite risque de se retrouver devant la justice pour avoir enfreint le règlement militaire en publiant son livre sans s'être assuré auprès du Pentagone et de la CIA qu'il ne révélait pas d'éléments classifiés, mais il est déjà menacé de mort sur des sites web liés à Al-Qaïda.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Jihad : la cyber-guerre est déclarée

Jihad : la cyber-guerre est déclarée

Aqmi, Boko Haram, Shebab somaliens... Les jihadistes africains s'appuient sur la Toile pour diffuser leur propagande et recruter à tour de bras. Pourraient-ils aller jusqu'à déstabiliser des Éta[...]

Aqpa - Yémen : 205 attaques, dont celle de "Charlie Hebdo", en seulement trois mois

Comme une ONG sérieuse, Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) a publié un rapport trimestriel de ses activités, incluant notamment l'attaque en France contre le journal "Charlie[...]

France : le corps d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, rapatrié à Paris

Le corps du Français Hervé Gourdel, enlevé puis décapité en septembre par des jihadistes algériens, a été rapatrié en France, onze jours après sa[...]

Daesh : revers à Kobané, coup d'arrêt à l'expansion jihadiste en Syrie

Après quatre mois de violents combats, l'État islamique (EI) a été chassé de la ville syrienne de Kobané par les forces kurdes. C'est la plus importante défaite du groupe jihadiste[...]

"Danser les ombres" de Laurent Gaudé : Haïti entre la vie et la mort

L'histoire du dernier roman de Laurent Gaudé, "Danser les ombres", se situe à Haïti, au moment du tremblement de terre de janvier 2010.[...]

Jean-Damascène Habarurema, marathonien philosophe, entre la France et le Rwanda

Rescapé du génocide, ce Rwandais court le marathon pour la France et travaille sur une thèse de philosophie.[...]

Pape François : révolution au Vatican...

Le pape François a déclenché dans l'Église catholique une vague de réformes qui, par leur ampleur, évoquent la perestroïka de Mikhaïl Gorbatchev ou le New Deal[...]

Syrie : Daesh revendique l'assassinat d'un otage japonais

Le groupe Etat islamique a revendiqué dimanche l'exécution d'un otage nippon, réclamant que soit relâchée une jihadiste en échange de la libération du deuxième Japonais aux[...]

Théâtre : la misère affective du déraciné par Elise Chatauret

Dans Nous ne sommes pas seuls au monde, l'auteure et metteuse en scène Élise Chatauret évoque le déracinement affectif d'un exilé africain.[...]

Le corps du Français Hervé Gourdel, décapité en Algérie, sera rapatrié lundi

Le corps du touriste français Hervé Gourdel, enlevé puis décapité fin septembre par des jihadistes algériens, doit être transféré lundi vers la France, douze jours[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2695p018.xml1 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2695p018.xml1 from 172.16.0.100