Extension Factory Builder
09/08/2012 à 10:34
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Miliciens islamistes du Mujao dans le nord-Mali, en juillet. Miliciens islamistes du Mujao dans le nord-Mali, en juillet. © AFP

Les liens entre indépendantistes sahraouis et islamistes du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'ouest (Mujao) est un sujet d'inquiètude pour les acteurs locaux.  Et, bien-sûr, pour les autorités marocaines et algériennes.

La décision du gouvernement espagnol, le 29 juillet, d'évacuer tous ses ressortissants du Mali pour cause de « risques sérieux de nouvelles prises d'otages » vaut également pour les humanitaires de différentes ONG travaillant dans les camps du Front Polisario de la région de Tindouf. Dès le 28 juillet, une douzaine d'entre eux, ainsi que deux Français et un Italien, ont été transférés à Madrid avec l'aide de la Mission des Nations unies au Sahara occidental (Minurso). Illustrée par l'enlèvement en plein camp de trois caritatifs européens en octobre 2011 - ils ont été libérés neuf mois plus tard contre rançon -, la porosité entre les indépendantistes sahraouis et les islamistes du Mujao, très actifs dans le Nord-Mali, est un vrai sujet de préoccupation.

Plusieurs dizaines de jeunes venus des camps de la hamada (plateau) de Tindouf ont, ces dernières semaines, rejoint ce mouvement qui ne manque pas de moyens financiers et dont le porte-parole, Abou Walid Sahraoui, est lui-même un ancien du Front. Une hémorragie qui n'est pas sans provoquer des tensions au sein même de la direction du Polisario, comme le démontre la récente démission de Haj Ahmed Barikal-la, ministre de la Coopération de la RASD, qui dénonce des détournements présumés de l'aide internationale - en particulier espagnole. Conscientes du risque de « criminalisation » qui guette une partie des jeunes réfugiés sahraouis, les autorités algériennes ont renforcé les patrouilles et les points de contrôle autour des camps.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Libye : des islamistes armés s'emparent de deux champs pétrolifères

Libye : des islamistes armés s'emparent de deux champs pétrolifères

Des islamistes radicaux se sont emparés mardi des deux champs pétrolifères d'Al-Bahi et Al-Mabrouk, situés dans le centre du pays. Ils menacent désormais celui d'Al-Dahra.[...]

Israël : Bibi-sitter et le hipster

À l'approche des législatives, les candidats rivaux multiplient les clips de campagne. Et, pour séduire les électeurs, ils sont prêts à tout ![...]

Algérie : Bouteflika et les femmes

Célibataire endurci, le chef de l'État fait presque figure d'exception en Afrique et dans le monde arabe. De quoi alimenter depuis toujours rumeurs et fantasmes. Cette enquête est parue dans "Jeune[...]

Classement Forbes : 29 Africains dans le palmarès 2015

Le magazine "Forbes" a livré lundi sa cuvée 2015 de milliardaires en dollars dans le monde. Cette année, le chiffre record de 1 826 personnalités a été atteint (181 de plus qu'en[...]

Hommage : Éric Rouleau, témoin engagé

Décédé le 25 février, Éric Rouleau, journaliste spécialiste du Proche-Orient, collabora au "Monde" et à "Jeune Afrique". Il fut aussi ambassadeur de[...]

Jean-Louis Borloo présente un plan de 200 milliards d'euros pour l'électrification de l'Afrique

 L'ancien ministre français Jean-Louis Borloo a présenté ce mardi en présence du président François Hollande son plan pour l'électrification de l'Afrique, qui[...]

Reprise jeudi au Maroc du dialogue pour une sortie de crise en Libye

Après l'annulation d'une réunion la semaine dernière, un nouveau round de dialogue entre les deux parlements rivaux en Libye, celui reconnu par la communauté internationale et le Congrès[...]

Côte d'Ivoire - Maroc : sur le Sahara, on a frôlé la crise diplomatique

Youssoufou Bamba, l'ambassadeur ivoirien auprès de l'ONU, a eu des propos sur le Sahara occidental qui ont été désavoués par le président Ouattara en personne.[...]

CPI : les Palestiniens déposeront plainte contre les Israéliens le 1er avril

Les Palestiniens vont mettre leur menace à exécution. Ils déposeront le 1er avril  une première plainte contre les Israéliens devant la Cour pénale internationale (CPI), a[...]

Libye : le général Khalifa Haftar nommé commandant général de l'armée

Le général Khalifa Haftar a été nommé à la tête de l'armée libyenne, a annoncé lundi le président du Parlement reconnu par la communauté internationale,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2691p006-007.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2691p006-007.xml0 from 172.16.0.100