Extension Factory Builder
17/08/2012 à 15:53
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
'Mural on Indian Red Ground' de Jackson Pollock, à Téhéran. "Mural on Indian Red Ground" de Jackson Pollock, à Téhéran. © AFP

Avant son départ d'Iran, l'impératrice Farah Pahlavi avait rassemblé des pièces maîtresses de l'art contemporain. Elles étaient récemment présentées à l'exposition "Pop Art & Op Art" organisée à Téhéran.

Avant l'avènement de la République islamique et son départ d'Iran en 1979, l'impératrice Farah Pahlavi avait acheté un grand nombre d'oeuvres pour les exposer au musée d'Art contemporain de Téhéran, qu'elle avait fondé en 1977 et fait construire par son cousin, l'architecte Kamran Diba. Acquise grâce à l'argent du pétrole, cette collection estimée à 2,5 milliards de dollars (2 milliards d'euros) est la plus importante au monde après celles des grands musées occidentaux. Elle inclut des oeuvres de Picasso, Degas, Van Gogh, Munch, Chagall, Bacon et l'une des pièces maîtresses de Jackson Pollock, d'une valeur de 250 millions de dollars.

Depuis trente ans, la plupart de ces chefs-d'oeuvre dormaient dans les sous-sols du musée, censurés par les autorités car considérés comme anti-islamiques, pornographiques ou faisant l'apologie de l'homosexualité. Aujourd'hui, des toiles de Warhol, Hockney, Lichtenstein, Vasarely... sont dévoilées pour la première fois au public, dans le cadre d'une exposition intitulée « Pop Art & Op Art », qui devait s'achever le 16 août.

Dans une interview au Guardian, le 1er août, la veuve du chah raconte combien elle a eu « peur que ces oeuvres ne soient détruites par les révolutionnaires ». Heureusement, l'équipe du musée les a soigneusement conservées. Sous le mandat du président réformateur Mohamed Khatami, la censure artistique avait été assouplie. En 2005, certains tableaux avaient été exposés, au grand dam des durs du régime.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Armée tunisienne : la grande désillusion

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une institut[...]

Gouvernement marocain : Mohand Laenser, l'insubmersible

Le 20 mai, Mohammed VI a nommé cinq nouveaux ministres à la place de ceux qui ont démissionné. Parmi eux, Mohand Laenser, l'indéboulonnable secrétaire général du Mouvement[...]

Ramtane Lamamra : il ne reste en Algérie "que des résidus de terrorisme"

Lors d’une déclaration à la presse, jeudi, Ramtane Lamamra, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, a qualifié de "spectaculaire"[...]

Arabie saoudite : attentat suicide dans une mosquée chiite à l'est du pays

Un kamikaze s'est fait exploser dans une mosquée chiite de Koudeih, à l'est de l'Arabie saoudite, au cours de la prière du vendredi, faisant de nombreuses victimes.    [...]

Barack Obama à Béji Caïd Essebsi : "Les États-Unis croient en la Tunisie"

À l'ocassion de la réception de Béji Caïd Essebsi à la Maison blanche jeudi, le président amréicain Barack Obama a annoncé son intention d'accorder à la Tunisie le[...]

Technologies : quand WhatsApp bouscule les codes de la communication politique en Afrique

Lancée depuis bientôt cinq ans, l’application de messagerie internet WhatsApp a conquis les smartphones de millions d’utilisateurs dans le monde. Très utilisé en Afrique, l’outil[...]

Bientôt une usine marocaine pour PSA Peugeot Citroën

Selon l'agence "Bloomberg", non démentie par PSA Peugeot Citroën, ce dernier prévoit d'ouvrir une usine au Maroc d'une capacité inférieure à 100 000 véhicules par[...]

Attentat du Bardo en Tunisie : doutes sur l'implication du suspect marocain arrêté en Italie

Un nouveau suspect a été appréhendé mercredi à Gaggiano, en Italie, dans le cadre de l'affaire de l’attentat du Bardo. Mais les premiers éléments laissent à penser[...]

Sénégal-Maroc : Macky Sall et Mohammed VI signent 13 accords de coopération

À l'occasion de la visite du roi du Maroc au Sénégal, les gouvernements sénégalais et marocain ont signé jeudi, à Dakar, treize accords dans divers domaines, dont les douanes,[...]

Libye : Matug Aborawi dans l'arène espagnole

Fasciné par l'Andalousie, blessé par la guerre dans son pays, cet artiste d'origine libyenne peint l'actualité méditerranéenne.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers