Extension Factory Builder
07/08/2012 à 17:42
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le leader de l'Alliance des Forces de progrès bénéficiait du soutien de Macky Sall. Le leader de l'Alliance des Forces de progrès bénéficiait du soutien de Macky Sall. © Youri Lenquette pour JA.

Trois fois battu à la présidentielle, l'ancien Premier ministre sénégalais, Moustapha Niasse, est depuis le 30 juillet à la tête de l'Assemblée nationale. Son obkectif : donner à cette institution toute son indépendance.

« Président ! » a titré un quotidien dakarois le 30 juillet, jour de l'accession de Moustapha Niasse au perchoir de l'Assemblée nationale. C'est un brin caustique, car, si ce baron de la vie politique sénégalaise rêvait d'arborer ce titre, c'est à une autre place qu'il se voyait.

Niasse, candidat malheureux à trois élections présidentielles, ne dirigera certainement jamais son pays. Il en a fait son deuil, à 72 ans, après sa défaite honorable en février dernier (troisième du premier tour avec 13,2 % des suffrages). Mais il a trouvé un joli lot de consolation. Ancien Premier ministre de Diouf puis de Wade (avant d'en devenir le principal opposant), plusieurs fois ministre des Affaires étrangères dans les années 1980 et 1990, le voilà président de l'Assemblée nationale. « Un poste qui lui convient, estime un proche du président Macky Sall. Niasse est un homme de dialogue, c'est aussi un homme d'État. »

Tâche ardue

Sa tâche s'annonce aussi ardue que passionnante. Certes, il a été élu avec 126 voix, son unique concurrent n'en récoltant que 17. Mais ce n'est pas sans mal qu'il a été choisi. « Il nous a été imposé par Macky, explique un cadre de l'Alliance pour la République (APR), le parti de Sall. Certains n'ont pas accepté, ils estimaient que ce poste devait revenir à l'un d'entre nous. » Niasse devra préserver la coalition Benno Bokk Yakaar, formée entre les deux tours de la présidentielle pour soutenir Macky Sall et qui a remporté les législatives avec 119 sièges sur 150. Outre l'APR, on y trouve notamment son mouvement, l'Alliance des forces de progrès (AFP), et le Parti socialiste (PS).

Il devra surtout donner à l'Assemblée, longtemps inféodée à l'exécutif, ses lettres de noblesse. « Il est temps qu'elle gagne en indépendance, estime un proche de Niasse. L'époque des députés aux ordres est finie. » C'est aussi le voeu de Sall, qui a appelé à « une rupture ». Pas fou, le tombeur de Wade a tout de même pris soin de rappeler qu'une majorité se devait d'être « loyale » à l'égard du gouvernement. À Niasse de veiller au grain. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

La grande mosquée Massalikoul Djinane de Dakar sort de terre

La grande mosquée Massalikoul Djinane de Dakar sort de terre

Ce sera la plus grande mosquée du pays et sans doute d'Afrique de l'Ouest. Un chantier colossal, des mensurations qui donnent le tournis... Le tout grâce à la générosité des mouride[...]

Doing Business 2015 : l'Afrique bat le record des réformes

 Selon le rapport "Doing Business" 2015 de la Banque mondiale, deux tiers des économies africaines ont connu une amélioration du climat des affaires. Le Sénégal et la RD Congo, qui[...]

Banque mondiale : Makhtar Diop reprend son poste de vice-président Afrique

 Écarté de son poste de vice-président Afrique de la Banque mondiale début octobre, l'économiste sénégalais, à qui l'on prêtait l'intention de briguer la[...]

Malick Ndiaye, le gourou à six cordes

À la tête du label ThinkZik ! depuis quinze ans, le mystérieux et exigeant producteur d'Imany et de Faada Freddy attend plus de la musique africaine.[...]

Sénégal : Abdoulaye Wade accuse Macky Sall de corruption

Lors d'une réunion du comité directeur du Parti démocratique sénégalais (PDS), mardi à Dakar, l'ancien président Abdoulaye Wade a accusé le chef de l'État, Macky[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

Les raisons de l'étrange abandon de Makhtar Diop

L'économiste Makhtar Diop devait être le candidat de Dakar à la présidence de la Banque africaine de développement. Mais alors qu'il avait de grandes chances de l'emporter, il a[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

Sénégal - Macky Sall : "Mes principaux adversaires ne sont pas Wade et consorts, ce sont les inégalités sociales"

Réformes, Wade père et fils, procès Habré, Ebola, diplomatie... Macky Sall, le chef de l'État sénégalais répond à toutes nos questions, et défend son [...]

Sénégal : pas de production pétrolière avant 2020

Le Sénégal espère produire son premier baril d'or noir en 2019-2020 à la suite de la récente découverte de pétrole au large de ses côtes, a affirmé le 15 octobre[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers