Extension Factory Builder
08/08/2012 à 18:01
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Combattants du M23 sur la route de Rutshuru, le 28 juillet. Combattants du M23 sur la route de Rutshuru, le 28 juillet. © Sipa

Réfutant tout soutien à la rébellion congolaise du M23, Kigali répond point par point au rapport du groupe d'experts de l'ONU. Et met en cause l'impartialité de son chef.

Accusé par les chancelleries occidentales de soutenir la rébellion congolaise du Mouvement du 23 mars (M23), qui marque des points dans le Nord-Kivu, et sommé de s'expliquer, le Rwanda contre-attaque. Le 30 juillet, Kigali a envoyé aux Nations unies un document qui répond point par point au rapport sur la RD Congo publié le 27 juin par un groupe d'experts de l'ONU.

Le Rwanda estime par exemple que, contrairement à plusieurs témoignages cités par le document et certaines ONG, il est impossible d'organiser un entraînement discret de renforts destinés au M23 dans le camp de Kanombe (situé côté rwandais), ce dernier étant accessible à de nombreux civils. Il affirme en outre que, à la différence de l'armée congolaise, ses forces armées ne disposent plus de canons 75 mm et autres lance-grenades antichars (que le M23 s'est procurés) depuis leur « élimination des arsenaux en 2008 ». Pour Kigali, la cause est entendue : le rapport des experts est « partial et malhonnête ».

En ligne de mire, l'Américain Steve hege, accusé de sympathies pour les extrêmistes hutus.

Pour la presse rwandaise, cette partialité s'expliquerait par les convictions personnelles de son coordonnateur, l'Américain Steve Hege, accusé de sympathie avec les Forces démocratiques de libération du Rwanda. Hege est notamment l'auteur d'un article, « Comprendre les FDLR », paru en 2009 dans une publication de l'ONG Peace Appeal Foundation, où il semble adopter le point de vue des extrémistes hutus, écrivant qu'ils « feraient mieux d'attendre des négociations politiques lorsque l'opinion internationale se sera finalement retournée contre le régime rwandais » de Paul Kagamé.

Dégradation récente

La dégradation des relations entre Kigali et le groupe d'experts est récente : jusqu'en 2011, les écrits de ce dernier témoignaient d'une collaboration régulière du gouvernement rwandais. C'est lors de l'élaboration du rapport sur le M23 que celles-ci se sont détériorées. Les experts se plaignent notamment de « ne pas avoir été reçus [...] lors d'une visite à Kigali du 12 au 14 mai ».

Les nouveaux arguments du Rwanda peuvent-ils convaincre le Conseil de sécurité de l'ONU ? « Les Occidentaux sont de plus en plus convaincus que le Rwanda cherche à gagner du temps », estime un diplomate d'un pays membre. Invoquant son devoir de réserve, Steve Hege a refusé de répondre aux questions de J.A. Sa version des faits ne sera pas connue avant la publication d'un rapport final, prévue pour novembre.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Rwanda

Génocide des Tutsis au Rwanda : déjà condamné en Allemagne, Rwabukombe sera rejugé

Génocide des Tutsis au Rwanda : déjà condamné en Allemagne, Rwabukombe sera rejugé

L'ancien maire rwandais Onesphore Rwabukombe, condamné l'an passé pour "complicité" dans le génocide des Tutsis en 1994, encourt désormais la perpétuité. Il est soup&ccedi[...]

Stromae, griot sarcastique malgré lui

Le chanteur belge Stromae est en tournée africaine. Ecoutées au premier degré ou pastichées, les chansons de son album "Racine carrée" illustrent la politique du continent.[...]

Kagamé le tchatcheur, Buhari l'influent... la vie des leaders africains sur Twitter

Des leaders et institutions du continent se déploient de plus en plus sur Twitter. Certains, comme le Rwandais Paul Kagamé, sont déjà des modèles d'interactivité pour le monde entier. Mais[...]

Borloo court après Kaberuka

L'ancien ministre français Jean-Louis Borloo est la recherche d'une personnalité africaine de premier plan pour diriger l'agence chargée de piloter son projet d'électrification du continent. En[...]

France - Rwanda : beaucoup de bruit pour rien ?

Trois semaines après la décision symbolique de la présidence de la République française de déclassifier une partie de ses archives sur le Rwanda entre 1990 et 1995,[...]

Incident frontalier entre le Rwanda et la RDC : qui dit vrai ?

Les autorités du Nord-Kivu, dans l'est de la RDC, ont confirmé jeudi l’"infiltration" depuis dimanche de troupes rwandaises sur le territoire congolais. Mais il ne s'agirait que de[...]

RDC : le gouverneur du Nord-Kivu dénonce une incursion rwandaise à 120 km au nord de Goma

Les autorités congolaises ont confirmé mercredi l'incursion de militaires rwandais en RDC, dans le Nord-Kivu, en plein parc des Virunga. La raison de leur présence n'a toutefois pas été[...]

Rwanda : fin de l'interminable ultime audience du TPIR

Créé en 1994, le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a clôturé mercredi à Arusha l'audience de son ultime procès en appel. Le verdict est attendu au mois[...]

Le modèle burundais à l'épreuve

Trop souvent, l'histoire du génocide des Tutsis au Rwanda, telle que racontée par les grands médias occidentaux, se focalise exagérément sur son "élément[...]

Rwanda, Côte d'Ivoire, RDC... : Stromae annonce une grande tournée africaine avec 8 dates de concert dans 8 pays

Stromae a annoncé vendredi les dates de sa première tournée africaine. Le chanteur de "Papaoutai" se rendra au Sénégal, en Côte d'Ivoire, au Cap-Vert au Cameroun, au Gabon, au[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers