Extension Factory Builder
09/08/2012 à 10:34
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Miliciens islamistes du Mujao dans le nord-Mali, en juillet. Miliciens islamistes du Mujao dans le nord-Mali, en juillet. © AFP

Les liens entre indépendantistes sahraouis et islamistes du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'ouest (Mujao) est un sujet d'inquiètude pour les acteurs locaux.  Et, bien-sûr, pour les autorités marocaines et algériennes.

La décision du gouvernement espagnol, le 29 juillet, d'évacuer tous ses ressortissants du Mali pour cause de « risques sérieux de nouvelles prises d'otages » vaut également pour les humanitaires de différentes ONG travaillant dans les camps du Front Polisario de la région de Tindouf. Dès le 28 juillet, une douzaine d'entre eux, ainsi que deux Français et un Italien, ont été transférés à Madrid avec l'aide de la Mission des Nations unies au Sahara occidental (Minurso). Illustrée par l'enlèvement en plein camp de trois caritatifs européens en octobre 2011 - ils ont été libérés neuf mois plus tard contre rançon -, la porosité entre les indépendantistes sahraouis et les islamistes du Mujao, très actifs dans le Nord-Mali, est un vrai sujet de préoccupation.

Plusieurs dizaines de jeunes venus des camps de la hamada (plateau) de Tindouf ont, ces dernières semaines, rejoint ce mouvement qui ne manque pas de moyens financiers et dont le porte-parole, Abou Walid Sahraoui, est lui-même un ancien du Front. Une hémorragie qui n'est pas sans provoquer des tensions au sein même de la direction du Polisario, comme le démontre la récente démission de Haj Ahmed Barikal-la, ministre de la Coopération de la RASD, qui dénonce des détournements présumés de l'aide internationale - en particulier espagnole. Conscientes du risque de « criminalisation » qui guette une partie des jeunes réfugiés sahraouis, les autorités algériennes ont renforcé les patrouilles et les points de contrôle autour des camps.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Tunisie : pourquoi le Sud a choisi Marzouki à la présidentielle ?

Tunisie : pourquoi le Sud a choisi Marzouki à la présidentielle ?

Négligés depuis l'indépendance par le pouvoir central, les électeurs tunisien du sud ont massivement voté pour le président sortant, perçu comme l'homme de la vraie rupture [...]

Mariage des enfants : les dirigeants africains doivent agir dès maintenant

L'archevêque émérite Desmond Tutu est l'ancien président de The Elders et le co-fondateur de Filles, pas épouses : le partenariat mondial pour la fin du mariage des enfants. Nyaradzayi[...]

France : la Cour de cassation valide le mariage d'un couple homosexuel franco-marocain

Après dix-huit mois de quiproquo judiciaire, la Cour de cassation française a validé mercredi le mariage d'un couple homosexuel franco-marocain. Le parquet s'opposait à la légalité de[...]

Jihad : la cyber-guerre est déclarée

Aqmi, Boko Haram, Shebab somaliens... Les jihadistes africains s'appuient sur la Toile pour diffuser leur propagande et recruter à tour de bras. Pourraient-ils aller jusqu'à déstabiliser des[...]

Tunisie : "Si Béji" et les bajboujettes

Le tout nouveau président tunisien, appelé affectueusement Bajbouj, doit aux femmes sa victoire à la présidentielle. Et qu'un électorat féminin porte un candidat à la[...]

Immobilier : Zinafrik lance un mégaprojet logistique au Maroc

Selon les informations recueillies par "Jeune Afrique", le groupe marocain Zinafrik, spécialisé dans la sidérurgie, l'immobilier et la logistique, a conclu un partenariat stratégique avec[...]

Mahmoud Abbas attendu à Addis Abeba pour le sommet de l'UA

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, est attendu vendredi à Addis-Abeba pour l’ouverture du sommet des chefs d’État et de gouvernement de l’Union[...]

Libye : trois questions autour de l'attaque terroriste de l'hôtel Corinthia à Tripoli

L'hôtel Corinthia à Tripoli a été la cible mardi d'une attaque revendiquée par la branche libyenne de l'État islamique. Neuf personnes, dont cinq étrangers, ont été[...]

Tunisie : Maison de l'image et espace d'expressions

Comment filmer, photographier et dire la Tunisie d'aujourd'hui ? Olfa Feki, architecte, et Wassim Ghozlani, photographe, viennent de créer dans ce but la Maison de l'image.[...]

Algérie : l'illégitime défense des "auxiliaires" pendant la décennie noire

Pour la première fois, deux anciens miliciens antijihadistes vont être jugés en France pour des faits datant de la décennie noire. Enquête sur des auxiliaires aux méthodes[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2691p006-007.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2691p006-007.xml0 from 172.16.0.100