Extension Factory Builder
01/09/2012 à 10:32
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'ONG Global Footprint Network (GFN) est basée à Oakland, en Californie. L'ONG Global Footprint Network (GFN) est basée à Oakland, en Californie. © Sipa

Malgré le ralentissement économique, l'humanité consomme toujours plus que ce que la Terre peut produire, prévient une ONG américaine.

Les chiffres de la croissance ont beau dégringoler un peu partout dans le monde, la planète n'en tire aucun bénéfice. On aurait en effet pu penser que le ralentissement économique généralisé atténuerait les conséquences de l'activité humaine sur l'environnement. Eh bien, pas du tout. C'est ce que démontre l'ONG Global Footprint Network (GFN), basée à Oakland, en Californie. Cette dernière calcule chaque année la quantité de ressources disponibles sur la planète et la façon dont elles sont utilisées afin de souligner l'accroissement du déficit écologique mondial.

Vie à crédit

Pour amener l'opinion à prendre conscience de cette réalité, GFN a défini une unité de mesure, l'hectare global (hag), et un point de repère, l'Earth Overshoot Day, ou « jour de dépassement global », qui correspond au moment de l'année où les hommes ont consommé toutes les ressources pouvant être produites par la Terre en douze mois. En 2012, cette date est tombée le 22 août. En d'autres termes, depuis ce moment nous vivons à crédit auprès de notre planète. « D'après nos estimations, notre demande en ressources renouvelables dépasse de plus de 50 % ce que la nature peut nous offrir chaque année. D'ici à la fin du siècle, notre consommation équivaudra à deux fois les capacités terrestres », peut-on lire dans l'introduction du rapport publié par GFN.

Cercle vicieux

L'organisme rappelle également que, en 1992, le jour de dépassement global était le 21 octobre. Cette année-là, une grande partie des pays de la planète s'était réunie à Rio de Janeiro dans l'espoir d'adopter de nouveaux comportements qui limiteraient la casse écologique. Vingt ans plus tard, la situation ne s'est pas améliorée - au contraire. Les hommes n'ont toujours pas appris à gérer convenablement leur capital naturel. C'est d'autant plus alarmant que la dégradation de l'environnement a pour conséquence de réduire les surfaces productives. Un cercle vicieux qui sera difficile à briser. Les pays riches sont évidemment les mauvais élèves compte tenu de leur mode de vie. Les États-Unis ont ainsi atteint leur jour de dépassement le 28 mars. Notre dette envers la Terre ne cesse de s'alourdir, mais elle semble moins nous préoccuper que la dette grecque ou espagnole. Pourtant, un jour, la planète ne nous fera plus crédit. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Gaza : à peine entré en vigueur, le cessez-le-feu vole en éclats

Gaza : à peine entré en vigueur, le cessez-le-feu vole en éclats

Moins de quatre heures après son entrée en vigueur, le cessez-le-feu annoncé pour 3 jours n'a pas tenu. Israël accuse le Hamas de l'avoir violé le premier.[...]

États-Unis - Afrique : le virus Ebola s'invite à Washington

En pleine expansion en Afrique de l'Ouest, le virus Ebola inquiète les responsables américains. Le sujet devrait s'imposer comme l'un des thèmes de dernière minute du sommet États-Unis - Afrique,[...]

Vol AH 5017 : une plainte déposée contre X en France

Une semaine après le crash du vol AH 5017 d'Air Algérie, les parents et le frère d'une Française décédée avec son époux et ses trois enfants à bord ont porté[...]

Racisme - Seydou Keita : "Pepe m'avait traité de singe en me crachant dessus"

La rencontre amicale de mardi entre le Real Madrid et l’AS Roma (0-1) a débuté par un coup d’éclat. Après avoir refusé de serrer la main au joueur portugais Pepe, le milieu de terrain[...]

Italie : Matteo Renzi parie sur l'Afrique

Lors de sa visite de trois jours sur le continent, le président du Conseil italien a amorcé une coopération économique inédite.[...]

Palestine, Tchétchénie, Nigeria... : quand les femmes se transforment en kamikazes

Plusieurs femmes kamikazes ont commis des attentats suicides ces derniers jours dans le nord du Nigeria. Inédit dans ce pays et en Afrique, le phénomène n'est pas nouveau dans le reste du monde. De la[...]

Ebola : le Royaume-Uni et la Chine craignent la propagation du virus

Tandis que l’épidémie d’Ebola continue de s’étendre en Afrique de l’Ouest, Médecins sans frontières (MSF) a déclaré mercredi le virus “hors de[...]

Ramadan 2014 : plus de 215 millions de Tweets échangés dans le monde !

D'année en année, le ramadan prend de plus en plus d'ampleur sur les réseaux sociaux : 215 millions de Tweets en 2014 contre 74 millions en 2013. Et aucun pays n'est épargné.[...]

Dessin animé : Dottie, l'héroïne noire de Disney Junior qui cartonne aux États-Unis

La petite Dottie, un des rares personnages noirs de Disney, s'est fait une belle place à la télévision et dans le monde des jouets. Populaire jusque dans les rayons des magasins, l'apprentie médecin de[...]

États-Unis : expulsez ces enfants migrants que je ne saurais voir

Fuyant les gangs qui sévissent chez eux, des milliers de mineurs d'Amérique centrale franchissent chaque jour le Rio Grande. L'occasion pour les républicains de fustiger la politique migratoire[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers