Extension Factory Builder
09/08/2012 à 16:58
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Aux États-Unis, certaines églises préfèrent marier... les Blancs. Aux États-Unis, certaines églises préfèrent marier... les Blancs. © Sipa

Un couple d'Africains-Américains du Mississippi, dans le sud des États-Unis, a vu son mariage refusé au prétexte qu'ils étaient noirs.

Tout était : les faire-part, la robe... La veille de leurs noces, Charles Wilson et Te'Andrea, sa fiancée, répètent la cérémonie dans l'église baptiste de Crystal Springs, une localité du Mississippi (sud des États-Unis). Mais quelques paroissiens, étonnés par la présence de plusieurs Africains-Américains, appellent le pasteur et lui enjoignent de ne pas célébrer le mariage, menaçant de le remplacer s'il passe outre. Stan Weatherford explique alors aux futurs époux qu'ils ne pourront pas s'unir devant Dieu le lendemain, 20 juillet, parce qu'ils sont... noirs.

Argument invoqué : aucun Noir ne s'est marié dans cette église depuis 1883. La future est pourtant une habituée du lieu, ainsi que sa famille. « Je pensais que j'étais au bon endroit, avec les bonnes personnes », a regretté Charles Wilson, interviewé sur CNN. « Je voulais éviter une polémique au sein de l'église, et qu'elle ne gâche le mariage de Charles et Te'Andrea », s'est justifié le pasteur devant les médias. Il a d'ailleurs proposé au couple de convoler le lendemain dans une paroisse proche, dont les fidèles sont majoritairement noirs.

État esclavagiste au XIXe siècle, le Mississippi a été, dans les années 1960, le terrain d'action des White Knights, l'un des groupes les plus violents du Ku Klux Klan. En 2009, dans la Louisiane voisine, un juge de paix avait refusé de célébrer un mariage mixte, invoquant « l'intérêt » des futurs enfants qui, disait-il, seraient rejetés par leurs communautés respectives. Mais un cas semblable à celui des Wilson ne s'était jamais présenté jusqu'ici. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Théâtre : la misère affective du déraciné par Elise Chatauret

Théâtre : la misère affective du déraciné par Elise Chatauret

Dans Nous ne sommes pas seuls au monde, l'auteure et metteuse en scène Élise Chatauret évoque le déracinement affectif d'un exilé africain.[...]

Le corps du Français Hervé Gourdel, décapité en Algérie, sera rapatrié lundi

Le corps du touriste français Hervé Gourdel, enlevé puis décapité fin septembre par des jihadistes algériens, doit être transféré lundi vers la France, douze jours[...]

France : presque autant d'actes antimusulmans depuis le 7 janvier que pour toute l'année 2014

Avec 128 faits recensés en deux semaines, les actes antimusulmans sont presque aussi nombreux depuis l'attentat contre Charlie Hebdo que pour toute l'année 2014.[...]

La guerre du sacré n'aura pas lieu

Dans les banlieues françaises ou à Casablanca, au Caire, à Islamabad ou à Tataouine, Charlie Hebdo n'a pas bonne presse. À cause, bien sûr, des caricatures du prophète[...]

France : un élu porte plainte après avoir reçu une lettre d'insultes racistes

Jean Paul Makengo, élu à Toulouse dans le Sud de France, a porté plainte après avoir reçu une lettre d'insultes racistes début janvier.[...]

Santé : la lèpre persiste en Afrique

La lèpre persiste en Afrique En régression dans le monde depuis les années 2000, la lèpre, maladie inféodée à l'homme depuis l'Antiquité, stagne depuis dix ans. L'Afrique, [...]

France : le Conseil constitutionnel valide la déchéance de nationalité d'un jihadiste franco-marocain

Le Conseil constitutionnel a validé vendredi la déchéance de la nationalité française d'un jihadiste franco-marocain condamné pour terrorisme. Une décision qui était[...]

Venezuela : Nicolás Maduro, la tête dans le gaz

Alors que le Venezuela s'enfonce dans la crise, son président peine à trouver des soutiens. Et si la chute du pétrole précipitait la sienne ?[...]

Dix jours en France

La France vient de vivre dix journées d'une intensité dramatique sans précédent. Ses habitants ont eu l'impression d'avoir été les acteurs-spectateurs d'un film policier dont les[...]

Terrorisme en France : le jour d'après...

À gauche comme à droite, les responsables politiques ont réagi avec la gravité et la dignité requises aux attentats islamistes du 7 janvier. Du coup, leur image dans l'opinion[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2691p017.xml1 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2691p017.xml1 from 172.16.0.100