Extension Factory Builder
17/08/2012 à 16:46
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Patrick et Germaine Acogny. Patrick et Germaine Acogny. © Youri Lenquette pour J.A.

Patrick Acogny a suivi les traces de sa mère Germaine, fondatrice de l'École des sables et disciple du chorégraphe français Maurice Béjart

Quand, à 23 ans, Patrick Acogny annonce à sa mère qu'il veut faire de la danse son métier, celle que Maurice Béjart considérait comme sa fille ne saute pas vraiment de joie... « Elle a paniqué », s'amuse aujourd'hui le codirecteur artistique de l'École des sables, l'institut que Germaine Acogny a fondé à Toubab Dialaw (Sénégal) en 2004. Il faut dire que le jeune homme s'est longtemps cherché. Formé au Prytanée militaire de Saint-Louis, il se rêvait pilote d'avion. Mais les mathématiques puis les amours lui jouant des tours, il se retrouve ouvrier chauffagiste. « Le moins que l'on puisse dire, avoue-t-il pour expliquer la réaction de sa mère, c'est que je n'étais pas constant dans ce que j'entreprenais ! »

Pourtant, lorsqu'il participe, par hasard, à un stage que donne sa mère, il découvre sa vocation. Bien avant lui, Béjart, qui a confié les rênes de Mudra Afrique à « Mama Germaine », comme la surnomment ses élèves, avait compris que le fils est de ces interprètes que la mère doit découvrir pour développer sa danse. Pourtant, elle n'a jamais cherché à forcer le destin de celui qui deviendra, avec son mari Helmut Vogt, l'un des solides piliers de l'École des sables. « Je ne voulais surtout pas qu'il soit mon clone », explique-t-elle. Tous deux se disent complémentaires et travaillent en harmonie. « Ma mère adore la scène ; moi, je préfère la chorégraphie », confie le directeur de la compagnie Jant-Bi. « Patrick déconstruit les danses traditionnelles. Son travail vient du terroir, c'est très important pour moi », confie Germaine, fière de le voir lui succéder. « Mais, prévient-elle, il lui faudra tenir bon. Même dans les petites choses, il faut persévérer, car rien n'est petit ! » 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Sénégal

Giresse : 'Pourquoi le Sénégal n'a-t-il jamais rien gagné ?'

Giresse : "Pourquoi le Sénégal n'a-t-il jamais rien gagné ?"

Alain Giresse, l’ancien sélectionneur du Sénégal, n’a pas été épargné par une partie de la presse locale. S’estimant victime d’attaques excessivement viole[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Après les délestages, la Senelec voit enfin le bout du tunnel

Avec le redressement de la Senelec, le pays sort de sa crise énergétique. Et mise désormais sur le privé pour augmenter sa production.[...]

Sénégal : Abdoulaye Wade, égaré entre "esclaves" et "anthropophages"

Abdoulaye Wade a publiquement taxé Macky Sall, mardi, de "descendant d'esclaves" et d'"anthropophages" dont les parents "mangeaient les bébés". Une sortie unanimement[...]

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Plusieurs pays d'Afrique francophone ont adopté un statut officiel de "chef de file de l'opposition". D'autres ont voté des textes mais attendent toujours la désignation de leur opposant en chef.[...]

L'Afrique a-t-elle l'alimentation la plus saine du monde ?

Selon une étude de l'université de Cambridge, qui casse les clichés sur l'Afrique, le continent africain abriterait neuf des dix pays qui mangent le plus sainement au monde. Parmi eux, certains[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Sénégal : Suneor va céder son activité trituration au français Avril

Exclusif : Selon les informations de Jeune Afrique, Advens, actionnaire majoritaire de l'huilier sénégalais Suneor, et le Groupe Avril (ex Sofiproteol) ont signé le 13 février dernier un protocole[...]

Sénégal : l'affaire Wade

Le procès Karim Wade, véritable marathon judiciaire entamé le 31 juillet 2014 à Dakar, s'est achevé ce 19 février. Jugement attendu le 23 mars. L'enjeu est[...]

Sénégal : Macky Sall fait les yeux doux à la Casamance

Le président sénégalais a entamé jeudi une tournée d'une semaine en Casamance. Annonces en faveur du tourisme local, développement de son assise politique dans la région,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2692p132-140-ter.xml1 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2692p132-140-ter.xml1 from 172.16.0.100