Extension Factory Builder
06/08/2012 à 12:38
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des employés de l'OMS à kagadi, dans l'ouest de l'Ouganda. Des employés de l'OMS à kagadi, dans l'ouest de l'Ouganda. © AFP

La maladie vient de réapparaître, dans l'ouest du pays. Il est impossible pour l'instant d'évaluer la propagation du virus.

Ebola. Le nom de cette fièvre hémorragique foudroyante, mortelle et très contagieuse, suffit à semer l'effroi partout où elle a déjà frappé, en Afrique centrale et orientale : de la RDC, où le virus a été identifié en 1976, au Gabon, en passant par le Congo-Brazzaville et le Soudan.

En Ouganda, où il vient de réapparaître, il a fallu plusieurs semaines après les premiers symptômes avant que le nom du virus soit lâché. Début juillet, il a d'abord touché les membres d'une même famille, dans le district de Kibaale (ouest du pays, à une cinquantaine de kilomètres de la RDC). Ce n'est que le 27 juillet que la nature du mal mystérieux (certains habitants avaient d'abord cru à un sortilège) a été formellement établie. Il avait déjà fait plus d'une dizaine de victimes.

Alarmant

Après le premier décès dans la capitale (une aide-soignante qui revenait du foyer infectieux), un message alarmant du président Yoweri Museveni a été diffusé à la télévision nationale, le 30 juillet. Il a demandé à ses compatriotes de ne plus se serrer la main, tandis que 36 personnes infectées et 15 décès étaient recensés. Le virus, contre lequel il n'existe ni traitement ni vaccin, reste dans toutes les mémoires. En 2000, il avait provoqué la mort de plus de 200 personnes. C'est la même souche, celle du Soudan, mortelle dans 50 % à 70 % des cas, qui serait à l'origine de ces nouveaux cas. Et compte tenu de la période d'incubation, la maladie peut se déclarer jusqu'à vingt jours après une infection. On saura alors si nous sommes face à une véritable épidémie. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Ouganda

Ashish Thakkar, un businessman presque parfait

Ashish Thakkar, un businessman presque parfait

Partenaire du banquier Bob Diamond en Afrique, cet homme d'affaires anglo-ougandais bâtit sa légende en même temps que sa fortune. Enquête sur un réfugié autodidacte devenu grand patr[...]

CPI : Dominic Ongwen, un des chefs de la LRA, est arrivé à la Haye

Dominic Ongwen, figure majeure de la LRA de Joseph Kony, est arrivé mercredi matin au centre de détention de la Cour pénale internationale à La Haye, aux Pays-Bas. Il avait été remis la[...]

CPI : Ongwen, un des chefs de la LRA, transféré à La Haye

Comme promis, les autorités ougandaises ont remis mardi Dominic Ongwen à la Cour pénale internationale (CPI). Cette figure importante du commandement militaire de la rébellion de la LRA de Joseph Kony[...]

Vatican : première tournée du pape François en Afrique annoncée pour fin 2015

Après une semaine de visite en Asie, le pape François a confié à certains journalistes qu'il se rendrait également sur le continent africain à partir de la fin de l'année. Le[...]

Ouganda : le rebelle de la LRA Ongwen remis à la Centrafrique pour transfert à la CPI

Dominic Ongwen, l'un des principaux chefs de la sanguinaire rébellion ougandaise de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA), a été remis à la Centrafrique en vue de son transfert à[...]

Ouganda : la CPI va juger Dominic Ongwen, un des chefs de la LRA

L’armée ougandaise a annoncé mardi que Dominic Ongwen, l'un des principaux chefs de l'Armée de résistance du seigneur (LRA) qui s'était rendu aux forces spéciales américaines[...]

L'armée ougandaise confirme la reddition en Centrafrique d'Ongwen, l'un des chefs de la LRA

Sans attendre la confirmation de Washington, l'armée ougandaise a annoncé mercredi que Dominic Ongwen, l'un des principaux chefs de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) de Joseph Kony, s'est rendu[...]

RDC : opération conjointe de l'armée et de la Monusco contre les rebelles de l'ADF

L'armée congolaise et les Casques bleus menaient mardi après-midi une opération conjointe contre les rebelles ougandais de l'ADF, soupçonnés d'être responsables d'une série de[...]

Ouganda : la baby-sitter qui a torturé une fillette écope de 4 ans de prison

Reconnue coupable de "maltraitance" grâce à une vidéo rendue publique qui la montrait en train de rouer de coups une fillette dont elle avait la garde, une baby-sitter ougandaise a été[...]

Yoweri Museveni : "Les Ougandais ne veulent pas que je prenne ma retraite"

Lors d'une émission de radio, le président ougandais Yoweri Museveni, qui dirige son pays depuis 28 ans, a assuré lundi "ne pas être avide du pouvoir" mais "répondre au [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2691p037.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2691p037.xml0 from 172.16.0.100