Extension Factory Builder
15/08/2012 à 12:59
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Première image en couleur transmise le 7 août par Curiosity, remise en contexte par ordinateur. Première image en couleur transmise le 7 août par Curiosity, remise en contexte par ordinateur. © Reuters/Nasa Courtesy/Handout

Après huit mois de voyage, le robot Curiosity s'est posé sur Mars, planète de tous les fantasmes. Un beau succès pour les Américains, qui distancent leurs concurrents chinois.

En observant la scène de liesse qui se déroulait à Pasadena, en Californie, le 6 août, on aurait pu croire que la demi-douzaine de personnes présentes au laboratoire de propulsion de la Nasa célébrait une énième médaille d'or américaine aux Jeux olympiques de Londres. Pourtant, leur source de joie était située sur Mars, où, après huit mois de voyage et 567 millions de kilomètres parcourus, le robot Curiosity s'est posé sans encombre.

Leur bonheur était aussi à la hauteur de l'investissement colossal (2,5 milliards de dollars, soit 2 milliards d'euros) que le programme a nécessité, à un moment où l'agence spatiale américaine voit son budget fondre comme neige au soleil. Il ne fallait surtout pas rater l'arrivée sur la planète rouge, car l'enjeu est à la hauteur des sommes dépensées. Pour les États-Unis, il s'agit ni plus ni moins d'établir une nouvelle frontière, afin de rester la première puissance spatiale dans le monde.

Concurrence chinoise

Après avoir damé le pion aux Soviétiques dans les années 1960 en plantant leur drapeau sur le sol lunaire, les Américains cherchent aujourd'hui à montrer aux Chinois, leurs nouveaux concurrents dans le secteur, qu'ils ont une longueur d'avance et que leur puissance est incontestable au-delà de la Lune. Ils laissent la Chine à ses projets de base lunaire, préférant explorer Mars, cousine de la Terre, pour tenter de comprendre comment une planète devient vivable à un moment donné de son existence et pour évaluer la faisabilité, dans les années à venir, d'une mission habitée, dont le coût est évalué à quelque 200 milliards de dollars.

Une animation de la Nasa : la descente de Curiosity sur Mars.

Le succès de Curiosity est donc essentiel. De gros efforts de communication ont été déployés pour donner à l'événement une portée historique. C'est d'autant plus important que Mars fait des envieux. Le petit robot de la Nasa n'avait pas encore touché le sol martien que l'Inde annonçait, le 2 août, son intention d'y lancer une mission en 2013 sous la forme d'une sonde orbitale qui étudierait le climat et la géologie de la planète rouge. La joie des Américains pourrait être de courte durée. À moins qu'ils ne trouvent une autre frontière à explorer, encore plus éloignée de la Terre. 

Le premier panorama couleur envoyé par Curiosity :

Le rapport d'activité de la Nasa, daté du 10 août :

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

L'Australie en guerre contre l'immigration clandestine

L'Australie en guerre contre l'immigration clandestine

L'Australie ne veut plus accueillir aucun migrant clandestin. Les malheureux interceptés dans l'océan Pacifique seront donc à l'avenir immédiatement transférés au... Cambodge ![...]

France : Nicolas Sarkozy dérape sur les origines de Rachida Dati

Alors qu'il s'apprête à être réélu à la présidence de l'UMP ce week-end, Nicolas Sarkozy n'a semble-t-il rien perdu de sa capacité à créer la polémique. [...]

RDC : le discours de Denis Mukwege, prix Sakharov 2014, devant le Parlement européen

On le connaît comme le "juste qui répare les femmes". Mercredi, le docteur Denis Mukwege a reçu le prix Sakharov du Parlement européen, qu'il a dédié au "peuple[...]

Indice "Happy Planet" : souriez, vous êtes classés !

À l’"indice de développement humain" du Programme des Nations-unies (Pnud), la New Economics Foundation oppose l’"indice de la planète heureuse". L’Afrique est-elle[...]

Robert Johnson en BD : black, blanc, blues...

Une bande dessinée retraçant la vie du bluesman Robert Johnson, un manifeste d'époque sur l'affaire des Scottsboro Boys et un disque venu tout droit du Mississippi restituent l'atmosphère de[...]

François Fillon, ou la vengeance du "collaborateur"

On ne saura sans doute jamais si l'ancien Premier ministre a vraiment demandé au secrétaire général de l'Élysée de faire "taper" Nicolas Sarkozy par les magistrats. Mais[...]

Exclusif : libération d'un prêtre polonais enlevé en octobre dans l'ouest de la Centrafrique

Le père Mateusz Dziedzic, un prêtre polonais enlevé mi-octobre dans l'ouest de la Centrafrique, a été libéré mercredi.[...]

Espagne : scandales de corruption à tous les étages

Les affaires de corruption éclaboussent toute la classe politique, droite et gauche confondues. Elles expliquent en partie le succès foudroyant de Podemos, un nouveau parti d'extrême gauche.[...]

Affaire Michael Brown : pas de poursuites contre le policier, scènes de violence à Ferguson

Darren Wilson, le policier américain qui a abattu de six balles Michael Brown, un jeune Noir, à Ferguson début août, ne sera pas poursuivi, a annoncé lundi le procureur. Une décision qui[...]

Entrepreneuriat : le prochain GES aura lieu en Afrique subsaharienne

 Organisée à Marrakech du 19 au 21 novembre, la cinquième édition du GES a connu un franc succès. Plus de 6000 participants ont pris part à l'événement, qui reviendra[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers