Extension Factory Builder
09/08/2012 à 17:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une page du site sexymandarin.com Une page du site sexymandarin.com © DR

Pour apprendre la langue de Confucius aux étrangers, une école sur internet use de méthodes bien peu orthodoxes. Bienvenue dans le drôle de monde de sexymandarin.com !

Pour séduire les étudiants désireux d'apprendre le mandarin, sexymandarin.com, un site internet géré par un Japonais et un Allemand, a eu une étrange idée : recruter une dizaine de « professeures » aux mensurations avantageuses. Elles sont généralement taïwanaises, exercent la profession de mannequin et se prénomment, nous dit-on, Lily, Sandra ou Tiffany. La page d'accueil de sexymandarin.com les présente dans des tenues fort légères. « Une expérience stimulante, explique Kaoru Kikuchi, l'un des concepteurs du site. Le mandarin est une langue incroyablement difficile. Il y a très peu de livres disponibles et ils sont terriblement ennuyeux. »

Ce n'est certes pas le cas de son site. Pour apprendre à commander son repas dans un restaurant, le mandarin sexy offre par exemple un gros plan sur les lèvres maquillées de « Lily ». Et ce sont deux jolies femmes vêtues de lingerie fine qui initient les étudiants à la manière de dire l'heure. Dix mille d'entre eux ont déjà adopté cette méthode très spéciale.

Rien à voir, on l'imagine, avec celle des instituts Confucius. Lancés en 2004, ces équivalents chinois des Alliances françaises sont aujourd'hui au nombre de 350 à travers le monde et ont le quasi-monopole de l'enseignement du mandarin. Mais une langue parlée par 1 milliard et demi de locuteurs et étudiée par 40 millions d'étrangers attire forcément les petits malins. « Moi aussi, j'aurais bien aimé apprendre le mandarin en regardant des vidéos sexy plutôt que dans des livres remplis de centaines de caractères », plaisante le concepteur.

Image choquante

L'initiative n'est pas du goût de tout le monde. « Cette façon de jouer avec l'image exotique des femmes chinoises est très choquante », commente Annie Chan, présidente de l'association féministe de Hong Kong. Très, très remonté, l'éditorialiste du Global Times, un quotidien nationaliste de Pékin, dénonce pour sa part ce site « pornographique » qui, sous prétexte « d'apprendre le mandarin aux Japonais », donne de la Chine « une image détestable ».

La controverse amuse Kaoru Kikuchi, qui travaille déjà sur une version en Français. « Il y a de plus en plus de jeunes qui veulent tenter leur chance en Chine, c'est à eux que nous nous adressons », assure le jeune homme.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Turquie : misogynes, les islamo-conservateurs de l'AKP ?

Turquie : misogynes, les islamo-conservateurs de l'AKP ?

La propension des islamo-conservateurs de l'AKP à imposer aux femmes la manière dont elles doivent se comporter ou s'habiller indispose la fraction la plus jeune et citadine de la population. D'autant que les[...]

Mohamedou Ould Slahi : je vous écris de Guantánamo

On l'a pris, à tort, pour un gros bonnet d'Al-Qaïda. Kidnappé dans sa Mauritanie natale, puis remis aux Américains, Mohamedou Ould Slahi croupit depuis 2002 dans la sinistre base cubaine. Dans un[...]

2015, l'année des changements

L'année 2015 est encore dans son premier mois : où nous mène-t-elle ? Quelle direction prend notre monde et dans quel sens se déplace son centre de gravité ? Je me suis posé ces[...]

Peine de mort aux États-Unis : trois questions soulevées par l'exécution de Warren Hill

Un prisonnier africain-américain a été exécuté aux États-Unis mardi 27 janvier. Cet homme, condamné pour meurtre, aurait pu être gracié en raison de son handicap [...]

Livres - Gaston-Paul Effa : "La France est frappée d'amnésie"

L’écrivain franco-camerounais Gaston-Paul Effa restitue, dans "Rendez-vous avec l’heure qui blesse", le destin de Raphaël Élizé, un Martiniquais déporté au camp de [...]

France : escarpins sur tapis de prière, une oeuvre censurée puis réexposée

L'installation de l'artiste Zoulikah Bouabdellah, d'abord retirée à la demande de son auteur d'une exposition en banlieue parisienne après qu'une association musulmane avait mis en garde sur un risque[...]

France : la Cour de cassation valide le mariage d'un couple homosexuel franco-marocain

Après dix-huit mois de quiproquo judiciaire, la Cour de cassation française a validé mercredi le mariage d'un couple homosexuel franco-marocain. Le parquet s'opposait à la légalité de[...]

Jihad : la cyber-guerre est déclarée

Aqmi, Boko Haram, Shebab somaliens... Les jihadistes africains s'appuient sur la Toile pour diffuser leur propagande et recruter à tour de bras. Pourraient-ils aller jusqu'à déstabiliser des[...]

Aqpa - Yémen : 205 attaques, dont celle de "Charlie Hebdo", en seulement trois mois

Comme une ONG sérieuse, Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) a publié un rapport trimestriel de ses activités, incluant notamment l'attaque en France contre le journal "Charlie[...]

France : le corps d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, rapatrié à Paris

Le corps du Français Hervé Gourdel, enlevé puis décapité en septembre par des jihadistes algériens, a été rapatrié en France, onze jours après sa[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2691p058-059.xml1 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2691p058-059.xml1 from 172.16.0.100