Extension Factory Builder
30/08/2012 à 15:22
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La couverture du premier numéro de Rukh. La couverture du premier numéro de Rukh. © D.R.

La revue "Rukh" consacrée au monde arabe est autant un incubateur de tendances qu'un pot-pourri de voyages.

D'abord le titre : Rukh. Un nom rêche évoquant le phénix de la mythologie persane et qui cache le nouveau venu dans la cour des « mooks ». Ce dernier néologisme désigne l'heureux mélange des genres entre un magazine (mag) et un livre (book), d'où le « mag-book », abrégé en mook. Un filon porteur que tente d'investir la revue de « l'esprit du nouveau monde arabe », fille illégitime du printemps des peuples et du cosmopolitisme affiché de ses initiateurs. « Rukh ambitionne de parler des Arabes autrement, en dehors des sentiers battus et des clichés véhiculés par les médias. Nous voulons braquer les projecteurs sur des jeunes, leurs créations et leurs itinéraires atypiques », explique sa rédactrice en chef, Sonia Terrab. Son acolyte Hachemi Ghozali est directeur de la publication. De père algérien et de mère tunisienne, il a étudié à Sciences-Po Paris puis à Tokyo, et il vient d'abandonner la finance pour se lancer dans ce projet « un peu fou » tiré à 15 000 exemplaires diffusés dans les kiosques français, marocains et tunisiens.

Filon éditorial

Les mooks pullulent depuis le succès de XXI, une revue trimestrielle dédiée au reportage et à la bande dessinée, qui s'écoule à 55 000 exemplaires. Format A4, pagination généreuse, couleurs... la recette fait des émules. Depuis un an, Feuilleton traduit les reportages de Vanity Fair et du New Yorker. Usbek & Rica, dédié au futur, est passé depuis peu au format magazine. Même le groupe L'Express Roularta s'est lancé dans l'aventure avec le premier numéro de Long Cours, le 16 août. L'heure est à la niche, avec des publications comme Schnock, « la revue des vieux de 27 à 87 ans », qui consacre sa couverture d'été à Jean Yanne, ou Crimes et châtiments, spécialisée dans les faits divers.

Far east

Moyenne d'âge des fondateurs de Rukh : 26 ans. Ils s'appuient sur un réseau de correspondants expérimentés et de contributeurs globe-trotteurs. Et ça commence fort. Le numéro 1, intitulé « Les rebelles ne sont pas ceux que l'on croit », s'orne d'une photo pixélisée de la policière accusée d'avoir giflé Mohamed Bouazizi. Christophe Ayad, du Monde, retourne à Sidi Bouzid sur les traces du héros déchu de la révolution tunisienne. Un reportage suivi d'une bande dessinée minimaliste de Kitsunov. Éclectique, le menu se déroule autour d'une analyse des 99, la BD du psychologue koweïtien Naïf al-Mutawa. Représentant chacun l'un des attributs d'Allah, ses super-héros sont là pour faire oublier Ben Laden. Puis l'on suit Samuel Forey (Télérama, Le Point) dans ses pérégrinations dans le Sinaï, ce Far East peuplé de desperados qui s'embarquent dans des vendettas aussi vaines que légendaires, un western bédouin sur fond de trafic d'opium et de kidnapping de touristes, agrémenté de magnifiques photos pleine page.

Plus provocateur encore, l'entretien avec Danielle Arbid, réalisatrice libanaise qui affiche, de son aveu même, un « féminisme à la dure ». Lauréate du prix Albert-Londres pour un film sur la mémoire refoulée de la guerre civile, elle n'a de cesse de dénoncer les travers de son pays, ses phobies, ses obsessions et ses dénis.

Rock et foot

Puis, parce que Rukh aime surprendre, vient un délicieux portrait du footballeur du Barça Ibrahim Afellay. Joker de luxe du club catalan, cet originaire du Rif a fait le bonheur de sa terre natale en arborant le drapeau amazigh un soir de victoire en Ligue des champions dans le mythique stade de Wembley. Un itinéraire raconté par Réda Allali, le leader du groupe marocain Hoba Hoba Spirit, féru de rock et de foot. Sonia Terrab, elle, traverse la frontière algéro-marocaine pour soixante-douze heures et rejoint Oran, ville mélancolique, si proche et indolente. Attendu pour fin septembre, le numéro 2 a pour thème la vitesse. Au menu : enquête sur l'autoroute est-ouest algérienne, reportage sur l'équipe de voile du sultanat d'Oman, et une nouvelle de Fouad Laroui sur les Arabes et le temps. Bon vent.

La couverture du premier numéro de Rukh

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Amara Benyounes : 'Bouteflika, la Constitution algérienne et nous'

Amara Benyounes : "Bouteflika, la Constitution algérienne et nous"

Leader de la troisième force politique du pays, le ministre du Commerce revient sur le processus de révision du texte fondamental. Et détaille les amendements proposés par son mouvement.[...]

Mali : deux diplomates algériens libérés plus de 2 ans après leur rapt

Deux diplomates algériens enlevés en avril 2012 par un groupe islamiste armé au Mali ont été libérés samedi, ont annoncé les autorités algériennes en confirmant[...]

Libye : violents combats à Benghazi, l'aéroport touché

De violents entre les forces du général rebelle Khalifa Haftar et des miliciens islamistes ont fait samedi au moins dix morts à Benghazi, la grande ville de l'est de la Libye. L'aéroport a[...]

Le Maroc "solidaire" des pays touchés par Ebola au nom de sa politique africaine

Avec la suspension des vols d'Air France vers la Sierra Leone, le Maroc est le dernier pays à desservir de manière régulière les trois principaux pays frappés par l'épidémie[...]

Football : quand Ebola perturbe les compétitions en Afrique

Le virus Ebola, dont la progression implacable en Afrique de l'ouest effraie le monde entier, perturbe les rencontres internationales de football sur le continent, parfois délocalisées par crainte de contamination,[...]

Algérie - Maroc : la déchirure

Tranchées d’un côté, clôture de l’autre. Alors que le fossé entre les deux voisins ne cesse de se creuser, "Jeune Afrique" a enquêté, vingt ans après la[...]

Libye : Mohamed Ali Ghatous kidnappé à Misrata

L'ex-directeur de cabinet de l'ancien Premier ministre libyen Ali Zeidan, Mohamed Ali Ghatous, a été kidnappé le 19 août.[...]

Tunisie : ces clubs où les VIP se retrouvent (EB OK VEN 29)

Révolution oblige, l'ostentation n'est plus de mise en Tunisie. On ne se cache pas, certes, mais mieux vaut tout de même se faire discret en ne s'exhibant que dans certaines occasions. Reste qu'un brin de[...]

Maroc : Rabat rêve de lumières

Confinée de longue date au statut de ville administrative, la capitale du Maroc se rêve en cité internationale de la culture et du savoir.[...]

Tunisie : Ennahdha lorgne les portefeuilles sociétaux

Ennahdha ambitionne d'influencer la société tunisienne en profondeur. Son premier objectif pour y parvenir : s'emparer des portefeuilles dits "sociétaux".[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex