Extension Factory Builder
17/08/2012 à 15:53
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
'Mural on Indian Red Ground' de Jackson Pollock, à Téhéran. "Mural on Indian Red Ground" de Jackson Pollock, à Téhéran. © AFP

Avant son départ d'Iran, l'impératrice Farah Pahlavi avait rassemblé des pièces maîtresses de l'art contemporain. Elles étaient récemment présentées à l'exposition "Pop Art & Op Art" organisée à Téhéran.

Avant l'avènement de la République islamique et son départ d'Iran en 1979, l'impératrice Farah Pahlavi avait acheté un grand nombre d'oeuvres pour les exposer au musée d'Art contemporain de Téhéran, qu'elle avait fondé en 1977 et fait construire par son cousin, l'architecte Kamran Diba. Acquise grâce à l'argent du pétrole, cette collection estimée à 2,5 milliards de dollars (2 milliards d'euros) est la plus importante au monde après celles des grands musées occidentaux. Elle inclut des oeuvres de Picasso, Degas, Van Gogh, Munch, Chagall, Bacon et l'une des pièces maîtresses de Jackson Pollock, d'une valeur de 250 millions de dollars.

Depuis trente ans, la plupart de ces chefs-d'oeuvre dormaient dans les sous-sols du musée, censurés par les autorités car considérés comme anti-islamiques, pornographiques ou faisant l'apologie de l'homosexualité. Aujourd'hui, des toiles de Warhol, Hockney, Lichtenstein, Vasarely... sont dévoilées pour la première fois au public, dans le cadre d'une exposition intitulée « Pop Art & Op Art », qui devait s'achever le 16 août.

Dans une interview au Guardian, le 1er août, la veuve du chah raconte combien elle a eu « peur que ces oeuvres ne soient détruites par les révolutionnaires ». Heureusement, l'équipe du musée les a soigneusement conservées. Sous le mandat du président réformateur Mohamed Khatami, la censure artistique avait été assouplie. En 2005, certains tableaux avaient été exposés, au grand dam des durs du régime.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Algérie : des juges d'instruction français vont enquêter sur l'assassinat d'Hervé Gourdel

Algérie : des juges d'instruction français vont enquêter sur l'assassinat d'Hervé Gourdel

Des juges d'instruction français vont enquêter sur l'enlèvement et l'assassinat d'Hervé Gourdel, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.[...]

Tunisie : la campagne pour les législatives touche à sa fin

Dernier jour de campagne des législatives en Tunisie. En attendant la confirmation, ou pas, de la bipolarisation du paysage politique tunisien par les urnes, retour sur le terrain avec deux figures de Nidaa Tounes et[...]

Tunisie : six personnes, dont cinq femmes, tuées dans l'assaut contre la maison assiégée

Six personnes, dont cinq femmes, ont été tuées dans l'assaut contre la maison assiégée à Oued Ellil, dans la banlieue de Tunis. La police tunisienne avait auparavant lancé un[...]

Algérie - France : où en est l'enquête sur la mort des moines de Tibhirine ?

Au lendemain de l'opération d'exhumation des restes des crânes des sept moines de Tibhirine, assassinés en 1996 en Algérie, où en est l'enquête ? Décryptage avec notre journaliste[...]

Tunisie : le printemps des dircoms

Avec l'avènement des élections libres et pluralistes, plus aucun homme politique tunisien ne conçoit de faire campagne sans le concours d'une armée de communicants.[...]

Algérie : l'intouchable Abdelghani Hamel

Ses propres troupes se sont retournées contre lui. Mais le chef de la police nationale Abdelghani Hamel peut compter sur le soutien du président Bouteflika.[...]

Tunisie : la police va lancer un ultimatum aux hommes retranchés à Oued Ellil

La situation pourrait rapidement évoluer en Tunisie pour les hommes armés retranchés dans une maison de Oued Ellil, dans la banlieue de Tunis. La police tunisienne va en effet lancer un ultimatum et donnera [...]

Terrorisme : le Maroc demande à la France de retirer son appel à la vigilance

Pour le ministre marocain de l'Intérieur, Mohamed Hassad, la présence du Maroc dans une liste de 40 pays dans lesquels la France appelle ses ressortissants à une vigilance renforcée "est[...]

Tunisie : tension sécuritaire à trois jours des législatives

Alors que des hommes armés sont toujours retranchés dans une maison d'une banlieue de Tunis, l'activité d'éléments jihadistes  fait monter la tension sécuritaire de plusieurs crans[...]

Tunisie : un policier tué lors d'affrontements entre la police et un groupe terroriste près de Tunis

Oued Ellil, une localité à 70 km de Tunis, est le théâtre d'échanges de tirs entre les forces de l'ordre et des éléments terroristes. Un policier a été tué.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers