Extension Factory Builder
14/08/2012 à 12:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La Folie était bidonville le plus vaste et le plus insalubre de Nanterre. La Folie était bidonville le plus vaste et le plus insalubre de Nanterre. © Actes Sud BD

À la manière de Joe Sacco, Laurent Maffre raconte le quotidien rude, mais non sans espoir, des Algériens du bidonville de Nanterre.

C'est une histoire poignante et dure, une histoire du quotidien au début des années 1960, en France. Le lieu où elle se déroule a son importance : la Folie. Plus précisément, le bidonville le plus vaste et le plus insalubre de Nanterre, s'étendant sur 24 ha aux portes de Paris. 1 500 ouvriers « célibataires » et quelque 300 familles, pour la plupart algériens, y résident dans des conditions très pénibles, sans eau courante ni électricité. Les terrains sont ceux de l'Établissement public pour l'aménagement de la Défense (le fameux Epad)...

Avec un trait vif et saisissant d'efficacité, Laurent Maffre raconte la vie au jour le jour des habitants de ce lieu qui ne dispose que d'une seule adresse administrative, le 127, rue de la Garenne, et que d'un seul point d'eau. Un peu à la manière d'un Joe Sacco, Maffre déambule en reporter au regard aigu entre les baraques de tôle et donne un visage à l'Histoire. Kader, Samia, Ali, Soraya, monsieur Raymond, Ahmed survivent là avec la nostalgie du pays, la menace du feu, les inconvénients de la boue et des fuites d'eau, le poids des démarches administratives dans l'attente d'un petit mieux - un logement en HLM par exemple. Et même lors des tragiques événements du 17 octobre 1961, la solidarité, l'amour, l'amitié offrent en ces lieux sordides d'intenses lueurs d'espoir. Sensible, graphiquement irréprochable, en pleine résonance avec l'actualité, Demain, demain est sans doute l'une des meilleures bandes dessinées sorties cette année sur l'histoire tourmentée de la France et de l'Algérie. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Evo Morales, passe de trois

Evo Morales, passe de trois

Figure de la gauche anti-impérialisme, Evo Morales a été réélu pour un troisième mandat présidentiel. Pas mal, dans un pays qui a connu 160 coups d'État depuis son in[...]

Banque mondiale : Makhtar Diop reprend son poste de vice-président Afrique

 Écarté de son poste de vice-président Afrique de la Banque mondiale début octobre, l'économiste sénégalais, à qui l'on prêtait l'intention de briguer la[...]

Réfugiés africains pour audimat européen

Dans un camp de réfugiés du Darfour, la chaîne Arte tourne un documentaire bimédia "à jouer". Instrumentalisation de la détresse pour une courbe d’audience ? Ou[...]

Malick Ndiaye, le gourou à six cordes

À la tête du label ThinkZik ! depuis quinze ans, le mystérieux et exigeant producteur d'Imany et de Faada Freddy attend plus de la musique africaine.[...]

Art contemporain : rififi autour du prix Orisha

Décerné le 2 octobre à Paris au Béninois Kifouli Dossou, le premier prix Orisha pour l'art contemporain africain a suscité l'agacement de plusieurs artistes et commissaires.[...]

Algérie : des juges d'instruction français vont enquêter sur l'assassinat d'Hervé Gourdel

Des juges d'instruction français vont enquêter sur l'enlèvement et l'assassinat d'Hervé Gourdel, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.[...]

Areva : Luc Oursel pas vraiment parti

En dépit du départ inattendu de Luc Oursel, pour des raisons thérapeutiques et son remplacement par son numéro deux Philippe Knoche le 22 octobre, l'organigramme d'Areva reste inchangé[...]

Ebola - Dr Eric Leroy : "L'épidémie continue d'évoluer dans le mauvais sens"

Le Dr Éric Leroy est l'un des plus grand spécialistes du virus Ebola. Selon lui, l'épidémie ne sera pas endiguée avant plusieurs mois. Interview.[...]

Brésil : Dilma Rousseff, surprise du chef

Les sondages la donnaient battue au second tour de la présidentielle par la socialiste Marina Silva. Ils se sont lourdement trompés. Avec 41,6 % des suffrages au premier, Dilma Rousseff est bien [...]

Un Michel peut en cacher un autre

Le nouveau Premier ministre se prénomme Charles et n'a que 38 ans. Mais il a de qui tenir. Louis, son père, est un vieux briscard de la politique locale. Et de la "Belgafrique".[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers