Extension Factory Builder
01/09/2012 à 10:32
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'ONG Global Footprint Network (GFN) est basée à Oakland, en Californie. L'ONG Global Footprint Network (GFN) est basée à Oakland, en Californie. © Sipa

Malgré le ralentissement économique, l'humanité consomme toujours plus que ce que la Terre peut produire, prévient une ONG américaine.

Les chiffres de la croissance ont beau dégringoler un peu partout dans le monde, la planète n'en tire aucun bénéfice. On aurait en effet pu penser que le ralentissement économique généralisé atténuerait les conséquences de l'activité humaine sur l'environnement. Eh bien, pas du tout. C'est ce que démontre l'ONG Global Footprint Network (GFN), basée à Oakland, en Californie. Cette dernière calcule chaque année la quantité de ressources disponibles sur la planète et la façon dont elles sont utilisées afin de souligner l'accroissement du déficit écologique mondial.

Vie à crédit

Pour amener l'opinion à prendre conscience de cette réalité, GFN a défini une unité de mesure, l'hectare global (hag), et un point de repère, l'Earth Overshoot Day, ou « jour de dépassement global », qui correspond au moment de l'année où les hommes ont consommé toutes les ressources pouvant être produites par la Terre en douze mois. En 2012, cette date est tombée le 22 août. En d'autres termes, depuis ce moment nous vivons à crédit auprès de notre planète. « D'après nos estimations, notre demande en ressources renouvelables dépasse de plus de 50 % ce que la nature peut nous offrir chaque année. D'ici à la fin du siècle, notre consommation équivaudra à deux fois les capacités terrestres », peut-on lire dans l'introduction du rapport publié par GFN.

Cercle vicieux

L'organisme rappelle également que, en 1992, le jour de dépassement global était le 21 octobre. Cette année-là, une grande partie des pays de la planète s'était réunie à Rio de Janeiro dans l'espoir d'adopter de nouveaux comportements qui limiteraient la casse écologique. Vingt ans plus tard, la situation ne s'est pas améliorée - au contraire. Les hommes n'ont toujours pas appris à gérer convenablement leur capital naturel. C'est d'autant plus alarmant que la dégradation de l'environnement a pour conséquence de réduire les surfaces productives. Un cercle vicieux qui sera difficile à briser. Les pays riches sont évidemment les mauvais élèves compte tenu de leur mode de vie. Les États-Unis ont ainsi atteint leur jour de dépassement le 28 mars. Notre dette envers la Terre ne cesse de s'alourdir, mais elle semble moins nous préoccuper que la dette grecque ou espagnole. Pourtant, un jour, la planète ne nous fera plus crédit. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Turquie : Erdogan et son ombre

Turquie : Erdogan et son ombre

Face à un président turc qui ne cesse d'accroître son pouvoir et d'étendre ses prérogatives, quel rôle pour Ahmet Davutoglu, son nouveau Premier ministre ?[...]

Niger : le Pentagone va ouvrir une deuxième base pour ses drones à Agadez

Après plusieurs mois de négociations, les autorités américaines et nigériennes ont trouvé un accord pour la création d'une base à Agadez d'où pourront désormais[...]

France : un gouvernement enfin cohérent, mais si fragile !

Après l'éviction d'Arnaud Montebourg et des ministres frondeurs, le gouvernement Valls II va pouvoir mener une politique ouvertement sociale-libérale. Ce changement de cap peut-il lui permettre de[...]

Racisme italien et humour de ses victimes

Quelle est la part d’humour dans le bras de fer entre le Congolais Clément Kikoko Kyenge et le président du Sénat italien Roberto Calderoli ? “Sans rire”, le second accuse le premier[...]

Santé : un test rapide et peu coûteux pour détecter le paludisme

Un nouveau test rapide et peu coûteux pour détecter le paludisme a été mis au point par des chercheurs de Singapour et des États-Unis. La maladie tropicale coûte la vie à 600 000[...]

Cisjordanie : Israël s'empare de 400 hectares de terres

Les autorités israéliennes ont annoncé, dimanche, le lancement d’une procédure d’appropriation de 400 hectares de terres situées en Cisjordanie, dans le secteur de Bethléem.[...]

Référendum

En brumeuse Écosse le 18 septembre, mais surtout, en ce qui nous concerne, au Burkina, dans les deux Congo, au Rwanda et au Burundi, cinq pays où pourraient être organisées dès 2015[...]

Inde : de la syrah au pays de Shiva

Alors que la consommation nationale de vin est en pleine croissance, plusieurs producteurs locaux commencent à se faire un nom. Parmi eux, Sula Vineyards, qui s'apprête à exporter... en France.[...]

Italie : le père de Cécile Kyenge a-t-il (vraiment) ensorcelé Roberto Calderoli ?

Connu notamment pour ses insultes racistes, Roberto Calderoli a affirmé mardi que le père de Cécile Kyenge l'avait ensorcelé. Et le sénateur italien dit détenir des preuves de ses[...]

France - Libye : Sarkozy, Kadhafi et la piste malienne

Comme l'a révélé J.A. en exclusivité, les juges qui enquêtent sur le financement de la campagne de l'ex-président français en 2007 ont adressé une demande d'entraide[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex