Extension Factory Builder
05/09/2012 à 10:11
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Photo de la route menant à Laâyoune, la capitale du Sahara occidental. Photo de la route menant à Laâyoune, la capitale du Sahara occidental. © AFP

La Fondation Robert-Kennedy Center for Justice and Human Rights, présidée par la militante américaine des droits de l'homme Kerry Kennedy, fille du sénateur Robert Francis Kennedy (assassiné en 1968) et présidente du RFK, va déposer auprès de l'ONU un rapport prélimiaire sur la situation au Sahara occidental. La fondation est accusée par Rabat de parti pris en faveur du mouvement indépendantiste Polisario.

Le rapport que la militante américaine des droits de l'homme Kerry Kennedy, fille du sénateur Robert Francis Kennedy (assassiné en 1968) et présidente du RFK Center for Justice and Human Rights, s'apprête à déposer auprès de l'ONU, de l'Union africaine et de l'Union européenne sur la situation au Sahara occidental sera sans nul doute très défavorable au Maroc. Les positions pro-Polisario de Kerry Kennedy, qui s'est rendue en tournée d'information dans la région du 28 au 31 août, sont en effet connues. Les autorités marocaines l'ont pourtant autorisée à se rendre à Laayoune, où elle a passé trois jours aux côtés de l'égérie indépendantiste Aminatou Haidar, avant de se rendre dans les camps du Polisario en Algérie pour un séjour de quelques heures sous haute protection.

Si elle a été reçue par Mohamed Abdelaziz, le patron du Front Polisario, Mme Kennedy n'a en revanche pas rencontré les dissidents du mouvement qui en avaient fait la demande. Ce qui ne l'a pas empêchée de se déclarer « tout émue » de sa visite express dans les camps. « Kerry Kennedy a depuis longtemps pris fait et cause pour les séparatistes, et nous savons à l'avance que son rapport sera totalement biaisé, commente une source proche du Palais, à Rabat, mais pas question de lui interdire de venir travailler en toute liberté à Laayoune. C'est même le meilleur moyen de souligner son absence de crédibilité. »
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Maroc : trois Français condamnés pour terrorisme et expulsés du territoire

Maroc : trois Français condamnés pour terrorisme et expulsés du territoire

Le tribunal de Salé, près de Rabat, a condamné jeudi trois ressortissants français à quatre mois de prison ferme pour des affaires de terrorisme. Leurs peines ayant été purgé[...]

BMCE Bank annonce des résultats records et change de nom

Grâce à la bonne tenue de ces activités au Maroc et à l'explosion des bénéfices de son bras armé africain BOA, le groupe marocain affiche des résultats inédits en 2014.[...]

Maroc : misogyne, Benkirane ?

Animé par une vision extrêmement conservatrice de la place des femmes, le chef du gouvernement multiplie les saillies douteuses contre ses opposantes. Qui le lui rendent bien.[...]

France : 800 cheminots marocains accusent la SNCF de "discrimination"

En France, 832 cheminots marocains réclament des dommages et intérêts à la SNCF devant le conseil de prud'hommes de Paris. Ils accusent l’entreprise ferroviaire de ne pas leur avoir octroyé[...]

Maroc : démantèlement d'une cellule terroriste liée à l'État islamique

Les autorités marocaines ont annoncé dimanche avoir démantelé une cellule terroriste qui planifiait des attaques contre des personnalités politiques, civiles et militaires.[...]

Le Maroc sur le qui-vive suite à l'attentat du Bardo à Tunis

Dans la foulée des évènements du 18 mars à Tunis, le Maroc, déjà menacé à plusieurs reprises par l’Etat Islamique (EI), a pris la décision de renforcer sa[...]

Ahmed Aboutaleb, un Marocain en plat pays

En 1976, il ne parlait pas un mot de néerlandais. Quarante ans plus tard, il est maire de Rotterdam et si populaire qu'on lui prédit un avenir de Premier ministre. Pas mal comme intégration, non ?[...]

Comment distinguer un Marocain d'un Allemand ?

Voici une histoire à la fois cocasse et instructive. Il s'agit de la question du regroupement familial, qui est une des sources de l'immigration en Europe. Pour les partis politiques qui veulent limiter [...]

Maroc : Bassima Hakkaoui, l'antiféministe devenue ministre

Seule femme du gouvernement, elle se bat bec et ongles contre les tenants d'une émancipation totale.[...]

Maroc : Mustapha El Khalfi, au nom du père

Ministre de la Communication depuis 2012, Mustapha El Khalfi, cet islamiste "moderne" au tropisme anglo-saxon, doit presque tout à son mentor Abdelilah Benkirane. Et le lui rend bien[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2695p006-007.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2695p006-007.xml0 from 172.16.0.100