Extension Factory Builder
21/08/2012 à 09:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
El Commandante lors du conseil des ministres le 1er août, quelques semaines après son opération. El Commandante lors du conseil des ministres le 1er août, quelques semaines après son opération. © Reuters

Hugo Chávez multiplie les obstacles pour dissuader la diaspora, qui lui est globalement hostile, de participer à la présidentielle du 7 octobre.

Un peu plus de 100 000 Véné­zuéliens vivant à l'étranger sont inscrits sur les listes électorales en vue de la présidentielle du 7 octobre. C'est plus que pour les législatives de 2010 (43 000), mais bien peu eu égard au nombre total des exilés : 1,2 million. « Nous avons mené une grande campagne pour inciter la diaspora à exercer son droit de vote, assure l'analyste Tony de Viveiros, qui travaille pour l'association Venezolanos por el mundo. Mais beaucoup se sont heurtés à de grandes difficultés. »

Au Canada, il a fallu de vives protestations pour que le consulat de Vancouver se décide à ouvrir les registres électoraux, ce qu'il n'a fait que le 31 mars, alors les inscriptions se sont closes le 15 avril. En Australie, beaucoup de Vénézuéliens vivent à Sydney, alors que l'ambassade se trouve à Canberra. À Miami, en Floride, 20 000 étaient inscrits sur les listes (c'est la plus grande circonscription de l'étranger), mais le consulat a été fermé le 13 janvier après l'expulsion par les autorités américaines de la consule Livia Acosta, accusée d'espionnage. Pour voter, ils devront se rendre à La Nouvelle-Orléans ou à Washington, à plus de 1 000 km de là. Le coût du voyage est, pour beaucoup, dissuasif.

Favorable à l'opposition

L'enjeu de la présidentielle explique en partie ces difficultés. « Le gouvernement sait bien que les exilés votent majoritairement pour l'opposition. Alors il fait tout pour les empêcher de s'exprimer », confirme Viveiros. Hugo Chávez peut s'inquiéter. D'abord parce que sa santé reste chancelante. Ensuite parce que, s'il reste en tête dans les sondages (entre 45 % et 49 % des intentions de vote), il est désormais presque talonné par l'opposant Henrique Capriles (entre 38 % et 46 %).

Ce dernier a juré qu'il ferait tout pour favoriser le retour des exilés, mais, quel que soit le verdict des urnes, les intéressés manquent d'enthousiasme. Selon un sondage de 2011, 95 % de ceux qui vivent aux États-Unis n'ont aucune intention de rentrer. « La situation économique et sociale est très grave, explique Viveiros. Les raisons qui les avaient incités à partir n'ont pas disparu. »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Total : Christophe de Margerie, l'hommage et la relève

Total : Christophe de Margerie, l'hommage et la relève

Après la mort de Christophe de Margerie, dont les obsèques ont eu lieu le 27 octobre à Paris, c'est Patrick Pouyanné qui prend les rênes de la major pétrolière française. [...]

Algérie : Valls, Taubira et les moines de Tibhirine

Manuel Valls, le Premier ministre français, et Christiane Taubira, la garde des Sceaux, seraient attendus en visite officielle à Alger avant la fin de l'année.L'occasion pour les familles des moines[...]

Francophonie : Annick Girardin n'a rien contre Michaëlle Jean

Dans une mise au point qu'elle a fait parvenir à Jeune Afrique, la secrétaire d'État française au Développement et à la Francophonie, Annick Girardin, s'élève contre[...]

Ebola : le codécouvreur du virus, Peter Piot, redoute une propagation en Chine

Le codécouvreur du virus Ebola, Peter Piot, a fait part jeudi de son inquiétude quant aux risques de propagation du virus en Chine, qui a une très importante communauté en Afrique de l'Ouest.[...]

Justice française : le Franco-Togolais Kofi Yamgnane mis en examen pour trafic d'influence

Le candidat proclamé à la présidentielle togolaise Kofi Yamgnane a été mis en examen mercredi dans la soirée pour "trafic d'influence".[...]

Pourquoi le cabinet Orrick a fait le choix d'Abidjan

Pour sa première implantation sur le continent, le cabinet d'avocats né aux États-Unis a préféré la capitale économique ivoirienne à Casablanca ou à[...]

Un soldat français des forces spéciales tué dans le nord du Mali

Un sergent-chef français, membre des forces spéciales, a été tué mercredi au Mali lors d'une opération destinée à freiner la résurgence des jihadistes dans le nord du[...]

RDC 

Boxe : 30 octobre 1974 à Kinshasa, le jour où Muhammad Ali entra dans la légende

Ce fut, à n'en pas douter, la rencontre du siècle : il y a quarante ans, le 30 octobre 1974, l'ancien champion du monde des poids lourds, Muhammad Ali, défiait le tenant du titre, George Foreman,[...]

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane placé en garde à vue dans l'affaire Rocancourt

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane a été placé en garde à vue, dans l'affaire Rocancourt, mercredi 29 octobre, selon l'AFP.[...]

"Black Panther" : Chadwick Boseman, premier super-héros noir en solo au cinéma chez Marvel

Marvel a enfin dévoilé mardi soir les neufs productions de la "phase 3" de son univers cinématographique pour les cinq prochaines années. Une nouveauté : l'Africain-Américain[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers