Extension Factory Builder
07/08/2012 à 17:42
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le leader de l'Alliance des Forces de progrès bénéficiait du soutien de Macky Sall. Le leader de l'Alliance des Forces de progrès bénéficiait du soutien de Macky Sall. © Youri Lenquette pour JA.

Trois fois battu à la présidentielle, l'ancien Premier ministre sénégalais, Moustapha Niasse, est depuis le 30 juillet à la tête de l'Assemblée nationale. Son obkectif : donner à cette institution toute son indépendance.

« Président ! » a titré un quotidien dakarois le 30 juillet, jour de l'accession de Moustapha Niasse au perchoir de l'Assemblée nationale. C'est un brin caustique, car, si ce baron de la vie politique sénégalaise rêvait d'arborer ce titre, c'est à une autre place qu'il se voyait.

Niasse, candidat malheureux à trois élections présidentielles, ne dirigera certainement jamais son pays. Il en a fait son deuil, à 72 ans, après sa défaite honorable en février dernier (troisième du premier tour avec 13,2 % des suffrages). Mais il a trouvé un joli lot de consolation. Ancien Premier ministre de Diouf puis de Wade (avant d'en devenir le principal opposant), plusieurs fois ministre des Affaires étrangères dans les années 1980 et 1990, le voilà président de l'Assemblée nationale. « Un poste qui lui convient, estime un proche du président Macky Sall. Niasse est un homme de dialogue, c'est aussi un homme d'État. »

Tâche ardue

Sa tâche s'annonce aussi ardue que passionnante. Certes, il a été élu avec 126 voix, son unique concurrent n'en récoltant que 17. Mais ce n'est pas sans mal qu'il a été choisi. « Il nous a été imposé par Macky, explique un cadre de l'Alliance pour la République (APR), le parti de Sall. Certains n'ont pas accepté, ils estimaient que ce poste devait revenir à l'un d'entre nous. » Niasse devra préserver la coalition Benno Bokk Yakaar, formée entre les deux tours de la présidentielle pour soutenir Macky Sall et qui a remporté les législatives avec 119 sièges sur 150. Outre l'APR, on y trouve notamment son mouvement, l'Alliance des forces de progrès (AFP), et le Parti socialiste (PS).

Il devra surtout donner à l'Assemblée, longtemps inféodée à l'exécutif, ses lettres de noblesse. « Il est temps qu'elle gagne en indépendance, estime un proche de Niasse. L'époque des députés aux ordres est finie. » C'est aussi le voeu de Sall, qui a appelé à « une rupture ». Pas fou, le tombeur de Wade a tout de même pris soin de rappeler qu'une majorité se devait d'être « loyale » à l'égard du gouvernement. À Niasse de veiller au grain. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

Sécurité en Afrique : cinq choses à retenir du Forum de Dakar

Sécurité en Afrique : cinq choses à retenir du Forum de Dakar

Impulsé par la France, le Forum sur la paix et la sécurité en Afrique s'est tenu à Dakar les 15 et 16 décembre. À l'heure du bilan, voici cinq points marquants qui ressortent des éc[...]

Francophonie : règlement de comptes entre de l'Estrac et les autorités sénégalaises

Jean-Claude de l'Estrac, candidat malheureux au secrétariat général de l'OIF, est très remonté contre les dirigeant sénégalais et français. Explications.[...]

Terrorisme : à Dakar, Le Drian plaide pour une "alliance régionale, continentale et mondiale"

À l'ouverture du premier forum international sur la paix et la sécurité en Afrique, qui se tient à Dakar, Jean-Yves Le Drian, ministre français de la Défense, a appelé lundi les[...]

Sénégal : Aïssa Dione, de fil en aiguille

Avec ses tissus et ses meubles contemporains, fabriqués selon des techniques traditionnelles, la créatrice Aïssa Dione a conquis les plus grands couturiers et décorateurs à travers le[...]

Le forum de Dakar, un Davos de la sécurité en Afrique ?

Co-organisé par le ministère français de la Défense et par l’État sénégalais, le forum international sur la paix et la sécurité en Afrique aura lieu les 15 et[...]

Sénégal : Karim Wade enfonce le clou

L'ancien ministre sénégalais Karim Wade, poursuivi pour enrichissement illicite au Sénégal, et l'expert financier Pape Alboury Ndao, qui est à l'origine de certaines des accusations contre le[...]

Marocains et Sénégalais, frères spirituels

Témoins des solides liens cultuels et commerciaux entre le royaume chérifien et le Sénégal, des milliers de Marocains vivent à Dakar. Et ils y sont bien dans leurs babouches.[...]

Sénégal : à Dakar, ils ont rajeuni les jeudis

Dans la commune populaire de Ouakam, la maison des Petites Pierres sert de QG à un collectif d'artistes pluridisciplinaires. Plongée dans le Dakar underground.[...]

Sénégal : la décentralisation à Dakar, top ou flop ?

L'Acte III de la décentralisation a été promulgué pour rénover le code des collectivités locales (dont l'acte II date de 1996), avec pour objectif d'"organiser le[...]

CAN 2015 : les dix buteurs africains qui affolent les compteurs

Des valeurs sûres, des révélations et des come-back inespérés… Alors que la fin de l’année approche, certains joueurs africains squattent le haut du classement des buteurs des[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers