Extension Factory Builder
01/09/2012 à 10:32
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'ONG Global Footprint Network (GFN) est basée à Oakland, en Californie. L'ONG Global Footprint Network (GFN) est basée à Oakland, en Californie. © Sipa

Malgré le ralentissement économique, l'humanité consomme toujours plus que ce que la Terre peut produire, prévient une ONG américaine.

Les chiffres de la croissance ont beau dégringoler un peu partout dans le monde, la planète n'en tire aucun bénéfice. On aurait en effet pu penser que le ralentissement économique généralisé atténuerait les conséquences de l'activité humaine sur l'environnement. Eh bien, pas du tout. C'est ce que démontre l'ONG Global Footprint Network (GFN), basée à Oakland, en Californie. Cette dernière calcule chaque année la quantité de ressources disponibles sur la planète et la façon dont elles sont utilisées afin de souligner l'accroissement du déficit écologique mondial.

Vie à crédit

Pour amener l'opinion à prendre conscience de cette réalité, GFN a défini une unité de mesure, l'hectare global (hag), et un point de repère, l'Earth Overshoot Day, ou « jour de dépassement global », qui correspond au moment de l'année où les hommes ont consommé toutes les ressources pouvant être produites par la Terre en douze mois. En 2012, cette date est tombée le 22 août. En d'autres termes, depuis ce moment nous vivons à crédit auprès de notre planète. « D'après nos estimations, notre demande en ressources renouvelables dépasse de plus de 50 % ce que la nature peut nous offrir chaque année. D'ici à la fin du siècle, notre consommation équivaudra à deux fois les capacités terrestres », peut-on lire dans l'introduction du rapport publié par GFN.

Cercle vicieux

L'organisme rappelle également que, en 1992, le jour de dépassement global était le 21 octobre. Cette année-là, une grande partie des pays de la planète s'était réunie à Rio de Janeiro dans l'espoir d'adopter de nouveaux comportements qui limiteraient la casse écologique. Vingt ans plus tard, la situation ne s'est pas améliorée - au contraire. Les hommes n'ont toujours pas appris à gérer convenablement leur capital naturel. C'est d'autant plus alarmant que la dégradation de l'environnement a pour conséquence de réduire les surfaces productives. Un cercle vicieux qui sera difficile à briser. Les pays riches sont évidemment les mauvais élèves compte tenu de leur mode de vie. Les États-Unis ont ainsi atteint leur jour de dépassement le 28 mars. Notre dette envers la Terre ne cesse de s'alourdir, mais elle semble moins nous préoccuper que la dette grecque ou espagnole. Pourtant, un jour, la planète ne nous fera plus crédit. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Fatoumata Diawara, artiste sans frontières

Fatoumata Diawara, artiste sans frontières

À l'affiche de plusieurs films, la Malienne Fatoumata Diawara est aussi une chanteuse reconnue. Rencontre à Ouagadougou.[...]

Féminisme : Chimamanda Ngozi Achidie, cinquante nuances de Black

Auteure d'"Americanah", la Nigériane Chimamanda Ngozi Adichie déconstruit avec méthode les préjugés racistes et sexistes. Son discours sur le féminisme vient d'être[...]

Financement présumé de Sarkozy par Kadhafi : ATT entendu comme témoin à Dakar

L'ancien président du Mali, Amadou Toumani Touré, a été entendu en qualité de témoin le 24 mars à Dakar par la Division des investigations criminelles (DIC) dans le cadre de[...]

Littérature : "Un racisme en Noir(e) et Blanc(he)"

Beaucoup d'ouvrages évoquant la question du racisme entre le Noir et le Blanc butent souvent sur le principal écueil lié à cette question : une perception manichéenne qui[...]

Le Brésil, une démocratie malade

Ce sont les évêques brésiliens qui ont le mieux pris la mesure du péril qui menace leur pays. Dans un communiqué du 10 mars, cinq jours avant les manifestations géantes contre[...]

Oncle Jacques (Foccart) et Tonton Lee (Kuan Yew)

Beaucoup d'encre, de temps de parole, de grésillements d'antenne et un colloque de deux jours pour assez peu de chose finalement que cette très médiatique publication de l'inventaire du fonds Foccart[...]

États-Unis : un étudiant inculpé pour avoir attaché une corde au cou de la statue d'un Noir

Un étudiant de l'université du Mississippi a été inculpé, vendredi, pour avoir  passé une corde au cou d’une statue érigée sur le campus de [...]

Lee Kuan Yew, l'homme qui inventa Singapour

Premier ministre pendant trente ans, Lee Kuan Yew avait fait de l'économie de l'île-État l'une des plus florissantes de la planète. Il est mort le 23 mars à l'âge de[...]

Idris Elba pas assez "anglais-anglais" pour interpréter James Bond, selon Roger Moore

Faute d'être "anglais-anglais", Idris Elba ne pourra pas incarner James Bond, a déclaré l'ancien agent 007 Roger Moore, dans une interview accordée à "Paris Match". Face[...]

Football : Luis Fernandez sur le point de signer avec la sélection guinéenne ?

Le Français Luis Fernandez pourrait signer son contrat de sélectionneur de la Guinée dans le week-end.  [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2694p016.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2694p016.xml0 from 172.16.0.100